Vous le savez probablement, tous les républicains ont le regard tourné vers ce comté qui compte plus de deux millions d’électeurs dans un des cinq États soupçonnés de fraude massive. Les démocrates s’y intéressent de très (trop) près également, même s’ils soutiennent le contraire.

Cet audit est de la plus haute importance pour les États-Unis, mais également pour le reste du monde, car il va largement conditionner les élections de mi-mandat prévues l’année prochaine. Et si les reprennent le contrôle du Congrès, il pourra alors être mis un terme à la politique désastreuse menée depuis quelques mois par l’aile gauche des démocrates, tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur.

L’audit se poursuit donc à Phoenix et on peut même dire que le dépouillement est quasiment terminé. Il reste, cependant, à collecter et à regrouper les données avant qu’elles ne soient transmises aux sénateurs de l’État qui devront alors rédiger un rapport officiel. La sénatrice en charge des opérations sur place a évoqué la date du 26 juin prochain.

Il convient, cependant, d’être prudent car les pressions (corruptions, intimidations, harcèlement…) exercées sur les parties prenantes sont redoutables.

Si la mission parvient à son terme et si les résultats sont aussi édifiants qu’il se murmure dans le stadium, on devra alors s’attendre à un tir de boulets rouges des démocrates qui tenteront de les discréditer autant qu’il leur sera possible.

Leur tâche sera néanmoins difficile, sachant que les organisateurs ont pris mille précautions. Ainsi, chaque table de recomptage est filmée 24 h/24 et 7j/7 depuis le début et les vidéos sont accessibles à tous en temps réel ainsi qu’en streaming.

Signalons, aussi, que des agents démocrates et le secrétaire d’État surveillent les tables de scrutin en double. Ce processus de recomptage passe également par une multitude de contrôles qui en assurent la transparence, la rigueur et l’exhaustivité.

À tel point, d’ailleurs, que d’autres États ont envoyé, ces derniers jours, des délégations de sénateurs chargés de prendre connaissance des modalités techniques de l’audit afin de les reproduire à domicile.

Vendredi, par exemple, c’était le représentant de l’État de l’Indiana, Ryan Lauer, qui était reçu sur place par les organisateurs. Interrogé par des journalistes, il a reconnu être très impressionné par la transparence, la et l’excellente organisation. À ce jour, on peut compter 17 États à s’être déplacés pour visiter le Veterans Memorial Coliseum à Phoenix, qui abrite un véritable travail de fourmis.

Cette opération est capitale car il est absolument crucial de restaurer l’intégrité du processus électoral avant novembre . Ce qui s’est passé, durant la nuit du 3 ou 4 novembre 2020, ne doit plus jamais se reproduire. C’est une honte sans nom pour un pays dont on a dit qu’il est le berceau de la démocratie.

19 juin 2021

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 9 votes
Votre avis ?
28 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires