Le contre le Covid-19 du laboratoire franco-autrichien Valneva semble être prometteur. « L’essai a rempli ses deux critères d’évaluation principaux », a annoncé le laboratoire, dans un communiqué, le 18 octobre. Le laboratoire a, en tout cas, annoncé des résultats « de phase 3 positifs ».

Franck Grimaud, le directeur du laboratoire, déclarait au Figaro : « Tous les objectifs sont remplis. Notre a un niveau de génération d’anticorps statistiquement supérieur à celui d’AstraZeneca. En termes d’efficacité, il est très proche des meilleurs vaccins, avec une innocuité comparable aux autres vaccins inactivés, c’est-à-dire qu’il est très sûr et entraîne très peu d’effets secondaires. Ce sera un des meilleurs du marché en termes de tolérance. »

À quand ?

Le gouvernement britannique a résilié son contrat avec le laboratoire il y a un mois, mais rien n’entame la détermination de Franck Grimaud. « Si on conclut rapidement, on pourra avoir un vaccin disponible en Europe sur le premier semestre de l’année prochaine », affirme-t-il, ce mardi, sur BFM Business.

Alternative à l’ARN messager

« Notre objectif, c’est de proposer les deux doses aux populations qui hésitent à faire le pas des nouvelles technologies, indique le directeur général, faisant allusion à la méfiance de certains envers l’ARN messager. Ensuite il y aura les adolescents puis les enfants. » La start-up nantaise est la seule à proposer un vaccin inactivé en Europe et ainsi, selon Franck Grimaud, dans Le Figaro, « apporter une réponse différenciante par rapport aux autres vaccins ».

19 octobre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.