Adrien Quatennens, député LFI du Nord, n'a manifestement pas bien révisé ses fiches. Quand, sur le plateau de BFM TV, ce 26 avril, Apolline de Malherbe lui demande si Taha Bouhafs sera bien investi par La France insoumise dans le cadre des prochaines élections législatives, il répond, sûr de lui, par l'affirmative. En revanche, cela devient plus cocasse quand elle lui rappelle tout de même qu’il a été condamné pour injures publiques en raison de l’origine, après avoir traité la policière Linda Kebbab d'« Arabe de service ». La réponse est déjà plus hésitante. Quelques instants de confusion plus tard, le député l'assure : « Taha Bouhafs est un journaliste talentueux, qui a été lanceur d’alerte à plusieurs reprises ». Intéressant.

Taha Bouhafs, né en Algérie et arrivé en France à l’âge de quatre ans, s’est fait connaître dans une vidéo où il tentait de rentrer de force dans la faculté de Tolbiac en grève. Empêché par les forces de l’ordre de pénétrer sur les lieux, il se montre virulent en les insultant (« Vous êtes des grosses merdes ») et il scande des « Touche moi pas ! » à un policier qui le repousse.


Avant cela, dans une vidéo datée de 2016, le militant antiraciste s’était affiché dans une manifestation avec la tête de Marine Le Pen brandie au bout d’une pique. L’image circule sur Twitter :


Devenu journaliste dans la chaîne mélenchoniste Le Média, il fera partie des inventeurs de l’histoire de l’étudiant de Tolbiac dans le coma pour cause de bavures policières au printemps 2018. Le Journal du dimanche rapportait alors que « les témoins cités […] avaient en fait menti ».

On continue ? Le 28 septembre dernier, il est condamné pour injure raciste par le tribunal de Paris pour avoir qualifiée d'« Arabe de service » la syndicaliste policière Linda Kebbab. L'affaire est actuellement examinée en appel. Pourquoi l’avait-il injuriée de la sorte ? Car cette dernière avait reproché à Assa Traoré d’avoir importé en France l’affaire George Floyd.

Que signifie un tel choix de la part de Jean-Luc Mélenchon ? Lorsque l’on regarde la carte des résultats du premier tour, on constate que ce sont majoritairement les banlieues fortement islamisées, notamment en Seine-Saint-Denis et dans les quartiers nord de Marseille, qui ont voté majoritairement pour LFI. À Vénissieux, où Jean Luc Mélenchon a obtenu près de 49 % des suffrages au premier tour, Taha Bouhafs a de grandes chances d’être apprécié, y compris avec le passif que nous venons de décrire… De jolies perspectives pour l’avenir de la France, que de voir ce « journaliste talentueux » siéger dans l’Hémicycle.

6060 vues

26 avril 2022 à 19:07

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

29 commentaires

  1. « Talentueux  » Taha Bouhafs ? Surtout un raciste anti-Français-blancs , ceux qui ne se soumettent pas à l’islamo-gauchisme , comme les mélenchonnistes . Pour lui , si nous ne sommes pas des dhimmis ( = soumis à l’islam) nous devons disparaître . C’est la charia . Moi j’appelle plutôt ça , la chienlit .

  2. Notre député a les yeux de Chimène pour le jeune « journaliste ». celui-ci va faire son chemin avec de si merveilleux appuis.

  3. Les français ont voulu macron, ils auront les bouhafs qui vont avec! La France est foutue. Elle ne résistera pas cinq années de plus. Requiem.

    1. Il paraît que Macron veut mettre en place, comme MLP le disait, un septennat, il veut rester en poste le plus longtemps possible pour mieux mettre la France dans le trou. Après, il s’en lavera les mains.

  4. Si ce « journaliste » bénéficie de l’estampille « journaliste talentueux » gracieusement attribuée par la mélanchonie, ce n’est pas pour rien.
    Le leader Trotskiste du mouvement, est lui même un produit de la profession, il sait donc repérer le bon grain qui portera la parole sainte de la bien pensance.

  5. Face à Quatrennens, Apolline manquait de pugnacité. Elle était beaucoup plus combative face à Zemmour, à MLP ou à NDA. Redouterait-Elle Melenchon Premier ministre?

  6. Dans les listes électorales, on retire tout ce qui s’apparente aux islamo-gauchos…et hop, plus de LFI, et, à plus forte raison, ses sbires disparaissent.
    Quant au fameux zozo « Taha Bouhafs »…qu’il retourne dans son pays d’origine pour faire son « cirque », juste pour voir…certain qu’il n’en sortira pas indem…il n’y a que la France pour accueillir sur son sol de tels phénomènes dont le seul but est de participer activement à cette fameuse « créolisation »…

Les commentaires sont fermés.