Les accords d’Évian ont été une sorte de monstre juridique

Le Conseil constitutionnel a censuré, le 8 février dernier, un texte de loi de 1963 qui réservait le droit à une pension pour les victimes d'attentats, durant la guerre d'Algérie entre 1954 et 1962, aux seules personnes possédant la nationalité française à la date de la promulgation de cette loi.

L'historien Jean Sévillia réagit au micro de Boulevard Voltaire.

Jean Sévillia
Jean Sévillia
Journaliste et essayiste - Rédacteur en chef adjoint au Figaro Magazine, membre du comité scientifique du Figaro Histoire, et auteur de biographies et d’essais historiques.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois