[EDITO] Pâques est passé, mais Ponce Pilate est resté : la preuve par Nicole Belloubet

Capture d'écran ©BFMTV
Capture d'écran ©BFMTV

Pâques est passé, mais Ponce Pilate est resté. Pour Nicole Belloubet, ce mardi matin, sur BFM TV, l’État n’a pas de responsabilité dans l’assassinat de Samuel Paty. Elle répondait à Mickaëlle Paty, la sœur de Samuel. Celle-ci « considère que l’État a failli sur toute la ligne » et entend que la « responsabilité de l’État soit reconnue ». Le 15 mars dernier, son avocat avait annoncé l'envoi d'un recours administratif à trois ministres (Premier ministre, Intérieur et Éducation). Faute de réponse dans un délai de deux mois, l’affaire sera portée devant le tribunal administratif.

Prisca Thevenot avait déjà répondu, quelques jours auparavant, à Mickaëlle Paty en s’en lavant également les mains : « Ne nous trompons pas de cible. Les coupables, les uniques coupables, ce sont les terroristes islamistes. » Comme si la culpabilité des uns excluait la responsabilité des autres.

« Mort d'un abandon »

Le calvaire de Samuel Paty ressemble à tous les autres : il a ses Judas - les élèves qui ont menti sur les réseaux sociaux -, ses reniements - la prise de distance de ses collègues -, sa croix à porter, seul, pendant des jours, et cet affreux sentiment d’abandon. « Mon frère est mort d’un abandon », martèle Mickaëlle Paty : « Avoir conscience qu’il pouvait se passer quelque chose aurait dû emmener a minima la protection de mon frère. Il est évident qu’il aurait dû être mis en retrait, qu’il aurait dû bénéficier d’une protection. »

« Il y a sans doute des choses qui auraient pu être mieux faites », veut bien concéder le ministre de l’Éducation nationale. Pour autant, Nicole Belloubet n’est « pas certaine que l’on puisse dire que l’État a une part de responsabilité dans l’assassinat de Samuel Paty ». En revanche, prétend-elle, « cet assassinat terroriste, qui a beaucoup marqué, a été un électrochoc pour l’État. Cela nous a conduit à avoir la fermeté dont je témoigne ici, à remettre en place des procédures de sécurité auprès de nos équipes éducatives. »

Outre le fait que les propos sont assez cyniques - cet « électrochoc » fait une belle jambe à Mickaëlle Paty, il ne lui rendra pas son frère -, on cherche en vain les effets de « la fermeté » et des « procédures de sécurité » mises en place. Nicole Belloubet aurait-elle oublié que depuis Samuel Paty, il y a eu Dominique Bernard ? Et, plus récemment, la démission d’un proviseur - celui du lycée Maurice-Ravel - menacé, pour ne parler que d’un cas médiatisé ?

On se souvient que, dans un autre registre - ou pas -, les familles de Laura et Mauranne, deux étudiantes tuées le 1er octobre 2017 à la gare Saint-Charles à Marseille - par un homme interpellé à Lyon, deux jours avant, pour un vol, puis relâché le lendemain sans mesure d’éloignement ni placement en rétention alors qu’il était en situation irrégulière - avaient tenté de faire condamner l’État devant le tribunal administratif de Lyon. Le tribunal les avait déboutées« La faculté offerte au préfet de prescrire une mesure d'éloignement et de placer en rétention un étranger en situation irrégulière doit s'apprécier au cas par cas... »

L'affaire du siècle

Mickaëlle Paty aura-t-elle plus de succès ? Et ira-t-on au-delà du sujet de la protection policière dont Samuel Paty aurait pu ou dû bénéficier ? Arrivera-t-on à tirer la pelote des vraies responsabilités ? Car s’il est impossible de mettre un policier derrière chaque prof, on pourrait filtrer l’entrée en France, comme on le faisait jadis, par le moyen de ce vieil outil remisé et oublié qu'est une frontière, avec la prudence qu’imposent la situation géopolitique et la gangrène islamiste. Rappelons que l’assassin de Samuel Paty était tchétchène et celui de Dominique Bernard ingouche. Si dans une grande, belle et ancienne maison, les gardiens avaient laissé avec légèreté les portes et les fenêtres grand ouvertes en regardant ailleurs et que des cambrioleurs avaient assassiné des locataires, les laisserait-on à leur poste sans les inquiéter ? Ces gardiens sont ceux qui nous gouvernent.

Par deux fois, des organisations écologiques - dont Greenpeace - rassemblées sous la bannière « l’affaire du siècle » ont réussi à faire condamner l’État (se gavant, au passage) pour inaction climatique. Qui parviendra à le faire condamner pour inaction migratoire ? N’est-ce pas cela, « l’affaire du siècle » ?

Gabrielle Cluzel
Gabrielle Cluzel
Directrice de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

66 commentaires

  1. Pauvre Belloubet !Elle ne comprend rien à rien et encore moins à ce qu’elle est venue faire à l’Education Nationale .

  2. Nous sommes passé d’un Etat « responsable mais pas coupable » à un Etat « ni responsable ni coupable »…Ou plutôt d’un Etat irresponsable dans tous les domaines, qui ne sait plus que faire de la communication, et de plus en plus mauvaise…Quand on en arrive à dire que « des choses auraient pu être faites », ce sont des propos scandaleux, que la famille de Dominique Bernard, entre autre, a pris en pleine figure !

  3. Ce qui est sûr c’est que Mme BELLOUBET n’a pas lu le livre de Stéphane Simon, « Les derniers jours de Samuel PATY « .

  4. -Les parents d’élèves du 9-3 se plaignent du manque d’enseignants!!!!!! Mais c’est dans tout le pays que le métier d’enseignant ne fait plus rêver.

    • Si on remettait 45 élèves par classe, le problème serait solutionné. Pourtant ça a existé et les profs s’en sortaient très bien. Mais c’était de vrais professeurs dignes de ce nom.

  5. Il est assez surprenant de s’étonner que ce gouvernement ne soit responsable de rien. La dette, l’insécurité, la perte de souveraineté, etc… rien n’est de sa responsabilité. Il serait temps qu’une enquête parlementaire soit lancée pour connaître le rôle de ce gouvernement et de sa nécessité.

  6. Mme Belloubet pour ne pas déplaire à son « Maître » est de mauvaise foi ou alors, son discernement est totalement aboli à cause de son âge pour ne pas admettre que le massacre de Samuel PATHY n’est pas de la responsabilité du Gouvernement, c’est stupéfiant ! mais ça explique pourquoi la France est en si mauvais état……. Je rappelle au passage l’assassinat d’une Institutrice de 34 ans à Albi en 2014, poignardée à mort avec un couteau de cuisine par la mère de l’élève contrariée. Cette femme de 51 ans « n’a pas toute sa raison » selon la Chambre de l’Instruction de la Cour d’appel de Toulouse, « son discernement était totalement aboli ». On nous fredonne systématiquement le même refrain quand il s’agit de crimes commis par ces ethnies. La France serait-elle devenue une terre d’asile pour tous les fous d’Afrique ???? Cela dit, c’est bien notre Chef d’Etat (comme ses prédécesseurs) qui accueille ces peuplades sans limite et sans contrôle. Tous ces attentats terroristes dans des lieux publics ou religieux et ces menaces de mort dans les établissements scolaires, ces crimes, ces viols, ces pillages, ces incendies, ces profanations, ces saccages dans des lieux religieux, ces provocations de tous genres….., Tous ces actes de sauvages sont bien la preuve que ces peuples ne se réfugient pas chez nous pour fuir la guerre ou la misère de leur pays mais bien pour anéantir la France. Que faut-il de plus sordide et barbare pour que le gouvernement comprenne qu’il est le seul responsable de tous ces drames et bouleversements que nous subissons de ce monde là depuis trop longtemps ?

  7. Ah elle n’a pas compris qu’il faut dire « responsable mais pas coupable ». Pense-t-elle « coupable »? J’ai des doutes vu son niveau….

  8. Un changement de mot d’ordre s’impose dans l’Administration de l’ Education Nationale : le  » pas de vagues » DOIT ETRE REMPLACE PAR : « pas de drames ». A la politique du camouflage doit succéder UNE POLITIQUE DE PREVENTION .
    Est ce si difficile à mettre en oeuvre ??? Les Français sont majoritairement solidaires des enseignants et majoritairement hostiles aux syndicats d’enseignants volontairement sourds muets et aveugles devant les causes de la barbarie qui sévit dans les établissements scolaires actuellement.

