L’islam rigoriste gagne du terrain hors des grandes métropoles et de leurs banlieues. À Lunel, petite commune de 25.000 habitants dans l’Hérault, le préfet a décidé d’engager la fermeture « des salles d’enseignements coraniques de la mosquée El Baraka ». Médiatisée en 2015 après le départ de dizaines de jeunes hommes et femmes vers la Syrie, la ville avait connu quelques années de quiétude. Mais un contrôle inopiné, réalisé le 20 mars dernier par la sous-commission départementale de sécurité dans les bâtiments de la mosquée, réveille de vieux fantômes. Les inspecteurs ont ainsi remarqué l’existence illégale de trois salles de classes aménagées dans les bâtiments de l’édifice religieux. Et ce, alors même que cette mosquée « ne peut accueillir qu’une activité cultuelle ». Au-delà du non-respect de la réglementation, les services de l’État ont surtout noté, ce jour-là, la présence d’une « dizaine de jeunes filles voilées, âgées de 7 à 12 ans ». Après plusieurs arrêtés et mises en demeure restés lettre morte, Hugues Moutouh, préfet de l’Hérault, demande donc au maire de Lunel de fermer les salles de cours coraniques.

Un exode rural des salafistes

« Je ne peux que saluer la décision du préfet de fermer ces classes qui prônent le séparatisme », salue Julia Plane, conseillère municipale RN de Lunel, contactée par BV. « Maintenant, nous attendons une explication claire et nette de ce qui se passe dans cette mosquée », ajoute l’élue locale, qui s’inquiète de la gouvernance opaque du lieu de culte. Cette décision préfectorale s’inscrit dans la lutte contre l’islam radical engagée par le département depuis plusieurs mois. Déjà, en novembre dernier, l’action d’Hugues Moutouh avait permis de fermer deux écoles coraniques illégales à Montpellier. Dans le département limitrophe, le préfet du Gard a, pour sa part, permis d’interdire un centre nîmois qui accueillait des enfants de 4 à 17 ans. Comme l’explique Le Journal du Dimanche« c’était une école clandestine mais qui fonctionnait comme une école classique. […] Sous couvert de dispenser des cours culturels en langue arabe et soutien scolaire, les responsables de cette association sont soupçonnés d’avoir enseigné une pratique de l’islam en lien avec les conceptions de la confrérie des Frères musulmans. » Julia Plane, qui considère que « nous avons pendant trop longtemps mis la poussière sous le tapis », appelle aujourd’hui à « une clarification de l’État sur les noyaux durs radicalisés dans nos communes ».

Cher, Bas-Rhin, Ariège, Lozère… nombreux sont les départements ruraux à accueillir depuis quelques années les tenants d’un islam radical. À Obernai, commune alsacienne de 10.000 âmes, la mosquée, longtemps dans le viseur des services de renseignement, a finalement été fermée en octobre dernier. En cause, un imam, adepte de l’instauration de la charia en France, qui se livrait à un prosélytisme « salafiste » et « hostile à l’Occident » auprès d’un public de jeunes fidèles. À Marvejols (Lozère) et Châteauneuf-sur-Cher (Cher), villes rurales, les services de renseignement s’inquiètent, depuis le début des années 2010, de l’installation de « groupes de fidèles, essentiellement des convertis, adeptes d’un islam rigoriste ». Comme l’analyse Alexandre Mendel, dans son livre Partition, ces musulmans salafistes choisissent ces villages français « loin de la police qui flanque des amendes aux femmes portant le voile intégral, loin, aussi, des tentations ». Leur objectif, conclut l’auteur : construire « des villages musulmans où règnent un air musulman, une atmosphère musulmane, une ambiance musulmane et un cadre de vie musulman ». Symptôme de cette exode, de nombreux villages voient désormais fleurir sur le sol de nouvelles mosquées. Centre de prière marocain à Bergerac, mosquée turque au Pontet, chantier de mosquée financé par la sulfureuse plate-forme Cotizup à Villefranche-de-Rouergue... Ces derniers mois, les inaugurations et débuts de travaux de lieux de prière musulmans se multiplient dans la France périphérique.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 01/04/2023 à 7:45.

13407 vues

30 mars 2023

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

35 commentaires

  1. C’est au conseil municipal, aux habitants de ces villages de faire entendre leurs voix, faire savoir ou entendre à ces nouveaux arrivants non-désirés que la meilleure chose à faire pour eux est de repartir d’où ils sont venus ou d’aller dans un des 52 beaux pays musulmans pour pouvoir continuer leur religion sans problème, à moins d’apprendre le français, de respecter la laïcité et les valeurs de la république. Tout manquement exposera l’individu à l’expulsion immédiate par les villageois.

  2. Tout va bien Mme la Marquise, tout va très bien, juste un petit rien que vous connaissez bien. Cette INSECURITE et ce DESORDRE sont toujours en activité et rien ni personne ne pourra pour l’instant stopper cette REGRESSION qui règne à tous les niveaux de notre société depuis quelques décennies et que notre Chef d’Etat, malgré ses belles promesses avant d’être ELU, ne peut résoudre tant il est pétrit d’incompétence et dont le profil est plus proche du bisounours que de Jules CESAR ou de NAPOLEON.

  3. Les deux premières tentatives de conquête de l’Europe, la première en 732 à Poitiers la seconde en 1689 devant Vienne, ont échoué. La troisième, l’actuelle pourrait être la bonne grâce à l’ineptie tolérante des Européen actuels.

  4. Afin de conforter la crédibilité de cet article, au demeurant bien intéressant, afin de garantir, à vos lecteurs, une information objective, envisagez-vous de rencontrer la communauté évoquée ? Envisagez-vous de lui permettre de s’exprimer et, le cas échéant, de publier sa position ?

    1. Euh ! pourquoi voudriez -vous conforter la crédibilité de l’article, quelle information objective, quelle communauté et quelle position aurait elle ? sinon de vivre comme des français, se comporter comme des français, s’habiller comme des français, parler français, avoir la même éducation/ instruction française ! c’est tout ! sinon le mieux si ils veulent vivre le séparatisme comme ça semble être le cas, il suffit de le dire et d’aller vivre dans leur propre pays ! allons nous dans leur pays pour vivre différemment, leur imposer l’égalité homme femme qu’ils semblent rejeter puisque des enfants et ados portent le voile ? allons -nous dans leur pays pour imposer une minijupe et avoir les cheveux au vent, et demander que nous soyons entendus dans nos revendications et notre position ??
      C’est juste effarent !!

  5. Il y a longtemps que l’emprise de l’islam est dans les villes moyenne ,tous nos dirigeants et ex dirigeants ont fermés les yeux ,j’étais LR et maintenant je suis plus d’aucun parti .

  6. Bientôt Il sera trop tard pour enrayer l’invasion de la France entière. Ils sont installés définitivement sur tout le territoire et personne ne les fera partir, et où puisqu’ils ont la nationalité française. Pendant que les français manifestent et que tout le service d’ordre est au centre des villes, les banlieues s’organisent, la drogue rentre à flots ainsi que les armes par les frontières qui ne sont plus surveillées. Pauvre France.

  7. petit à petit la conquête du pays se fait, mais chut il ne faut pas le dire ! Pire nos dirigeants, les pouvoirs publics sont complices et c’est eux qui ont ouvert ce cheval de Troie

  8. Vous vous réveillez, ça fait 25 ans que la ville de LUNEL est sous l’emprise musulmane ! Comme beaucoup d’autre villes d’ailleurs et pas des moindres ! Il fallait écouter JMLP en son temps car il ne disait pas que des sottises.

    1. alors je suppose que vous êtes actif, que vous dénoncez par des tracts que vous distribuez pour réveiller les gens dans les villages ?

  9. Nous sommes bien toujours en guerre de Religion, avec le Wokisme en plus, et c’est bien toujours la même qui veut gouverner….C’est bien le Grand Remplacement…dans un pays qui pourtant a institué la Laïcité, c’était la Gauche qui a été bien plus brutale avec la Religion qui a fait la France sur plus de mille, et les juifs depuis Napoléon…
    La Bordélisation est bien En Marche

  10. La présence musulmane turque est très importante en Alsace. Ces gens sont travailleurs et aiment le liquide.

  11. Pour comprendre pourquoi les Français votent pour les dirigeants qui promeuvent leur remplacement, consulter le site très bien argumenté et très bien écrit : « Le paysan savoyard ».

  12. Nous réagissons comme la grenouille que l’on plonge dans l’eau tiède et que l’on chauffe doucement !! On s’habitue et on s’adapte pour à la fin mourir !!

  13. Délaissées par un gouvernement hors sol, toutes ces campagnes sont un lieu de vie idéal pour implanter l’islam, ce qu’ont bien compris également les « associations » qui veulent y répandre des migrants… Jeunes filles violées dans les villes, voilées dans les villages, quel magnifique programme salafiste pour la France, avec l’insoutenable complicité de certains élus !

Les commentaires sont fermés.