Six personnes ont été mises en examen, vendredi 19 février, pour « organisation frauduleuse de mariages en vue de frauder la nationalité, aide aux séjours irréguliers d’étrangers, faux, usage de faux en bande organisée », rapporte Bleu Champagne-Ardennes, informée par le parquet de Charleville-Mézières.

88 unions célébrées depuis dix ans

Deux femmes seraient à la tête de ce réseau organisant des mariages pour que l’un des deux époux obtienne un titre de séjour, voire, à plus ou moins brève échéance, la nationalité française.
L’une des « marieuses » a été placée en détention provisoire, l’autre, également , a été placée sous contrôle judiciaire. Ces femmes encourent jusqu’à dix ans de prison.

Chaque mariage rapportait 23.000 euros. Au moins 88 unions ont été célébrées depuis dix ans, « voire une centaine, sans compter celles soumises à prescription », précise le parquet. 22 ont eu lieu dans le département des Ardennes, le reste dans la Marne ou en région parisienne.

Faux papiers, faux témoins, robes et costumes fournis

Pour ces mariages franco-algériens et franco-tunisiens, tout était prévu. La marieuse fournissait aux faux époux de faux documents, de faux témoins et même des robes et costumes.
Le dernier mariage blanc remonte à début février. Les gendarmes ont commencé leur enquête en juin 2019, alertés par un adjoint au maire « ayant reconnu parmi les témoins d’un mariage une femme qui s’était mariée dans cette même mairie quelques semaines plus tôt ».

Les préfectures concernées par ces fraudes ont lancé des procédures d’annulation des unions.

20 février 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Un rapport de généraux, adressé aux parlementaires, parle aussi de guerre civile

« Une guerre hybride a commencé contre l'Europe et la France, il faut forger les armes psy…