Le Monde, peu suspect par ailleurs de propagande radicale, vient de publier une édifiante enquête sur l' moderne. Ses conclusions vont vous surprendre, ou pas, d'ailleurs. Figurez-vous que l' est encore largement pratiqué dans le monde. Des milliers de personnes originaires d'Afrique sont exploitées et humiliées et font des travaux épuisants, avec papiers confisqués, menaces de mort et tout le toutim.

Comment est-ce possible, me direz-vous, puisque l' était un truc de Blancs et que, depuis son abolition dans tous les pays occidentaux, les méchants Blancs, responsables de tous les maux du monde, à l'exception des éruptions volcaniques et des nuées de sauterelles (et encore…), font désormais eux-mêmes ou font faire par des machines de Blancs les travaux pénibles.

Eh bien (c'est là que l'on tombe de l'armoire), Le Monde, avec cette propension héroïque au journalisme d'investigation, lâche une bombe : les esclaves en question sont amenés d'Afrique dans des pays arabes. Du Liban au , les Africains rabattus par leurs compatriotes sont contraints à se tuer (parfois au sens strict) à la tâche. C'est assez curieux, d'autant plus que ces pays africains et arabes ont en commun l'appartenance à la oumma, la communauté musulmane.

Est-ce à dire que ce que disent les historiens sur le commerce triangulaire (capture d'Africains par d'autres Africains puis revente à des Arabes), non seulement était vrai, mais est encore en usage et que l'islam ne serait pas toujours une religion de paix, d'amour et d'égalité de tous les musulmans les uns par rapport aux autres ?

On n'ira pas jusque-là, mais…

Si l'on remonte au bilan humain de la Coupe du monde de football, qui aura lieu au Qatar, on avance le chiffre de 6.500 travailleurs pakistanais (musulmans, comme leurs employeurs) morts sur le chantier. Quiconque a travaillé dans un pays du Golfe a déjà vu comment les maîtres du lieu se comportaient avec leurs « employés » pakistanais, c'est-à-dire d'une manière parfaitement odieuse et sans le moindre égard dû à un être humain. Inacceptable.

Quand Christiane Taubira a fait voter la sinistre et stupide loi mémorielle sur l'esclavage, reconnu (sous la forme du commerce triangulaire uniquement) comme un crime contre l'humanité, la question lui avait été posée : pourquoi n'avait-elle pas étendu cette qualification à tous les esclavages, y compris celui des Africains entre eux et des Arabes vis-à-vis des Africains ? Elle avait répondu sans détour : « Pour ne pas faire porter ce fardeau » aux descendants d'esclavagistes africains ou arabes.

La culpabilité, de fait, ne semble pas étouffer les élites du ou du Liban. Encore un truc de Blancs, le repentir, probablement.

11844 vues

18 septembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

34 commentaires

  1. L’esclavage a toujours existé et ce n’est pas une histoire de « Blancs » Les Africains ont toujours vendu leurs « frères » et ce, bien avant l’époque pharaonique et les acheteurs n’ont acheté que ce qui se …vendait. C’est ainsi qu’a commencé le commerce du « bois d’ébène ».

  2. Tout cette polémique autour de l’esclavage fait partie d’une armada d’arguments fabriqués pour donner une justification à la submersion migratoire que nous est imposée. Sans parler d’un complot ourdi contre les autochtones , il n’empêche que tout cette logorrhée n’est pas sortie de nulle part. Elle a été mise au point par des laboratoires d’idées . Maintenant il faudrait faire un travail d’investigation pour savoir qui les finance. Mais il est symptomatique de constater que l’histoire est presque une nécessité , ce que l’on appelle un » devoir de mémoire », lorsque qu’il s’agit de culpabiliser le petit blanc sur l’esclavagisme tout en sortant totalement du contexte de ces époques et à partir de là en édulcorant le fait que la majorité des français de l’époque de la traite des négriers , étaient en grande majorité des paysans qui ne menaient pas la grande vie et même pour beaucoup vivaient dans le dénuement le plus complet. Par contre l’histoire de France n’existe plus quand il s’agit d’expliquer que c’est au nom de l’église que la France fut fondée, autour de l’an 500 lors de la conversion à la chrétienté de Clovis roi des francs et premier roi de France .

  3. M. Florac semble avoir attendu de lire « le quotidien du soir » pour découvrir le monde. Les flagellations et repentances occidentales en matière d’esclavagisme doivent bien faire rigoler les monarchies arabes totalitaires du golfe persique, qui n’exploitent pas que le seul « or noir », celui tiré du sol. La pratique des « razzias » sur le continent africain est millénaire, et largement documentée. On égratigne, mais trrrès légèrement, le Qatar, qui a acheté la moitié de Paris et la conscience de certains de nos dirigeants, concernant le mondial de foot.
    Mais tant que les dictatures les plus obscurantistes siègeront au Conseil des Droits de l’Homme à l’ONU…

  4. Lire le livre de Tidiane N’Diaye – Le génocide voilé , la Traite des Noirs d’Afrique par le monde arabo-musulman. Dix sept millions de victimes tuées, castrées ou asservies , pendant treize siècles. IL y a des descendants des esclaves en Amérique et aucun descendant dans le monde arabo-musulman, pourquoi ? la castration systématique des hommes noirs par les esclavagistes arabes musulmans.

  5. Pour approfondir le sujet, il faut lire « le génocide voilé » et « Négriers en terre d’islam  » sans oublier les ouvrage du professeur Lugan. Taubira devrait être condamnée pour avoir fait promulguer un tel mensonge.

  6. Il faut lire impérativement l’ouvrage déjà ancien de Petre-Grenouillot sur l’esclavage, son histoire et ses circuits. Il a été attaqué en justice mais il a gagné finalement auprès de toutes les cours. C’est un livre incontournable où on voit que la traite « occidentale » est la plus importante en nombre des 3, c’est à die l’orientale t l’inter africaine

  7. Cette esclavage, malheureusement est loin d’être pris aux sérieux par nos politiciens qui vont jusqu’à s’excuser des petits blancs esclavagistes européens de manière opportuniste. Ces petits blancs eux même ont été victimes par des razzias d’Algérois dans le midi de la France mais il semble opportuns de ne pas en parler. Monsieur Macron semble ignorer magnifiquement l’histoire, un manque de culture probablement, mais plus préoccupé par des évènements qui ne nous concernent pas.

  8. L’un des « angles » majeur…si constamment « oublié » dans l’histoire – prétendument honnête – du fameux « commerce triangulaire », angle qui n’était d’ailleurs pas loin d’être le pire…n’en déplaise aux arguments présupposément « diplomatiques » de Madame Taubira…

  9. Et l’esclavage arabo-musulman sur des millions de blanc encore une partie de l’histoire que l’on apprend pas à nos enfants

    1. Vous avez entièrement raison, vous pourriez rajouter que par les siècles passé les chrétiens catholique de France, d’Espagne, …, ont racheté des esclaves blanc aux barbaresques et autres maures, des listes existes, …

  10. Contrairement à ce que l’on nous assène depuis des décennies, contrairement à cette Taubira falsifiant l’histoire, un Taubira soutenue par tous les grands « humanistes » de ce monde, si l’on se plonge un peu sérieusement et de façon impartiale dans l’histoire du monde, ce sont les musulmans qui ont mis en place l’esclavage. C’est d’ailleurs durant ces épisodes barbares que ces pays ont été un bout de temps prospère ! Cette vérité sera t’elle enseignée, enfin, dans nos écoles et diffusée dans nos médias « impartiaux » ? Cette barbarie persiste dans les pays africains et musulmans, sans aucune indignation de nos champions des droits de l’homme ! Sinon, comment peuvent-ils tolérer la coupe du monde au Qatar ? Idem d’ailleurs pour nos « écolos » …. qui sont en fait les mêmes islamo gôôôôchistes !

  11. Les Blancs iront hypocritement et vont déjà au Qatar, destination bénie des dieux et on ne peut plus branchée. Si tu n’es pas au Qatar, tu as raté ta vie etc
    Alors pour agir à votre petit niveau, ne regardez pas la coupe du monde, la coupe de la honte occidentale.

  12. Quand un « politicard » donne le genre d’argument comme celui de taubira sur son propre texte: « Pour ne pas faire porter ce fardeau » aux descendants d’esclavagistes africains ou arabes, les « représentants du peuple » devraient faire sauter cette loi !
    Ce bon sens supposerait qu’effectivement ces « politicards » auraient le sens du devoir pour représenter les intérêts du peuple français et que le Conseil Constitutionnel lui aussi ferait son travail …
    Rendre des comptes doit être aussi de mise pour eux comme pour tout français devant la « Justice » …
    De façon basique, dans la « traite négrière » il y avait bien un vendeur et un acheteur de ces esclaves ? l’acheteur n’était pas le même que le vendeur ? Selon taubira, il n’y aurait eu que les acheteurs qui étaient coupables de ce « commerce » ignoble …

  13. Il faut lire N’Dayie, les arabes ont toujours utilisé le continent noir pour y puiser les esclaves dont ils avaient et ont encore besoin. Cela bien avant la présence occidentale en Afrique. Le nombre des hommes humiliés par ce trafic et supérieur de 5 à 10 fois celui du commerce triangulaire. Les castrations à vif faisaient bien souvent partie du « rituel nécessaire ».. Bien entendu les femmes n’étaient pas oubliées et finissaient comme les femmes blanches (par la suite) des côtes méditerranéennes dans les harems ….. Cela ne finira pas tant que le Coran parlera de l’esclavage comme une activité normale… Pourrions-nous ouvrir les yeux?

  14. Étrange illustration de ce sujet de l’esclavage noir. Pourquoi montrer une femme blanche aux ongles maquillés ?

  15. Ayant visité en avril 2019 les EAU et notamment Dubaï (en remplacement d’une croisière sur le défunt Concordia), j’ai pu observer ces esclaves pakistanais travaillant dans cette espèce de bagne moderne pour des salaires de misère sous une température frisant les 38 degrés au soleil sans aucune protection. Ils étaient isolés des touristes bien entendu et parqués soigneusement hors de tout regard suspicieux pour leur hébergement. Enfin, Quand aura t’on les réels chiffres de décès dus à la coupe du monde du Qatar avec la bénédiction du Pakistan ?

  16. L’Esclavage n’a jamais disparu nous le savons, ses chemins de traverses sont plus subtils que par le passé, l’hypocrisie des grandes « démocraties » participe au grand mensonge et comme toujours se sont les petits qui en paient le prix fort.

  17. Par le hasard des choses et de la vie, il s’agit du thème qu’étudie en ce moment ma cadette en classe de quatrième au collège et j’en parlais avec elle pas plus tard qu’hier. Je vous le donne Emile, il n’y avait que la traite occidentale qui était abordée. Pas un mot concernant les autres , même si leur professeur, à ma grande surprise a quand même cherché à nuancer en évoquant très rapidement ce phénomène du commerce triangulaire.

  18. Quand j’étais enfant, mon père mon racontait une anecdote. Il me disait que dans la ferme où il a passé son enfance, il gardait les volailles. Pour ce faire il avait une perche à laquelle il nouait un chiffon rouge. Quand il agitait la perche à gauche les volatiles allaient à droite, quand il l’agitait à droite ils allaient à gauche.
    Cela m’amusait beaucoup. Je n’ai jamais su si c’était une histoire vraie, mais c’est bien plus tard que j’ai compris qu’il ne faisait pas allusion aux volailles mais à ces mêmes personnes que le Général de Gaulle comparait à des veaux.

  19. C’est certain, si vous dénoncez l’esclavage moderne, pratiqué en masse par les riantes contrées du Golfe Persique, ce n’est pas woke.

  20. Mais non, mais non, ce qui se passe en Afrique ce n’est pas de l’esclavagisme, puisque madame Taubira l’a exclu, non, c’est autre chose, mais qui osera demander à madame Taubira et à tous nos « wokiste » de nommer alors la chose?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter