« Les Français vont finir par se dire que les ministres ne foutent rien ! » Selon Le Canard enchaîné, Emmanuel Macron serait excédé par la profusion de livres signés de ses ministres. Marlène Schiappa, Emmanuelle Wargon, Jean-Michel Blanquer… Mais que font-ils, à part écrire des livres qui ne se vendent pas ? Sur sa calculette « années 80 » offerte par son épouse, Emmanuel Macron compte et recompte.

Récapitulons : Marlène Schiappa, 64 exemplaires + Emmanuel Wargon, 75, auxquels s’ajoute le chiffre faramineux de 620 pour le ministre de l’Éducation nationale. Égale : 759. Un coup de fil avertit le chef de l’État qu’une librairie vient de vendre un 65e livre de Marlène Schiappa, mais un SMS indique que deux lecteurs exigent le remboursement de celui d’Emmanuelle Wargon. Tous les comptes sont à refaire.

Sur le bureau présidentiel, les scores de La France n’a pas dit son dernier mot s’étalent sans aucune pudeur. Aux alentours de 190.000. Désespérant.

Marlène informe la cellule de crise littéraire qu’elle prévoit un autre ouvrage pour le 26 janvier. Tenter d’égaler Éric Zemmour est un travail à plein temps. L’ex-ministre à l’Égalité femme-homme expose son plan de bataille : à raison de 3.000 livres par an qui se vendraient chacun à 63 exemplaires, le record de l’ex-chroniqueur de peut être égalé. Voire dépassé, si Jean Castex s’y met. Un manuel intitulé Comment retrouver ses lunettes lorsqu’on les a sur le nez trouverait un large écho auprès du public.

C’est précisément à ce moment que le Président explose et lâche son fameux « Les Français vont finir par se dire que les ministres ne foutent rien ! » rapporté par Le Canard. Un retour au bercail s’impose. Assez de pages noircies par des d’états d’âme sans intérêt. Être en tête des sondages et enchaîner bide sur bide en librairie n’est plus possible. Oui, l’électeur votera Macron, mais à quoi bon mettre en lumière qu’il le fera par pur réflexe machinal. Le produit ne l’intéresse pas. Seule la crainte de l’inconnu motivera son choix. La force de l’habitude. « Le changement dans la continuité. » L’auteur de cet oxymore électoral avait tout compris. Promettre un changement qui ne changera rien. Plutôt souffrir avec ce que l’on connaît que tenter le diable promis par les médias… Bien des électeurs iront voter Macron avec le livre de Zemmour sous le bras. Merci pour le tour de manège et à dans cinq ans.

Les révélations pourtant explosives du livre Le traître et le néant n’y changeront rien. L’affaire n’est pas politique mais psychologique. L’alternance centre gauche centre droit est un ronron qui rassure l’électeur. Un feu de cheminée que le Français approvisionne tous les cinq ans d’une bûche identique à la précédente… Sans voir qu’il alimente un incendie.

 

22 octobre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 14 votes
Votre avis ?
73 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires