À partir de 2024, les prestations sociales ne pourront plus être versées sur des comptes non européens

Le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, a annoncé, ce jeudi 20 octobre, que les prestations sociales ne pourraient plus être versées sur des comptes non européens, à partir de 2024, rapporte 20 Minutes.

La décision a été prise dans un objectif de lutte contre la fraude. « La question de la fraude aux prestations sociales qui sont versées à des personnes qui ne résident pas sur notre territoire alimente régulièrement un certain nombre d’études, d’articles, et scandalise à juste titre nos concitoyens », a notamment expliqué le ministre à l'Assemblée nationale. C'est pourquoi « plus aucune allocation sociale hors retraite ne pourra être versée sur un compte non français ou non européen », a-t-il conclu, en présentant un amendement en ce sens au projet de budget de la Sécu (PLFSS).

Pour le ministre, cet amendement doit lutter contre les fraudeurs et leur envoyer « un message de fermeté [...], qu’il s’agisse de la fraude aux cotisations ou de la fraude aux prestations ». « Frauder, c’est voler, tout simplement », a-t-il martelé.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois