7 %, c’est, en début de soirée de ce 10 avril, le score d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle 2022. Perdant, donc. La déception se lisait sur les visages et des larmes ont coulé chez les militants Reconquête rassemblés au Palais de la Mutualité à Paris, ce dimanche soir. À l’annonce des résultats, des cris se sont fait entendre. Les mines déconfites des cadres de la campagne laissaient présager une rude sanction.

Devant un second tour Macron-Le Pen à l’avantage du premier, les réactions ont été diverses. « C’est l’enfer, je pars en week-end dans 15 jours et tant pis pour le vote ! » s’agace un militant déçu par l’élimination au premier tour et le score, déception supplémentaire. Derrière le trio de tête Macron-Le Pen-Mélenchon, c’est la carte politique du pays qui a été lourdement modifiée. Le bloc mondialiste, le bloc islamo-gauchiste et le bloc populiste. Difficile pour l’union des droites d’exister dans cette configuration, force est de constater que le miracle n’a effectivement pas eu lieu.

Pourtant, la peine est en réalité adoucie par la présence de Marine Le Pen au second tour. La candidate RN prolonge le combat politique de ces militants qui partagent avec elle la lutte contre l’immigration illégale et une opposition frontale à la politique d’Emmanuel Macron. Adoucie aussi par l’explosion de la candidature Pécresse qui, encore une fois, à l’heure ou nous écrivons, termine sous la barre symbolique des 5 %, ce qui l’empêchera de se faire rembourser sa campagne électorale. À une crise politique, les LR vont sans doute ajouter une crise économique : « Je ne te dis pas que ce n’est pas injuste, je te dis juste que ça soulage », grince un cadre de la campagne.

Pour autant, la déception s’est quelque peu atténuée lorsque Zemmour est monté sur scène. Copieusement applaudi, l’ex-candidat à l’élection présidentielle a longuement remercié ses soutiens et affirmé que le combat des idées était gagné. Loin des calculs, Éric Zemmour a appelé d’ores et déjà à voter pour Marine Le Pen, fustigeant ceux qui auraient voulu monnayer ce soutien. « Ce n’est pas ma conception », balaye-t-il. Mais pouvait-il négocier ? En réalité, il est à craindre pour le camp Zemmour que c’est vers l’électorat de Jean-Luc Mélenchon que Marine Le Pen va tourner le regard. Capitalisant sur le rejet anti-Macron et sur un discours d’ouverture. Même si le leader de La France insoumise a martelé qu’aucune voix ne devait aller à Marine Le Pen, cette dernière sait qu’une réserve électorale y demeure. Parviendra-t-elle à convaincre les zemmouristes tout en séduisant LFI ? Dans tous les cas, le parti d’Éric Zemmour a engrangé, en quelques mois, plus de 120.000 adhérents et construit le premier parti de France en adhérents. Qu’en feront-ils ? Et, surtout, que veut Éric Zemmour ? Se lancer aux élections législatives avec 7 % des voix, malgré 120.000 militants, n’est pas une sinécure. Le monstrueux décalage entre son poids dans le débat et son résultat dans les urnes en est une preuve cruelle.

13141 vues

11 avril 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

147 commentaires

  1. Macron + Melenchon = internationaliste immigrationiste c’est pres de la moitié des votants, doù l’utilisation de la violence des black blocs antifas pour terroriser le pays. Macron/umps a gouverné par la peur et compte bien continuer ainsi avec l’aide des islamogauchistes inclus ps pc et d’eelv. Le combat de Mr Zemmour pour la survie de la France est juste il faut absolument l’amplifier en regroupant tous les patriotes aux legislatives objectif : avoir une majorité au parlement.

  2. C’est quoi ces 120.000 « militants » dont vous parlez? Des gens qui ont cliqué un truc sur internet? Etre « militant » c’est un peu plus que ça.

  3. On a sans doute gagné une plus grande rigueur sur l’immigration et l’Islamisme, un renforcement de la lutte contre la sécurité, mais pour un chrétien, il ne faut probablement plus compter sur l’esprit d’Assise et s’attendre au sort des chrétiens d’Orient : la persécution.

  4. Echec de l’union des droites. Zemmour, extrême droitisé est condamné au sort de Millon naguère.
    Tant que Jean Paul II et Mère Térésa seront considérés par une majorité comme des intégristes, tout combat pour les Valeurs sera vain.

  5. EZ a servi de paratonnerre et a été victime du vote utile. C’est une chance car nous aurions un duel entre EM et JLM. Je suis cependant triste car l’espoir était fort. Il faut maintenant préparer l’avenir et poursuivre l’Œuvre ainsi commencée et ne pas perdre la foi, voter MLP tout en sachant que son discours se tournera vers les électeur LFI. La consigne doit être Tout Sauf Macron…

  6. Pour moi , une chose est certaine , si MLP s’amuse à faire une drague trop insistante à LFI alors , je resterai chez moi , les idées de ce parti bolchévik sont incompatibles avec les idées patriotes défendues par Eric Zemmour .

  7. Score étonnant non ? Vu l’ampleur des adhésions, de la ferveur des meetings pleins à craquer, on peut s’étonner du résultat. Il y a là quelque chose qui cloche.

  8. Les Français sont soumis pour se rendre calmement à l’abattoir!! Zemmour a tenté de les réveiller mais c’est idem à l’histoire de la grenouille dans l’eau qui se réchauffe lentement créant le bien être !! Donc nous sommes fichus !!!

  9. Certains qui ne veulent pas de Macron disent qu’ils iront à la piscine (yannick) il faudrait savoir ce qu’ils veulent car il n’y a que 2 façons de faire : 1) aller voter et 2) Voter MLP sinon c’est Macron et sa dictature pour 5 ans de pus et là c’est la fin de nos valeurs françaises

  10. Ajouter les Français de papiers aux abstentionnistes et vous aurez la solution de ce résultat. Le réveil du 25 avril prochain sera très difficile pour certains ; tout comme la suite si Macron repasse. Dans cinq ans tout sera pire, le nombre fera la différence finale et irrémédiable. Certains auront eu le courage d’avertir.

  11. « Le monstrueux décalage entre son poids dans le débat et son résultat dans les urnes » provient à mon sens d’un décalage culturel.
    L’intense débat médiatique que Z. a suscité n’a intéressé que la frange de ceux -de tous les bords-, qui ont encore un minimum de culture historique, politique, géostratégique, etc.
    Cette frange, par la grâce de l’éducation nationale et des médias mainstream, est de plus en plus réduite, et ne voit que les avantages matériels illusoires qu’on leur promet.

  12. Tant que les médias seront ce qu’ils sont, il va être très difficile pour la vraie droite de revenir au pouvoir ; et sans être au pouvoir, comment rectifier la tendance gauchiste des médias ?…….

  13. Sur le fond, Z avait raison sur tout, mais les français, bien matraqués depuis 40 ans par les médias de gauche, sont plus sensibles à la forme qu’au fond. De plus, il ont de moins en moins de culture politique, et sont capables, en une minute, de changer leur choix de vote, façon « virage à 180° », au doigt mouillé en somme. Et c’est pourquoi, malheureusement, la forme prime presque plus que le fond.

  14. Durant la campagne, Z n’a commis exactement que 3 erreurs verbales (les handicapés, les réfugiés ukrainiens, le ministère de la remigration). C’est peu d’une certaine manière, mais c’est très nettement suffisant, dans le cadre d’une campagne, où la moindre erreur est attendue avec voracité par les médias qui rebondissent dessus comme sur un tranpoline. Il faut alors gaspiller énormément d’énergie pour corriger le tir, et malgré tout, l’impression qui reste, c’est la faute commise.

  15. Avoir gagné la bataille des idées
    Avoir l’adhésion de 65 à 75% des francais
    Avoir un bel enthousiasme pour son pays.
    Ce n’est pas suffisant.
    Penser comme Onfray que nous sommes déjà morts
    ou repartir convaincre?
    Pleure oh mon pays bien aimé!!!

  16. Merci Le Z, grâce à sa candidature courageuse et prometteuse, hélas désavouée par une très large majorité de votants, la France française sait, désormais, qu’elle vit ses dernières décennies. C’est le choix clair et sans appel. En effet, même au cas bien improbable où MLP l’emportait, le tournant politique nécessaire ne sera pas pris. Donc la décomposition sociétale continuera de même que le changement de civilisation. Les diplômés continueront de fuir !…

  17. 7%.
    Je n’ai pas voté pour lui, je n’avais pas confiance.
    Néanmoins, son faible score me surprend et j’attends le décompte fait par le collectif en parallèle.
    Car 7% seulement, cela me paraît bizarre.

    Ceci dit, Tous contre macron sans autre pensée.

    Nous n’avons pas un choix énorme : la peste contre le choléra.
    Mais je crois que je préfère la peste.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter