Ce n’est certes pas encore du niveau de l’affaire Dreyfus, mais la question du passeport vaccinal commence à agiter les esprits, au point même de réveiller de sa sieste post-agapes fraternelles le Conseil économique, social et environnemental. Il vient en effet de mettre en ligne sur son site une consultation « Que pensez-vous du passeport vaccinal ? »

On ne sait pas trop si la vaccination (et laquelle, d’ailleurs) évite vraiment la contagion, ni la durée de sa protection, ni ce que produiront les variants, mais plusieurs pays comme la Suède, le Danemark ou Israël ont déjà mis la chose en place. Et ceux qui ont le plus souffert de confinements et couvre-feux poussent évidemment à la roue : pays touristiques, transports aériens, cafés, restaurants, cinémas, stades, musées… Sans oublier un argument décisif pour convaincre les masses populaires gauloises : François Bayrou est pour !

Comme, d’ailleurs, déjà une majorité de Français, à condition qu’on ne l’exige pas pour les commerces et les transports en commun…

Bien qu’il ne récusent jamais le principe à 100 %, il reste quand même de rares défenseurs d’un certain niveau de liberté, mais toujours au prétexte de l’égalité. Comme Axel Kahn : « Il faut différencier le carnet de vaccination pour les voyages, inéluctable, du passeport vert pour les activités sociales. Ce serait une discrimination anticonstitutionnelle tant que tous les candidats au n’ont pu se faire vacciner… » Pas avant l’hiver prochain, donc, surtout pour les Français entre 65 et 75 ans.

L’OMS se montre défavorable à un tel document, parce qu’il créerait une inégalité au détriment des pays pauvres où, selon Amnesty International, cité par Libération, seuls 10 % de la population pourront se faire vacciner. Que l’organe préféré des bobos-gauchos se rassure : il est douteux que cela change grand-chose pour les « sans-papiers » candidats à l’immigration clandestine…

De fait, un passeport est avant tout un permis de se déplacer. Et des permis de se déplacer, nous en avons déjà trois pour utiliser un deux-roues, deux pour se déplacer sur l’eau en jet-ski ou en pénichette et un pour utiliser une voiture, d’ailleurs infiniment plus difficile et coûteux que celui qui permet d’accéder aux études supérieures ! Alors, un permis de plus ou de moins, toujours au nom de la sécurité, bien sûr, ça ne changera pas grand-chose.

Il y a pourtant une idée bien française qui ferait nettement avancer le problème : l’auto-attestation sur le modèle « Je m’atèste que je m’ai bien vaxiné·e »…

20 février 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles.Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

À lire aussi

Vaccinations par les médecins du travail, un bel effet d’annonce

« Sonnez hautbois, résonnez musettes », les médecins du travail (MT) vont pouvoir vacciner…