Des milliers de Français comme la Lefebvre ont des difficultés à se loger. Leur histoire est ubuesque. Le couple et ses trois enfants ont été expulsés de leur logement situé à début mars. Depuis, dans la ville des poupées sans visage, ils bénéficient de mesures d’urgence à répétition. Trois semaines durant, ils ont été logés dans une chambre d’hôtel, avant que la menace de la rue ne vienne se présenter à nouveau. Malgré des solutions trouvées à chaque fois à la dernière minute, aucun retour à la vie normale ne semble se dessiner pour cette .

Pourtant, Laurent, le père de famille, travaille 35 heures par semaine comme cariste intérimaire. « La mairie de m’a appelé pour me demander des papiers d’impôts pour finir le dossier de relogement d’urgence, explique Laurent à nos confrères de Nord Éclair. Ça montre que j’ai des revenus. L’association Graal de m’a demandé de passer pour monter le dossier de relogement d’urgence, ajoute-t-il. Mais ils m’ont dit qu’il y avait sept mois d’attente. »

La Lefebvre n’est malheureusement pas seule dans ce cas, en France. En août 2020, dans la Manche (Normandie), une famille avec cinq enfants était sur le point de se retrouver sans logement, alors qu’ils louaient une maison depuis trois ans. Le propriétaire a envoyé une lettre indiquant que le bail arrivait à sa fin. Même scénario. Le couple travaille, Frédéric est agent d’entretien et sa femme, Virginie, travaille à mi-temps dans un collège. À eux deux, ils touchent 2.000 euros par mois. Une somme trop faible pour retrouver un logement. « On a tout fait, confie Frédéric, à France 3 (16/8/2020). On a contacté les mairies à 20 kilomètres à la ronde. Elles n’ont pas de logements d’urgence. J’ai fait une demande à mon travail avec Action logement et c’est pareil, ils n’ont rien. »

Internet regorge de ces histoires tragiques de familles qui, du jour au lendemain, peuvent se retrouver à la rue. On remarque que dans la plupart des cas, l’État peine à trouver de la place au sein des logements sociaux. Pourtant, la avait à peine commencé que le préfet du Pas-de-Calais lançait un appel aux élus de la région pour accueillir des réfugiés. Un élan de générosité louable, sauf que cette démarche donne l’impression de s’occuper « des autres avant les nôtres ».

7162 vues

1 avril 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

64 commentaires

  1. il faut quand même bien loger ces géorgiens qui pillent les magasins, les serbes qui attaquent les agriculteurs, le bon père de famille à sevran qui volent des camionnettes pour entendre sur les médias, Cnews compris, que les victimes se sont les agresseurs et voyous

  2. Dans les années 70 il était impossible de trouver un logement HLM dans Paris. HLM occupés maintenant par des personnes issues de l’immigration, chinoise, maghrébine, africaine. Que s’est-il passé ? On a chassé les Français de Paris, délibérément, et je vois que la tendance est la même partout.

  3. moipasfacho
    Il me semble pourtant que des logements on en trouve à foison pour les réfugiés venus d’Ukraine.

  4. Merci Mr Tanguy pour votre article qui éveillera peut-être les consciences des candidats à la présidentielle, car aucun d’eux , d’elles n’a abordé ce sujet dans leur campagne respective et personne ne semble avoir été choqué par cet élan de générosité de la France et des français pour des étrangers alors que beaucoup de nos concitoyens français sont mal logés, certains vivent dans des taudis au milieu de cafards et de rats et d’autres se retrouvent à la rue.

  5. Comme il est dit ici à plusieurs reprises , vous pouvez être actifs en écrivant à l’évéché poliment mais surement , voir faire une pétition , voir faire une manifestation ou une association , je suis sûre que cela marcherait ..

  6. C’est bien d’accueillir toute la misère du monde, mais il ne faut pas négliger pour autant les familles honnêtes Françaises. S’il y a des gens pour qui le « quoi qu’il en coûte » doit s’appliquer, c’st bien eux.

  7. À eux deux, ils touchent 2.000 euros par mois… Et ils ont cinq enfants ? Il y a des gens qui n’ont pas de chance et des injustices, d’accord, mais il y en a aussi qui fabriquent leur malheur.

  8. Et surtout que ceux qui envahissent la France avec leur moeurs barbare on leur trouve directement logement et aide de toute sorte

  9. C’est fou ce que l’on est capable de faire en matière de logement quand il s’agit de migrants ou de réfugiés. Nos familles, elles, peuvent crever. Un adage individualiste dit : « Moi d’abord » et bien maintenant c’est : « Eux d’abord ».

  10. Oui, la France est généreuse avec les étrangers, mais beaucoup moins avec les français.

  11. Quand le social tue le social ! La paupérisation de la France est le signe d une revolution qui pourrait être violente avec tant d inégalités
    Comme en 1789 , il y a le peuple ,le clergé et l état

    1. Reconnaissons que sur ce point Macron a lamentablement échoué, et rien que pour çà il mérite l’éjection.

  12. Il est clair que, si je suis totalement opposée à aider des nazis, soit disant victimes des chrétiens orthodoxes russes!!!!, à vivre en France (et je ne donnerai pas un seul centime pour les aider, au nom du « aides toi le Ciel t’aidera » plutôt que « tires sur tes voisins chrétiens et l’OTAN t’aidera »), je suis en accord total pour l’aide de ces français travaillant (sans avoir les moyens de placer leur salaire dans des pays dorés) trouvent un logement.
    Mais comment faire?

  13. « cette démarche donne l’impression de s’occuper des autres avant les nôtres »
    Ce n’est pas une impression, c’est une certitude et ce n’est pas d’aujourd’hui, mais Macron a aggravé le problème tout en imposant des solutions, comme : la vaccination massive qui va éliminer les plus faibles, taxer à mort les Français, les priver de travail … les solutions de la macronie sont meurtrières donc éliminatrices de ce type de problème.
    Pauvres réfugiés qui se jettent dans la gueule du loup !

    1. « La vaccination massive qui va éliminer les plus faibles », vous avez raison et quelle économie ! Moins de retraites à payer !

  14. avec le pognon de dingue donné aux assos et celui consacre aux migrants et autres clandestins je pense qu’une bonne partie du problème des Francais a la rue pourrait etre solutionné

    1.  » pourrait être réglé », tout simplement . Le verbe  » solutionner » n’existe pas dans la langue française ; Cordialement .

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter