Au lendemain de la manifestation organisée en hommage à Lola et à toutes les victimes, Pierre-Marie Sève, directeur de l'Institut pour la justice, revient sur cet événement qui a rassemblé près de 4.000 personnes à Paris, dans le recueillement et l'émotion.

Vous avez rassemblé plus de mille personnes, place Denfert-Rochereau, pour la petite Lola. Pourquoi cette manifestation ?

Selon notre comptage, nous étions près de 4.000. Les images sont explicites à ce sujet. Cette manifestation s'inscrivait dans une semaine d'actions contre le laxisme judiciaire et elle était prévue de longue date. Elle était dédiée à toutes les victimes de l'insécurité et des défaillances coupables de l'État français. Cet événement n'était donc pas spécifique à l'affaire de Lola mais ne pouvait évidemment que se dérouler avec à l'esprit cette affaire ignoble.

Il se trouve qu'en France, un grand nombre de crimes pourrait être évités si l'État prenait les mesures. Il n'évolue pas sur la question, il fallait donc faire entendre notre voix, habituellement modestement relayée.

Depuis plusieurs jours, on vous accuse, vous et les autres formations politiques de droite, de récupération d'un crime odieux. Comprenez-vous ces critiques et qu'y répondez-vous ?

Ces accusations sont des manœuvres politiciennes qui visent à éviter le sujet de fond : l'insécurité et les défaillances nombreuses de l'État français qui sont à l'origine de ces drames. S'exprimer sur ces accusations de récupération fait le jeu, depuis le début, de ceux qui n'ont pas d'intérêt à voir cette affaire médiatisée et comprise pour ce qu'elle est : un scandale d'État.

À la fin de votre manifestation, une cinquantaine de militants ont brandi des fumigènes et crié des slogans politiques parfois violents, rompant avec vos appels au calme et à la dignité. Qu'en avez-vous pensé ?

Les fumigènes ont été brandis après la fin du rassemblement qui, lui, s'est déroulé dans un calme et un recueillement unanimes. Nous avons été extrêmement clairs du début à la fin du rassemblement en exigeant qu'il n'y ait aucun slogan et il n'y en a eu aucun. Nous n'avons même pas attaqué le qui n'est responsable qu'à sa mesure du laxisme qui grandit depuis quarante ans. Ces consignes ont été respectées tout au long du rassemblement. J'ajoute que, contre l'avis de notre dispositif de sécurité, suite au tapage médiatique des derniers jours, nous avons tout de même insisté pour faire tenir une minute de silence qui a été respectée à la lettre par les 4.000 personnes présentes. C'est extrêmement fort et personne ne s'en fait le relais.

Les fumigènes ont en effet ceci de très dommageable qu'ils focalisent l'attention médiatique, car ils créent du buzz, alors qu'ils sont un épiphénomène tranchant complètement avec la dignité du rassemblement en lui-même. Mais, même si ces fumigènes n'avaient pas été tirés, ceux qui s'opposaient à notre rassemblement auraient trouvé quelque chose pour le discréditer. Près d'une dizaine de victimes ont témoigné en vidéo de leur souffrance de ne pas être entendues, de leur ras-le-bol d'être maltraités par la Justice et par l'État. Pourquoi n'en parle-t-on pas ? Pourquoi cela ne crée-t-il pas le buzz ?

Les députés du RN, initialement prévus dans votre manifestation, ont finalement opté pour une minute de silence devant l'Assemblée nationale. Regrettez-vous cette décision ?

Nous avons pour ligne claire depuis le début de cette affaire de ne jeter de crédit ou de discrédit sur aucun parti politique, car ces débats n'avaient pour but que de diviser et de minimiser ce rassemblement, sans jamais traiter du fond de l'affaire. Maintenant, nous regrettons l'absence de tous les partis politiques : du RN au Parti socialiste en passant par LREM qui auraient été les bienvenus. Ce rassemblement avait le potentiel d'unir tous les Français, à la manière des attentats de Charlie Hebdo, car une enfant de 12 ans est morte assassinée. Malheureusement, pour des raisons politiciennes, ce rassemblement a été calomnié sans aucune base sérieuse et des personnes pourtant en accord sur ce que nous avons dit hier ne s'y sont pas rendues. Tout cela est dommage.

4510 vues

21 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

25 commentaires

  1. j’adhère et je soutiens depuis plusieurs années l’ Institut Pour la Justice et cette polémique est absurde et idiote. Nous n’avons en France plus aucun droit de vivre et de manifester une quelconque opinion sauf celle qui vont dans le sens d’un système de plus en plus dictatorial (vaccin, auto-autorisation de sortie, passe-sanitaire obligatoire présumé ne jamais exister….. j’en passe et des meilleures !!!!!).

  2. En 3 chiffres, tout est dit. La France se soumet sur plein de sujets (fermeture de Centrales Nucléaires, P V divers pseudo écologiques, éoliennes à tort et à travers, dette énorme, etc…), mais n’est pas capable de faire mieux que les autres en OQTF ! Et ils nous disaient que c’était pratiquement impossible…
    Selon un rapport de 2020, notamment rédigé par des hauts fonctionnaires en charge de l’immigration,
    «notre pays la France se caractérise par un faible taux d’exécution des OQTF : 14%
    contre 55% en Allemagne
    et 33% en moyenne européenne».

  3. Tous les jours c’est une litanie incessante des viols, vols meurtres et que fait l’état ? Il continue à donner des visas, à laisser rentrer cette population attirée par nos aides, donc nos impôts. Il est urgent de cesser de nourrir ces associations qui ne vivent que de nos impôts et qui haïssent la France. Il est urgent de changer nos lois, il est urgent de protéger l’ensemble de nos concitoyens. Ne comptez pas sur Macron. L’horrible meurtre de cette superbe ,petite fille ne sera pas oublié, trop de cruauté. Heureusement que les réseaux sociaux s’en sont emparé.

  4. Il ne s’agit pas de récupération politique, mais de souligner les raisons pour lesquelles de telles horreurs peuvent avoir lieu.
    On qualifie d’art les paroles d’une chanson qui encourage à aller tuer les enfants dans les crèches, mais on fait un procès et on dissout une association comme Génération Identitaire qui ne faisait que des actions non violentes pour montrer le laxisme général devant l’invasion migratoire.

  5. Z n’avait absolument rien à gagner en rendant hommage à Lola, juste des coups à prendre et pourtant il l’a fait avec courage et émotion. perso je le remercie.
    Je préfère mille fois sa réaction que celle des macron 3 jours après. Les parents seraient dans leur droit en portant plainte contre macron et darmanin pour n’avoir pas fait exécuter l’expulsion de ces algériens.
    Le tort de Z est d’avoir eu raison avant tout le monde et sur tout, d’avoir obligé les macronistes et autres à prendre conscience des réalités sur l’immigration et l’insécurité qui en découle, ils ne lui pardonneront jamais de les avoir obliger d’en convenir. Aujourd’hui ils sont tous à le dézinguer mais s’empresse de reprendre à leur actif une partie de ses idées, ils se mettent tous à faire du Z, mais pour moi rien ne vaut l’original.

    1. Sans Z le RN n’aurait pas 89 Députés. Il gène, donc ,il est urgent de l’éliminer et tous les moyens sont bon. Je vous suis totalement.

  6. Evocation de fumigènes. Il est surprenant que des journalistes accordent du crédit à ces exaltations. Chacun sait que dans toute manifestation, des opposants, des provocateurs s’introduisent pour nuire. Venons-en à cette idée de « récupération ». Les personnes qui exploitent ce terme n’ont jamais été en contact direct avec des parents qui viennent de perdre un enfant ou n’ont jamais eu à en souffrir. Ces parents sont dans le désarroi le plus complet. Douleur et besoins d’appuis nécessaires se conjuguent afin d’apaiser la souffrance. Ces appuis sont de toute nature. De la simple présence à l’évocation du passé, du drame, de ses causes, des questions qu’il pose, des remèdes possibles, des excuses, etc. Un tout qui soulage la douleur en distrayant l’esprit. Eviter ces échanges, les en priver, les dénoncer est inhumain. Les parents ont besoin de contact tant par la présence ne serait-ce que silencieuse que par la parole.

    1. Les antifas ont réussi à être une cinquantaine pour faire évoquer des troubles à l’ordre public. Maintenant, il va falloir qu’il obtiennent l’interdiction du mouvement pour la justice. Tour est dans l’ordre macronien des choses.

  7. Bravo pour cette analyse. Il est clair que ce gouvernement ne pouvant plus cacher son incompétence, essaye une fois de plus de s’en sortir par une pirouette, d’une lâcheté immonde ! Pourquoi prendre ses responsabilité s’il suffit de manipuler la vérité pour se blanchir et faire porter le chapeau aux honnêtes gens, soucieux de défendre la France et ses enfants ?
    Mais ces manoeuvres machiavéliques, d’une irresponsabilité et d’une lâcheté immondes, soutenues par la presse subventionnée et à la botte, fonctionnent de moins en moins…

  8. L’assassinat de Lola nous fait vivre de grands moment de démocratie offerts par les bien pensants de l’extrême gauche en passant par notre courageux gouvernement.

  9. Et un certain Xavier bertrand qui se rend auprès des parents d’un ado tué par un TER (Voix du Nord du 20/10/2022), alors même que la Région Hts de France est responsable des transports, c’est quoi celà ?

  10. Récupération indécente ? Sans doute le martyre de Lola, son viol, son égorgement et ses plaies multiples sont-elles plus décentes. On a même tenté de faire croire que la femme qui l’a enlevée était tentée de devenir Chrétienne. Un comble !

  11. Ce gouvernement est en partie responsable de la mort de cette gamine. Mme Borne et Dupond Moretti , qui parlent d’indignité, mais la dignité ce serait de présenter des excuses à la famille. Maintenant en ce qui concerne les manifestations de soutien , les parents ne souhaitent pas de récupération politique, on peut comprendre . C’est pourquoi une minute de silence devant l’assmblée nationale me semble une bonne attitude . Ensuite , que ce crime odieux , serve à la modification de la loi . Entrer et être illégalement sur notre sol , doit être un délit , n’en déplaise à la CEDH !

  12. Chapeau pour cette manifestation qui aurait dû rassembler davantage de monde et qui aurait dû se faire dans toutes les villes et tous les villages .Quand à ceux qui dénigrent , qui commentent lamentablement ne cherchez pas , ce sont des traitres et des collabos et parmi eux il y a les grands responsables du triste état de ce pays .Ceux qui par leur laxisme sont complices de ces crimes .

    1. Tout a fait, çà ressemble étrangement au drame de Charlie hebdo dont ce ne serait pas passé ainsi si tout les journaux sans exception avaient publié la même chose, la France ne fait que des ratés.

  13. Nous l’avons tous compris, nous ne sommes pas dupes, le Gouvernement se sentant MORVEUX jusqu’à la racine des cheveux, s’est dépêché d’accuser les « AUTRES » alors que c’est LUI seul qui est RESPONSABLE de ce drame horrible. Cette fois-ci, va-t-il enfin comprendre ce qu’il lui reste à faire ou faut-il qu’il y aie encore d’autres VICTIMES ??????

    1. Le gouvernement n’ toujours rien compris et surtout de par sa lâcheté refuse son implication dans tous ces crimes .

  14. Jetter l’anathème sur celles et ceux qui tirent la sonnette d’alarme, pour ne pas dire la sirène, depuis des décennies, c’est le sport favori des gauchistes.
    Ils hurlent aux loups pour mieux couvrir les critiques fondées qui leurs sont adressées.
    Plus personne, excepté eux-mêmes, n’est dupe de leur manège grossier.

    1. Le laxisme de l’Etat est complicité . Le « pas d’amalgame » est usé jusqu’à la corde et sur 10 crimes de ce genre 9 sont le fait d’immigrés plus ou moins légaux ou d’enfants d’immigrés, tous Musulmans de surcroît .

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter