Knock l’avait dit, Castex l’a fait : le 15 décembre, l’heure rectale sonnera pour tous à partir de 20 heures. Jusqu’au 7 janvier, si tout va bien. Et ce n’est pas gagné. Mieux vaut parler de « revoyure ». C’est terrifiant, c’est morbide. Adieu, veau, vache, cochon, couvée ! Culte, culture, agriculture : même combat.

À ce coup de tonnerre dans un ciel plombé a répondu une salve d’indignations. Depuis Renaud Capuçon, en passant par Grand Corps Malade, père d’un nouvel opus Pas essentiel , à Philippe Torreton, déjà en route pour Martigues, à Patrick Bruel qui parle d’expérience, ce fut une vague (une sacrée) de protestations. Incohérent ! Catastrophique ! Consternant ! Les musées seraient-ils plus dangereux que les Galeries Lafayette ? tweete Oriane Beaufils, conservatrice des peintures du Musée de Fontainebleau. A-t-on constaté des clusters dans les musées ? Les librairies ? Plus que dans les supermarchés ? Les supérettes ? Les manifs ? Qu’on fasse un test à l’entrée des théâtres ! Qu’ils se cultivent, les politiques, avant de décréter ! Knock a haussé le ton sous son masque. Non ! C’est non ! Noël ? Le plus dangereux des clusters, a écrit un journal. L’essentiel est de mourir en bonne santé. Homicidé peut-être, mais pas « covidé ».

Couvre-feu, donc, mardi, et strict. Tous au lit à 9 heures ! Pas plus de six par lit. Contrôle de police renforcé. Adieu, musées ! Adieu, théâtres ! Adieu, concerts ! Adieu, les jobs ! Ave, Netflix ! Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle. Spleen assuré. La Garde républicaine est de sortie. C’est qui a eu les mots justes, en globish, frondant, mutine, la loi Toubon : « Ce qui serait terrible pour la culture, c'est le stop-and-go. Rouvrir pour refermer, on assassinerait la culture si on faisait cela. » On en frémit d’avance.

De l’avis de tous, la manif de samedi fut une réussite. Pensez : les forces de l’ordre étaient allées chercher les Black Blocs dès le début, pour les amener vers la Justice. Certes, c’était violent, ce carré de légions romaines en marche, mais combien efficace ! On pouvait faire ses courses, flanqué de la police, lavée de tout soupçon, qui a montré sa force sans en user. Les commentateurs ne tarissaient pas d’éloges : une manif, c’est du folklore. C’est le peuple qui parle. C’est jouissif. C’est surtout « un plus démocratique ». Alors, puisque le théâtre est un acte de communion de la cité tout entière, pourquoi ne pas envisager quelques manifestations « d’en commun » chaque samedi que Dieu fait ?

Ce dimanche avant Noël, dit le dimanche de Gaudete, aux chasubles roses, il pleuvait sur Paris, à traits fins sur les quais, comme dans une gravure de Méryon. Notre-Dame était illuminée. Dans un restaurant, à côté de Panis, toujours fermé, un père rouge trônait mélancolique sur un tabouret, devant un tableau noir aux lettres blanches : « Pizza à emporter. » Derrière lui, le vide. Pas un passant dans la rue. Place Maubert, le clochard refaisait son lit mouillé. « Laissez-nous travailler ! » crient les Français.

14 décembre 2020

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.