Un député RN propose de supprimer le ministère d’Olivier Véran : pourquoi pas ?

Véran

Il semblerait que les finances de l’État ne soient pas au mieux de leur forme et que notre dette atteigne désormais des niveaux jamais égalés. L’heure est donc aux économies. Jean-Philippe Tanguy, député RN, montre donc le chemin en proposant la suppression du budget du ministre chargé du Renouveau démocratique et, accessoirement, porte-parole du gouvernement - un certain Olivier Véran.

Et notre député trublion d’affirmer : « 1,8 million d’euros consacrés au ministère d’Olivier Véran, qui pense qu’il suffit de se balader dans les mairies du Rassemblement national, dont les maires ont tous été réélus dès le premier tour, [pour l'emporter], […] voilà qui ressemble bigrement à un "ministère de la Propagande". »

Tout cela n'est pas fondamentalement idiot. Car, au fait, qui est Olivier Véran ? Celui qui, en pleine pandémie, s’improvisa virologue et épidémiologue avant de s’autoproclamer Diafoirus en chef et de devenir voix officielle d’une Macronie déjà finissante.

Un parcours qui inquiète

Si les seules attaques le concernant venaient des tranchées lepénistes, cela pourrait encore passer. Mais voilà qu’elles viennent désormais de son camp d’origine, cette gauche qui ne le renifle maintenant qu’en se pinçant le nez, tel qu’en témoigne ce portrait dressé de lui par l’AFP : « Classé à gauche dans la Macronie, Olivier Véran a le soutien d’Élisabeth Borne. Celui qui "croit bien" avoir voté François Bayrou au premier tour en 2007 et Nicolas Sarkozy au second est devenu député socialiste en 2012. » Hormis le fait qu’il ne se souvienne plus très bien pour quel potentiel candidat à l’élection présidentielle il a voté, voilà au moins un homme de conviction.

Des convictions ? Il en a au moins une : lutter contre le Rassemblement national. C’est court, c’est peu ; mais voilà qui paraît lui suffire : « La démocratie, c’est le débat, il faut écouter tout le monde, y compris ceux avec qui nous ne sommes pas d’accord. Parler aux électeurs qui votent RN, c’est important. » Un débat ne pouvant évidemment se faire qu’à ses seules conditions : accuser sans qu’on puisse lui répondre. C’est souvent à ça qu’on reconnaît un authentique démocrate. D’où sa tournée en ces villes pestiférées, celle de Beaucaire en premier lieu. Résultat : Julien Sanchez, maire de la ville incriminée et que notre porte-parole gouvernemental aurait bien mis en quarantaine en d’autres temps, rétorque : « Au lieu de résoudre les nombreux problèmes des Français aggravés par son gouvernement (pouvoir d’achat, logement, sécurité, immigration…), Olivier Veran verse hélas dans la basse politique dans un déplacement partisan inutile payé par l’État et non par son parti. »

Les masques tombent

Par les temps qui courent, nos ministres ont en effet peut-être mieux à faire. Hormis une situation internationale plus qu’explosive, il y aurait peut-être à faire du côté des problèmes immédiats des Français, par exemple. Il est à croire que cela ne soit pas inscrit à l’agenda de ce ministre chargé du Renouveau démocratique, préférant masquer les choses plutôt que d’en débattre. Car question masques, il en connaît un sacré rayon de bicyclette, Olivier Véran. Du temps du Covid-19, il assurait que ces derniers ne servaient à rien. Aujourd’hui, ils viennent de tomber.

Nicolas Gauthier
Nicolas Gauthier
Journaliste à BV, écrivain

Vos commentaires

67 commentaires

  1. Veran est un sectaire opportuniste qui ne débat qu’avec lui-même : un grand démocrate! Lui attribuer de l’argent public est scandaleux.

  2. Ca serait une excellente idée et un bon début. D’autres seraient à supprimer également pour faire des économies.

  3. Quelle bonne idée …
    Monsieur Véran serait, dit on, médecin spécialiste, ca tombe bien car on en manque et monsieur Véran serait beaucoup plus utile à son pays dans l’hôpital de Lille ou de Carpentras qu’à son ministère du mensonge et du blabla réunis.

    • oui mais maintenant qu’on le connaît je préférerai me soigner à l’herboristerie, ou par prières, etc… plutôt que de le consulter… un des pires !

  4. L’idée du député Tanguy n’est pas mauvaise, toutefois il convient également de supprimer dans le Parlement (AN + Sénat) un bon nombre de commissions du genre comités Théodule et autres groupes d’amitiés franco-quelque chose, autant de placards dorés à l’usage de personnes qui ne rendent jamais compte de leur mandat ou mission. La patronne du député Tanguy devrait initier l’obligation pour tout député de rendre compte de son mandat 4 mois avant la fin de celui-ci, ce qui serait la moindre des choses, tout comme de rendre obligatoire pour les partis politiques représentés à l’AN et au Sénat de publier leurs comptes sur Internet.

  5. Il y en a une qui n’est pas mal non plus , Aurore Bergé … lors de son intervention ce matin sur CNews elle n’a pas pu s’empêcher d’avoir une « pensée » pour Marine LEPEN et le RN ! Déplorable !

    • Aurore Bergé fait partie de ces ministres inutiles qui doivent leur place à leurs déclarations pro européenne qui flattent l’ego de Macron.

  6. Il fut une époque durant laquelle les présidents, les premiers ministres et les gouvernements n’avaient pas besoin de porte-parole, toutes ces fonctions de pure communication « je brasse de l’air » à l’américaine doivent-être supprimées. Par ailleurs, Olivia Grégoire à quoi sert-elle vu son parcours ?

  7. Veran, le pire de tous . Un jour, il devra rendre des comptes aux français pour tous ces mensonges et cette souffrance qu’il a infligé à une grande partie des français.

    • Que nous les écoutions ou pas leurs importe peu tant qu’ils gardent leurs places d’arriviste et que nous les nourrissons

  8. la meilleur toutes catégories confondu aura été Sibeth Ndiaye, au moins elle n’avait aucune valeur sauf son honnêteté d’avouer qu’elle n’avait aucune honte de mentir pour son chef. Ça lui a value de perdre son siège. Alors que les finances sont dans le rouge cramoisi le chef de l’état de dégraisse en rien le Mammouth obèse mais continue à faire des dépenses de dingues et de plus de faire des largesses budgétaires aux nouveau venus qui ne respectent rien même pas ceux qui les entretiennent plus que fort bien et mieux que la société entretiens les siens.

  9. M. Gauthier, vous devriez éviter de nous amener à réfléchir sur le thème de l’utilité de nos dirigeants, car de fil en aiguille, on en vient immanquablement à se demander à quoi sert Macron, finalement ?

  10. Nous pourrions supprimer l’Ambassadeur des Droits LGBT également ainsi que le fonds de lutte doté de 3 millions de budget. Mais, il est vrai que nous avons un gouvernement qui ressemble plus à une Gay Pride.

  11. Qualifier le sieur Tanguy de « député trublion », il ne faut rien exagérer, M. Gauthier. Il en a administré la preuve lors de la commission d’enquête parlementaires sur les ingérences étrangères, créée à l’initiative du RN, commission que le sieur Tanguy présidait et où il s’est montré parfaitement intégré dans le moule de la bien-pensance. Commission d’enquête qui a vite tourné à la mascarade …

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois