Cette France des quatre tiers est devenue ingouvernable

raimu

Beaucoup d’entre nous, et particulièrement les amoureux de Pagnol, connaissent la célèbre scène des quatre tiers où l’on voit César expliquer à son fils Marius la composition du mandarin-citron : un tout petit tiers de curaçao, un tiers de citron, un bon tiers de Picon, un grand tiers d’eau, ce à quoi Marius réplique que ça fait quatre tiers, et que c’est de l’arithmétique !

Arithmétique de Marius que l’on peut appliquer à la France, laquelle se retrouve aujourd’hui, après le premier tour, dans la même configuration des quatre tiers. Et, de ce fait, devenue ingouvernable.

Un tout petit tiers de gauche LFI, celle de l’extrême gauche et des bobos, à laquelle est venu s’ajouter, pour le rendre plus explosif encore, l’essentiel du vote musulman, dont ce parti est devenu une sorte de cheval de Troie.

Un tiers de centristes mous, LREM, MoDem, une partie des LR. Un ensemble constitué de tous ces gens pour qui leur confort et leur position sociale sont au-dessus de tout, à commencer par l’intérêt et la sauvegarde de leur pays, ces esprits un peu collabos que vitupérait de Gaulle, et qui sont prêts à toutes les soumissions et les compromissions pour conserver ces deux piliers de leurs existences, prêts aujourd’hui à se coucher devant les directives européennes et le capitalisme mondialiste.

Un bon tiers de droite, DLF, RN et Reconquête, qui veut défendre l’identité française et son devenir, le groupe le plus nombreux en fait, mais affaibli par une certaine désunion et parce que considéré comme facho-raciste.

Et, ne l’oublions pas, un grand tiers de non-inscrits et d’abstentionnistes ! Ces gens silencieux ou désabusés peuvent à tout moment se réveiller et venir troubler un jeu déjà compliqué.

Ce qui fait bien quatre tiers, mais un quatre-tiers ingouvernable.

Le problème est en effet que, contrairement au mandarin-citron de César, dont le mélange est assez savoureux à déguster, ce quatre-tiers là risque de se révéler très indigeste, chaque tiers trouvant contre lui les deux autres. Celui de Macron s’il est élu - ce qui est le plus probable, étant donné le masochisme extrême et la moutonnerie des Français - va devoir affronter les colères différentes des deux autres, lorsque les sujets de mécontentement de son premier quinquennat vont aller en s’aggravant : réformes ultralibérales, inflation, perte du pouvoir d’achat, mépris, insécurité, terrorisme, immigration, vaccination à gogo, etc.

Si c’est Marine Le Pen qui est élue - ce qui est peu probable, mais sait-on jamais -, elle va avoir contre elle aussi les deux autres tiers, devenus résistants du front républicain et barreurs de route au fascisme et à l’extrême droite, gauche et centre réunis. Si elle veut faire les réformes annoncées, sa tâche sera rude et, personnellement, je ne suis pas persuadé qu’elle tienne tellement à l’assumer.

Enfin, la perspective d’un gouvernement LFI apparaît pour l’instant comme fortement improbable, mais une crise sociale pourrait bien le propulser au pouvoir, il y rencontrerait les mêmes difficultés, face aux deux autres tiers réunis alors contre lui, et avec un chaos plus que prévisible.

Et le quatrième tiers, celui des abstentionnistes et non-inscrits, s’il venait à se réveiller, pourrait ajouter à la confusion.

 

Jean-Pierre Pélaez
Jean-Pierre Pélaez
Auteur dramatique

Vos commentaires

20 commentaires

  1. Quelque soit le résultat des présidentielles, la théorie des dominos est enclenchée en France depuis pas mal d’années maintenant . macron réélu avec la presque moitié des français aura face à lui avec les gilets jaunes , rouges , noirs , verts ou chocolat bleu pâle et les Patriotes bien mieux organisés qu’en 2017 ..et si c’est MLP élue = pays bloqué par l’immonde l’islamogauchisme et ses larbins du centre mou ..ça va être intéressant à vivre

  2. Il ne faut pas oublier le tiers d’imbéciles qui ne veut surtout pas sortir du troupeau ce qui fait cinq tiers. Qui dit mieux ?

  3. Les commentaires ci-dessous sont très enflammés, et je voudrais simplement rappeler la réplique pleine d’espoir de Marius qui explique que cela dépend de la taille des tiers et cela remet en question toute pensée Cartésienne qui nous est trop souvent de mise et nous empêche de regarder plus loin. Nous avons connu la plus belle campagne de la 5 eme tout est a nouveau en mouvement.
    Merci aux candidats sincères et surtout surtout merci aux ‘’Z’’

  4. C’est bien pour ça qu’il faut Gouverner avec Référendums et ne pas l’annuler plus tard par des manipulations d’imposture…Il y a bien les votes du peuple pour, municipales, présidentielle…alors pourquoi le Président se dispenserait des Référendums sur des sujets importants de Société, de vivre ensemble !
    surtout que les Députés ne sont pas Tous présents (577) pour voter. On l’a vu au sujet du Covid !

  5. Le quatre-tiers des Mélenchonnistes où 70 % sont du côté musulman, avec des Imams appelant à voter pour Mélenchon, m’inquiète en particulier, voire autant que les Communistes. Dans une République dite Laïque, ils devraient être en 1er bien repérés par le Pouvoir. Alors que ceux dit « d’extrême droite » ne sont que La Droite Gaulliste (RPR qui n’a pas tenu ses promesses). Tant que cela ne sera pas clair, les dés seront pipés !

  6. Ouai ! Sauf que ce quatrième tiers, celui des abstentionnistes, ne se prive pas pour critiquer le gouvernement quel qu’il soit. Ils ne participent pas au jeu mais critiquent la façon de jouer du vainqueur.

  7. Le « tout petit tiers de gauche RFI » ne peut que croître de par la prise de conscience par le PC et le PS que le retour à la niche devient indispensable….et vu que le fort pourcentage des néo-français l’ayant utilisé comme vecteur (sondeurs: combien?), plutôt que de le compter chez un candidat de la communauté, ne peut que croître….usant peu, dit-on, du nombre de semaines que nous savons et dont se préoccupe une Assemblée Nationale comme le firent les édiles de Byzance. on vit les résultats.

  8. On commence à se demander s’il ne vaudrait pas mieux laisser réélire Macron et lui faire assumer enfin les conséquences inéluctables de ses actes, avec la certitude qu’il ne finira pas son mandat. Le problème c’est que ce sont les Français qui trinqueront. Il faudra donc être très lucides et si le choix porte sur Marine Le Pen être très courageux.

  9. Cet article oublie une chose, c’est la docilité de l’immense majorité du peuple français.
    En dehors d’une poignée d’agitateurs d’extrême gauche et de prétendus « antifas » dont la violence n’a d’égale que la bienveillance dont ils sont l’objet de la part du pouvoir, le climat n’a rien d’insurrectionnel.
    Macron a su cogner très fort sur les braves gens, Le Pen devrait pouvoir le faire sur les factieux et mettre fin à leur impunité.

  10. Macron connaît la solution. COVID. Confinement, couvre FEU et autres saloperies. Bravo mes chers CONS CITOYENS, à ce point c’est un compliment.

  11. L’avantage de LFI, comme toujours, est qu’elle dispose d’un troisième tour dans la rue . L’emploi que Hollande et Macron ont fait du courant Antifa l’a conforté dans son rôle d’opposition à toute mesure de Droite. Ce sont désormais les troupes d’élite entraînées du Macronisme . Ce Président aura bien mérité de l’Europe !

  12. Si MLP est élue il ne restera que le bloc national contre l’internationale socialiste- capitaliste. LREM s’auto dissoudra

  13. Nous ne vivons pas, nous sommes conditionnés, endoctrinés, manipulés pour n’être que des serviteurs d’un système politique corrompu par des ambitieux avides de pouvoir et d’argent.

  14. Mon Dieu que ces politiciens sont minables, que cette classe politique c’est avilie depuis 30/40 ans, la Macronnie et tous ses sous-fifres s’essuient les pieds sur le paillassons France. La bête immonde c’est le Français, mais pas eux, surtout pas les LR/LREM et consorts, si le pouvoir corrompt, le pour absolu corrompt absolument.

  15. La France cosmopolite et mondialiste n’a plus d’identité , c’est un archipel sans âme qui appartient au plus malin , lequel sera incapable de la gouverner et encore moins de la tenir rassemblée. Plus de sentiment patriotique, plus de Dieu plus de liens familiaux , plus de securité , c’est la religion de l’éphémère et du changement où on a le sentiment d’être des robots et de travailler pour rien.
    C’est le moment d’entrer en résistance.

    • Vous avez raison , c’est l’inertie et la résignation qui motivèrent certain de nos glorieux anciens à se mettre debout.

    • en résistance , mais comment ? les manifestants pacifiques sont tabassés, et on désarme les français pendant que les banlieues sont armées jusqu’aux dents.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois