Deux mineurs ont été interpellés après la torture d'un adolescent vendredi soir, sur fond de rivalité entre les villes de Méru et de Beauvais dans l'Oise, rapporte Le Parisien.

L'adolescent a pu sortir ce lundi de l'hôpital mais si les séquelles physiques devraient se rétablir rapidement, le traumatisme psychologique reste vif. « C’est ce qui nous inquiète, confie son père. Comment va-t-il s’en sortir psychologiquement ? Pour l’instant, il dort beaucoup. »

Les enquêteurs du commissariat de Beauvais ont mené l'enquête, aboutissant à l'interpellation de deux mineurs. Ils poursuivent leurs investigations. La ville de Méru est profondément marquée par cet acte de barbarie. « Il y a une énorme inquiétude, rapporte Sonia, représentante des parents d'élèves. Je sais que quelques scolarisés à Beauvais ne sont pas allés en cours ce mardi matin. »

Le nouveau maire de Beauvais, Franck Pia, désire mettre en place des mesures concrètes : « Cela m’a ébranlé. Ce problème sera une des priorités de mon mandat. On va travailler main dans la main avec Méru pour préserver la de nos jeunes. Nous aurons une réunion cette semaine sur ce sujet pour définir d’autres mesures de sécurité. C’est un vrai sujet qu’on doit arriver à régler. »

En juin dernier, déjà, de violentes rixes avaient opposé des bandes rivales des quartiers de Beauvais et Méru.

4041 vues

14 septembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter