Jamais une élection n’a été aussi boudée par les électeurs. Avec 66,7 %, l’abstention a atteint un record historique, dimanche, lors du premier tour des régionales. Ce sont les jeunes qui se sont le moins déplacés. Au total, 82 % des électeurs de moins de 35 ans ne sont pas allés voter, et 84 % chez les 18-24 ans, contre 40 % des plus de 70 ans.

Ce désengagement des jeunes révèle l’échec de la « stratégie -média » mise en place par le gouvernement pour, justement, aller draguer cette jeunesse qui ne peut pas vivre sans virtuelle.

On se souvient des félicitations d’Emmanuel Macron, en juillet dernier, aux bacheliers sur TikTok, de l’arrivée fracassante de Marlène Schiappa sur le réseau chinois qui interpella sa communauté d’un « Salut à toi jeune entrepreneur », oubliant que les jeunes utilisateurs passent plus leur temps à parodier leurs stars préférées que promouvoir leur business plan, de l’interview fleuve de 2 h 30 du chef de l’État sur Brut, le média des « jeunes » connu pour ses vidéos courtes au format carré, sans oublier les prestations de l’inénarrable porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, qui la joue copain-copain avec des jeunes influenceurs dans l’émission #sansfiltre diffusée depuis le début d’année sur la plate-forme de streaming Twitch.

Mais la palme revient au chef de l’État avec cette vidéo de 36 min où Emmanuel Macron, s’efforçant de conserver un sourire figé aux lèvres, s’est affiché aux cotés des deux amuseurs publics, stars de YouTube, McFly et Carlito, invités à l’Élysée pour organiser le concours d’anecdotes guignolesques auquel le Président s’était engagé à participer.

Ponctuées de numéros de galipettes, de grimaces et de blagues lourdingues, ces 36 minutes ont engrangé, en 24 heures, 8,5 millions de vues. Pour les conseillers techno qui ont une calculette à la place d’un cerveau, ce buzz médiatique avait sans doute suscité le fol espoir de transformer les millions de followers en millions de jeunes électeurs pro- qui iraient, le jour des élections, mettre docilement un bulletin LREM dans l’urne. Raté ! Les illusions perdues sont au rendez-vous. Il ne suffit pas d’utiliser les médias des jeunes pour devenir leur idole !

La coolitude surjouée du Président n’a donc pas pris auprès de la jeunesse, qui aspire à mieux qu’au navrant spectacle de politiques qui se déguisent en saltimbanques baragouinant le langage « djeuns » pour s’adresser à eux.

24 juin 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 2 votes
Votre avis ?
15 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires