Philippe Poutou était, lundi, l’invité d’« À l’air libre », l’émission vidéo de Mediapart. Le candidat du NPA a eu des mots très durs à l’égard de la police.

Philippe Poutou a démontré sa désaffection pour la police, dont il accuse « certains syndicats » d’être « sous le contrôle de l’extrême droite », « y compris d’idées fascistes, d’idées nazies ». Selon le candidat du NPA, « il y a une répression policière qui se perfectionne ».

Cependant, si, pour lui, la police est sous l’influence de l’extrême droite, elle est aussi le dernier rempart du gouvernement. « Le gouvernement est tellement discrédité qu’il ne lui reste plus que la police pour tenir, on l’a vu avec les gilets jaunes », affirme-t-il.

 

Contre Jean-Luc Mélenchon

Celui qui déclarait déjà, la semaine dernière, que la police tue, mais n’a « pas de nouvelle » de la plainte de Gérald Darmanin s’interroge : « Où est l’injure ? Où est l’indignité ? ».

La police a aussi servi, indirectement, à Philippe Poutou pour rejeter toute alliance avec Jean-Luc Mélenchon. « Mélenchon tend la main à Roussel, eh bien, nous, on veut pas d’un mec qui manifeste avec les flics », a-t-il expliqué.

19 octobre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.