    •  » syndicats d’enseignants volontairement sourds muets et aveugles » pas du tout. Simplement complices, volontaires.

    • Le premier changement qui s’impose c’est l’arrêt de l’immigration. Le deuxième, ce sont des sanctions effectives et immédiates pour TOUS ceux qui ne respectent pas la Loi, qui ne respectent pas leur professeur, qui ne respectent pas leurs camarades, qui ne respectent pas les établissement qui les accueillent.
      La prévention ? Le faire savoir et communiquer sur les sanctions.
      Soyons CLAIRS !

  9. Déjà, première responsabilité depuis des décennies, l’importation forcenée de gens si bien sous tous rapports.
    Rien que ce constat, ceci mérite un tribunal d’exception. Toutes ces affaires d’ensauvagement (et je reste poli) qui ne sont plus à démontrer, ne sont en définitive que la conséquence politique d’un laisser faire d’import de toxiques si divers et cariés.

  10. À partir de pièces inédites, de documents jamais révélés, de témoignages de première main, Stéphane Simon, dans son ouvrage « Les derniers jours de Samuel Paty » révèle les zones d’ombre du dossier. En reprenant l’enquête à son origine, en interrogeant toutes les parties prenantes, il retrace minute par minute les douze journées qui ont précédé l’assassinat de Samuel Paty. Stéphane Simon pointe les oublis, les dysfonctionnements, les dissimulations, les errances et les erreurs de l’État. Le réquisitoire est accablant. MMES et MM du gouvernement et de ma macronie, vos dénis, votre irresponsabilité, votre cynisme nous donnent la nausée.

  11. Comment après Gabriel ATTAL le président a-t-il pu nommer cette Ministre PONCE PILATE ? Que de renoncement, d’abandon c’est la Bérézina ! j’attends sa démission, elle n’est pas à la hauteur de son poste.

  12. remettre des frontières c’est le seul vrai « remède », mais ce n’est pas en faisant entrer la Roumanie et la Bulgarie dans l’espace Schengen que l’UE fera la lutte contre l’immigration, depuis la mer Noire, c’est un accès direct dans tout l’espace avec ces 2 pays, de Roumanie le migrant ira jusqu’à Brest sans être inquiété une fois posé le pied en Roumanie ou en Bulgarie, nouvelle autoroute migratoire ouvert ce week-end par l’UE

  13. Ce gouvernement et ses représentants sont des aberrations quel que soit le ministère , les individus ou le domaine abordé
    d’ailleurs les synonymes d’aberration collent tous parfaitement a ce qu’ils sont et ce qu’ils font ,à savoir :
    absurdité, contresens, égarement, énormité, erreur, folie, illusion, incohérence, incongruité, inconséquence, ineptie, stupidité……. on pourrait aller encore plus loin , mais tout est dit et cela résume tout ; chaque jour ils apportent leurs contributions a la ruine économique , culturelle et intellectuelle de notre pays , le tout baigné d’une insécurité galopante qu’ils osent nier tout en vivant tres confortablement a nos frais à l’abri de leurs garde du corps et d’escadrons de policiers tant leur insignifiante personne est si précieuse a leurs yeux !!
    nous leur devons de vivre ce cauchemar éveillé depuis maintenant quelques décennies ..
    pendant ce temps les moutons dociles bêlent …

  14. Penser que cette dame est la ministre de l’Education Nationale , rien de surprenant que le corps enseignant ne comprenne plus rien aux directives de cette hiérarchie car lorsqu’on annonce avec autant d’aplomb ou tout bêtement sans aucune clairvoyance , cette phrase devenue un leitmotiv « nous sommes tous responsables » ( pour ma part en rien responsable) . Souhaitons que la justice puisse être à la hauteur cette fois-ci pour la mémoire de Samuel Paty mais qu delà de tous ces enseignants et membres de l’EN qui sont des victimes oubliées.

  15. Formatée à gauche , elle ne va pas évoluer à son âge , donc elle a été nommée à ce poste pour s’écraser devant les islamo-gauchistes qui pullulent dans nos écoles et universités .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois