À la tribune de l'UNESCO, pour la Journée internationale des droits de l'enfant, Emmanuel Macron a annoncé sa volonté de lutter contre l'accès des enfants à la pornographie sur Internet en donnant six mois aux opérateurs pour mettre le contrôle parental par défaut.

Au micro de Boulevard Voltaire, réaction d'Anne-Sixtine Pérardel, qui intervient et fait de la prévention dans les écoles, les collèges et les lycées.

2567 vues

21 novembre 2019

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.