Accusé de racisme par LFI, le principal du collège Jean-Bertin porte plainte

Brève breve

Lors des journées portes ouvertes du collège Jean-Bertin de Saint-Georges-sur-Baulche (Yonne), le 22 mars dernier, le principal avait demandé à trois femmes voilées membres de l’association « L’Olivier 89 » de quitter le collège.

L’association a, par la suite, publié un communiqué, se déclarant « profondément touchée » par la décision du chef d’établissement qui a dû s’excuser à la demande de l’inspection académique. Le fonctionnaire a reçu de nombreux soutiens, dont celui des deux députés RN de l’Yonne, Julien Odoul et Daniel Grenon, fustigeant « la reculade d’une République qui a renoncé à ses valeurs. Il est scandaleux que [le principal] soit lâché et humilié par sa hiérarchie au moment où tous les professeurs de français sont les cibles des islamistes. »

De leur côté, les élus LFI de l’Yonne ont apporté leur soutien aux trois femmes, parlant d’un « acte raciste et islamophobe » du principal qui, selon une information du JDD, a porté plainte pour diffamation contre LFI, le 5 avril.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois