Accueil Santé Coronavirus Confinement oblige, les Français n’auront pas le droit de se déplacer au-delà de 100 km, mais le Premier ministre ivoirien peut entrer en France !

Confinement oblige, les Français n’auront pas le droit de se déplacer au-delà de 100 km, mais le Premier ministre ivoirien peut entrer en France !

En apprenant, le 3 mai, que le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, était arrivé en France pour se soigner, nous avons été plusieurs à nous interroger sur ce voyage.

En temps normal, ce déplacement serait tout à fait compris et incrémenté dans la longue liste des bons procédés de la Françafrique, mais là, on reste perplexe. En allant consulter les comptes réseaux sociaux du gouvernement ivoirien, on y apprend que leur Premier ministre est en France pour effectuer des examens médicaux hors cadre d’évacuation sanitaire. Rappelons que, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, les frontières de la Côte d’Ivoire sont fermées à tout trafic de personnes (terrestre, maritime ou aérien) depuis le 22 mars 2020. Ne sont autorisés que les trafics de marchandises sous réserve de contrôles sanitaires. Par ailleurs, pour les mêmes raisons liées au Covid-19, les frontières de l’Union européenne et celles de l’espace Schengen sont fermées depuis le 17 mars au trafic de personnes, à l’exception des citoyens européens et leurs proches.

Dans les faits, nul ne peut sortir de la Côte d’Ivoire et entrer dans l’espace Schengen. On a cherché à savoir si le Premier ministre ivoirien avait aussi la nationalité française, ce qui ne semble pas être le cas, contrairement au président de la Côte d’Ivoire.

Mais alors, pourquoi cette facilité accordée à un dirigeant étranger ? Pour un simple examen médical, il n’existe pas de structure hospitalière en Côte d’Ivoire pour l’accueillir ? D’autant plus que la France donne énormément pour développer les hôpitaux dans ce pays, le dernier prêt (100 millions d’euros) ayant été accordé en décembre 2019…

href=”http://www.gouv.ci/_actualite-article.php?recordID=10392″>Sur le portail du gouvernement ivoirien, un article affiche fièrement, depuis 2019, que l’État va construire, en plus des structures existantes, quatre centres hospitaliers régionaux et deux hôpitaux généraux. Bref, la Côte d’Ivoire ne semble pas présenter les retards d’autres pays africains, bien au contraire. Mais alors, pourquoi son chef de gouvernement vient-il effectuer un simple examen médical en France en pleine période de confinement Covid-19 ?

Confinement oblige, les Français n’auront pas le droit de se déplacer au-delà de 100 kilomètres de leur domicile, mais le Premier ministre ivoirien peut entrer en France. C’est quoi, ce foutoir ?

En décembre, il n’y avait pas d’argent pour les soignants en grève et pour les EHPAD, mais on lâchait de l’argent pour construire des hôpitaux en Côte d’Ivoire. C’est quoi, ce foutoir ?

Dans tous les cas, le peuple français reste hospitalier et il le démontre en accueillant le Premier ministre ivoirien, mais petit conseil à M. Amadou Gon Coulibaly : la Pitié-Salpêtrière étant un établissement public, n’oubliez pas de payer votre facture avant de partir…

Bonne guérison et pensez à remercier la France !

À lire aussi

David Dorn, policier noir assassiné, bénéficiera-t-il de la même médiatisation que George Floyd ?

Abattre un Noir en réponse à un acte raciste contre un Noir permet de situer le niveau d'i…