Et de 17 ! C'est, aujourd'hui, le nombre d'associations « d'ultra-droite » dissoutes ou en cours de dissolution, sur un total de 34, depuis la prise de fonction de Gérald Darmanin. Un chiffre à comparer avec ces 15 mouvements radiés liés à l'islamisme radical et quelques autres, à l'exclusion, bien sûr, des Soulèvements de la Terre, pourtant coupables de violences mais qui ont, comme on le sait, sauvé leur peau au Conseil d'État (au moins 47 gendarmes blessés, des appels à l'insurrection, un gardien séquestré et des dégradations sur le site Lafarge, ce 10 décembre encore...).

Rien, en tout cas, de comparable avec la cible du jour du ministère de l'Intérieur, Academia Christiana. Cet institut de formation à la philosophie, l'histoire, la littérature et le catéchisme organise depuis 2013, lors de ses universités d'été et sessions de formation, diverses rencontres culturelles, bals folkloriques, conférences, et constitue un « laboratoire d'idées » à destination d'un public jeune. Et c'est dans cet antre-là que le gouvernement a trouvé matière à dissolution pour cause de « provocations explicites au combat, apologie du régime de Vichy, hommage à Robert Brasillach et références culturelles à l'Allemagne nazie »...

Des accusations « lunaires et absurdes », selon Victor Aubert, président d'Academia Christiana, joint par BV, qui tranchent avec ces visages radieux, ces jolies filles, ces tenues bon chic bon genre, ces mines concentrées qui s'affichent sur les vidéos mises en ligne sur le site. Une jeunesse qui n'a, jusqu'à preuve du contraire - faut-il le rappeler -, encore jamais tué personne. « Le gouvernement racle les fonds de tiroir pour faire passer les membres d'Academia Christiana pour des antisémites. Or, jamais nous n'avons organisé de conférences liées à la Seconde Guerre mondiale et au judaïsme. D'ailleurs, si les interventions au cours de nos formations étaient si répréhensibles, pourquoi n'avons-nous pas été poursuivis et condamnés par les tribunaux ? Si nous organisons des cours de boxe, ce n'est pas pour autant un "appel à la violence", c'est pour faire du sport au milieu d'autres activités sportives variées comme le volley. Et lorsque nous appelons à constituer une armée, c'est au sens métaphorique du terme, une armée de bâtisseurs. »

Des allégations réfutées point par point

Academia Christiana ne compte pas en rester là. Elle a confié à Me Pierre Gentillet le soin de contester la procédure devant les tribunaux. Sur le réseau X, l'avocat réfute point par point les allégations et accuse Gérald Darmanin de violer le principe du contradictoire en annonçant la dissolution du mouvement sur BRUT, dimanche, et ce lundi matin, sur CNews, « avant que la personne intéressée a été mise à même de présenter des observations écrites et, le cas échéant, sur sa demande, des observations orales ».

Une affaire plutôt mal enclenchée côté gouvernement. Car dès ce lundi matin, sur le plateau de Cnews /Europe1, c'est un Gérald Darmanin sans doute mal réveillé qui se serait pris les pieds dans le tapis en mélangeant apparemment deux dossiers : celui d'Academia Christiana avec celui, déjà bouclé de l'association Civitas. Une bourde - inquiétante pour le premier flic de France - abondamment commentée sur les réseaux sociaux par des internautes de tout bord...

Victor Aubert ne cache pas son inquiétude, car au-delà de la survie d'Academia Christiana, « l'État sanctionne un délit d'opinion ; on nous prépare un avenir bien sombre qui ressemble à l'URSS dans sa période communiste. À partir du moment où l'État s'assied ainsi sur le droit, après notre mouvement, quelles seront les prochaines cibles ? Les mouvements scouts, puis les écoles hors contrat ? Les congrégations religieuses et les partis politiques, tout ceux qui refusent les dogmes progressistes ? »

Un choix politiquement pesé ?

Au fil des jours, force est de reconnaître que la main s'alourdit toujours un peu plus, côté droite. C'est un simple camembert, bien instructif, publié sur France Inter qui en parle le mieux ; résumant les « principales cibles de dissolutions depuis 2017 », l'infographie affiche les points : écologie 1, extrême gauche 2, islamisme radical 15, extrême droite 17. Curieux bilan, pour un pays qui assiste, impuissant, à l'assassinat de ses profs, à des attaques aux couteau innombrables et qui enregistre des chiffres record d'entrées illégales sur son sol et d'OQTF jamais exécutées.

Comment expliquer ce fourvoiement extrême ? Par une incompétence crasse de Gérald Darmanin, révélée ce lundi matin lors de sa prestation télévisuelle ? Une fiche mal ficelée par un collaborateur de son cabinet ? La volonté de racheter un encombrant passé décidément trop proche des sphères de cette même droite ? Ou le choix politique extrêmement pesé, histoire de fabriquer de fausses symétries ? Un peu de tout ça, sans doute, pour celui qui, pour parer au Grand Remplacement, n'a rien trouvé de mieux que d'agiter la Grande Diversion.

 

Mise à jour du 12 décembre à 15h20 :

Victor Aubert, Président d'Academia Christiana, annonce avoir porté plainte ce mardi matin contre Gérald Darmanin devant la Cour de Justice de la République.

7416 vues

11 décembre 2023 à 20:20

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

31 commentaires

  1. En dehors du deux poids-deux mesures, cela s’appelle la « police de la pensée », ni plus, ni moins.
    Regardons plus loin ce qui, sans cette logique de « contrôle des esprits » pourrait bien finir par arriver un jour prochain: lorsque l’avortement sera inscrit dans la Constitution, défendre la vie de sa conception à sa fin naturelle deviendra-t-il alors et plus encore un délit d’entrave pour toute personne qui s’y risquerait?
    Pauvre France…

  2. « provocation explicite au combat », un peu court comme accusation….Car un combat peut être offensif ( vouloir nuire) mais aussi défensif ( se protéger d’ une agression réelle) Ainsi, selon ce mode, il convient de fermer toute salle de sport de combat ( boxe, arts martiaux, etc…) bannir toute publicité de jeux électroniques et autres bandes annonces de films aux contenus manifestement violents et….Fermer l’ Elysée? Notre Président n’ avait -il pas dit ;  » nous sommes en guerre!  » Enfin, s’ exprimer sur un média ( Brut) surtout connu des plus jeunes ( je ne saurai y aller rapidement ) prouve bien le malaise à porter l’ annonce sur un média à une heure de grande écoute. Hors, les médias complaisamment  » perroquet » ne manquent pas. Quelle mouise vivons nous.

  3. Il est aux abois, obsédé par le rassemblement national il n’a de cesse de traquer tout ce qui apparait « d’extrême drouattte » afin de faire l’amalgame.
    Pour cela tous les moyens sont bons : justice expéditive, embastillement sans concession, persécution de mouvements citoyens. A quand les camps de rééducations?
    C’est qu’il y tient à son job de futur président.
    Mais en ce moment il est mal parti, ça doit chauffer sous le capot, comment va t’il pouvoir encore travestir l’évidence?

  4. Je dois à la vérité de reconnaître que je m’y perds un peu. Ayant une formation de juriste en droit belge (avocat retraité, domicilié aujourd’hui en France) mon questionnement est le suivant : on ne peut « dissoudre » techniquement qu’une association ou qu’un « groupe » légalement constitués (ayant la personnalité juridique). Or un groupe peut être informel ! Comment Darmanin procède-t-il alors ? Je peux créer un groupe de « chasseurs de papillons » – subir les foudres de la dissolution – et le recréer le lendemain sous l’appelation de « chasseurs de lépidoptères ». Auquel cas toutes ces dissolutions ne sont que de vaines gesticulations. Sauf si groupe et association ont une autre réalité juridique en droit français.
    Quoi qu’il en soit, pauvre France si un groupuscule (en plus) peut la mettre gravement en danger.

  5. Ah, la nouvelle qu’attendaiten tous les Français vient de tomber ! Nous allons pouvoir enfin vivre en toute sécurité sans risque de se faire attaquer , nos jeunes filles vont pouvoir sortir le soir tard sans se faire agresser, les mamans vont pouvoir laisser leurs enfants jouer dans la rue , les touristes vont pouvoir revenir visiter notre beau pays sans se faire détrousser, nos parcs et jardins vont pouvoir rester ouverts toute la nuit , nos policiers et gendarmes vont enfin pouvoir se reposer , nos juges prendre des vacances ….

  6. Darmanin devrait plutôt se poser la question, comment presque 8 musulmans sur 10 en viennent à préférer la loi islamique aux lois françaises. Ce qui n’était sans doute pas le cas il y a 25 ans. Où sont les écoles et les courants de pensées qui ont permis ces scores?

  7. Il est plus facile de supprimer une association catho qu’une association musulmane , pas d’émeute en vue , pas d’attentat attendu.

  8. Pour dissoudre une association, il y a une procédure. Administrateur d’une association dissoute, j’explique. Nous n’arrivions plus à payer les locaux de bureau, la personne salariée, par lenteur dans le paiement de subsides, manque de cotisations, etc…Le CA se réunit et propose une AG, qui décide de dissoudre l’association. Ce n’est pas le gouvernement qui l’a fait alors qu’en plus, il apporte de l’argent. Dans le cas des associations d' »extrême-droite » je ne crois pas que ce soit le cas. Il faut ensuite s’occuper de questions pratiques genre vente des meubles, renoncer aux abonnements, licencier, etc. Il faut aussi avertir le Journal Officiel car la dissolution doit être officialisée….Darmanin avertit le Journal Officiel ? Ces dissolutions en série pour des associations inoffensives ne grandissent pas ce gouvernement et cette « présidence ».

  9. Preuve encore une , que Darmanin et son patron n’aime pas la France et renie notre Histoire et notre Culture chrétienne !
    Dissolution des association chrétiennes et nationalistes et beaucoup de mollesse envers celles des Frères musulmans et autre islamiques !!!

  10. Continuez à dissoudre des Assos que personne ne connait qui n’ont jamais usé de violence mais qui sont un peu « catho » mais par contre , pas touche aux gentils  » de « Soulèvement de la terre » et autres gauchistes !! Cela va faire ouvrir les yeux aux Français « endormis » et peu intéressés par la politique mais qui vont enfin se rendre compte que nous avons une justice partisane !! Donc continuez cela travaille contre vous ! Comment voulez vous gouverner quand on manque autant de « Jugeotte »

    1. Ne rêvez pas : ces dissolutions de groupes dont personne (à part bien sûr les intéressés) n’a jamais entendu parler, ça n’intéresse personne, alors que les groupuscules gauchistes et/ou islamistes, Darmanin se gargarise quand il les dissout… e, si la dissolution n’est pas retoquée par les juges, ils se reconstituent sous un autre nom, jusqu’à la prochaine rodomontade ministérielle.

Les commentaires sont fermés.