La journée du 22 février a été, pour les candidats à l’élection présidentielle, l’occasion d’un grand oral devant les jeunes. organisait, avec l’association Chemins d’avenir, une journée spéciale « Des candidats et des jeunes ». Pendant 45 minutes, un candidat était auditionné par 14 jeunes de 15 à 25 ans. Il devait présenter devant eux une mesure phare pour la jeunesse puis répondre à une série de questions. Sept candidats sont ainsi passés successivement au banc d’essai : Fabien Roussel, Éric Zemmour, Yannick Jadot, Christiane Taubira, Anne Hidalgo, Valérie Pécresse et Marine Le Pen. Résultat ? À droite, le pragmatisme, à gauche l’idéologie. Éric Zemmour, Valérie Pécresse et Marine Le Pen ont présenté aux jeunes des propositions concrètes.

À gauche, on a rivalisé de grandes déclarations, de grands principes et de belles promesses. Fabien Roussel était fier de leur montrer qu'il connait leurs attentes : « nourriture, respect du vivant, bien-être animal, questions environnementales, climatiques, parité, égalité femmes-hommes, sexuelles ». Aucune trace de la santé et de l’emploi alors que, selon un récent sondage IPSOS réalisé pour la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes), ces thèmes sont les 3e et 4e parmi les plus déterminants pour le vote des jeunes, derrière « le pouvoir d’achat » et « le et l’environnement ». Yannick Jadot évoque l’exemple du Brexit : « Lors du référendum sur le Brexit, les jeunes qui sont pour l’ n’ont pas voté et leurs parents leur ont fermé les portes du continent. » Justement, l’abstention des jeunes lors du Brexit montre bien le peu d’attachement des jeunes à l’Union européenne. Toujours au bord du naufrage, Christiane Taubira ne parvient pas à répondre par oui ou par non à la question du vote à 16 ans, tout en disant quand même qu’elle est contre. Anne Hidalgo va-t-elle renverser la table ? « Pour que les politiques vous prennent au sérieux, il faut que vous ayez le droit de vote à 16 ans », assure-t-elle. Que faut-il entendre par « prendre au sérieux » ? Les enfants ne votent pas, ils ne sont donc pas pris au sérieux ?

Qu’auront pensé ces chers jeunes de cette débauche de bonnes intentions électoralistes ? Sur la chaine YouTube de , le comptage des vues par vidéo donne une réponse assez claire. Ce 23 février à 19 h, on comptait 2.300 vues pour Anne Hidalgo, 2.700 pour Yannick Jadot, 3.400 pour Valérie Pécresse, 3.700 pour Fabien Roussel, 4.300 pour Christiane Taubira. La misère… Sauf deux exceptions : 9.600 vues pour Marine Le Pen et… 79.000 vues pour Éric Zemmour !

Il faudra s’y faire : le jeune s’intéresse davantage à la dynamique patriote qu’à la logorrhée pathétique de la gauche bien-pensante.

5920 vues

23 février 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

36 commentaires

  1. Comme quoi, de ne pas recevoir une instruction convenable ne les empêche pas de réfléchir, bravo les enfants.

  2. Avec EZ très bien placé, Pécresse dans les choix et Macron détesté… les élections auront-elles lieu?

  3. Voilà tout est dit ! Il suffit d’aller aux meetings d’ Éric Zemmour pour y voir énormément de jeunes très motivés et affichant une belle ferveur pour le Z. Zemmour séduit la jeunesse et la ramène aux urnes, qu’elle avait désertées. Il redonne espoir et un sens patriotique à la politique. Cela plaît aux jeunes. Tant mieux !

  4. Formidable ! Que tous ces jeunes montrent la voie et qu’ils aillent voter !
    C’est vraiment très réconfortant de voir qu’il existe toujours une jeunesse d’espérance dans notre pays. Ils sont habituellement très discrets à comparer à ceux dont on parle tous les jours pour leurs actes mortifères. Vraiment la vraie réalité montre enfin le bout de son nez en cette année Z0ZZ, balayant ces années de mensonges et de manipulations, par ceux-là mêmes qui étaient sensés nous protéger. J’ai 78 ans.

  5. Les jeunes regardent peu la télé, et sont moins conditionnés à la parole officielle que les vieux…S’ils vont voter nombreux, il y aura peut-être des surprises…

  6. 79 000 vues pour Z , un fossé comparé aux autres , ce qui démontre bien qu’il y a un énorme engouement pour lui et que malgré les sondages bidonnés , il sera au 2 ème tour et sur la marche suprême le 17/04 .

  7. Comme chacun peut s’en douter, ils pensent à l’avenir qu’on leur réserve, et non à des élucubrations venues de tous ces utopistes qui proposent d’entrée dans leurs cauchemars rétrogrades.
    Le futur est devant et non derrière.

  8. Si c’est véridique ?, c’est la preuve que les jeunes savent encore à qui donner leur confiance. Maintenant il faut espérer, si M. Zemmour est à même de se présenter que les adultes auront autant de jugeote. Gardons espoir.

  9. Les jeunes c’est très bien de soutenir Monsieur Zemmour mais il faut également vous remuer afin qu’il récolte les 500 signatures.

  10. Pour avoir la vérité sur les intentions de vote il faut donner les parrainages à Zemmour et là on verra que c’est lui qui est le meilleur pour diriger notre pays .

  11. Ce résultat est logique car toute personne désirant vivre dans un pays dont la liberté est assurée ainsi que l’égalité entre les habitants et la fraternité enfin retrouvée sans crainte des violences diverses .

Les commentaires sont fermés.