Jean – le Jeannot à son pépère – était l’invité de l’émission « Vous avez la parole » sur France 2. Léa Salamé est sur son 31. Robe rouge écarlate empruntée à une amie qui habite une zone de la même couleur. Le Premier ministre va peut-être annoncer du terrible. Un reconfinement général, la construction de remparts autour de Marseille, l’envoi du professeur Raoult à Cayenne…

Mais au fait, demande la journaliste au Premier ministre :« Avez vous téléchargé l’application StopCovid sur votre téléphone ? » Il va répondre « Oui ! » Bien entendu. Depuis le premier jour ! « Non » répond-il sans hésiter. Stupeur et tremblements sur le plateau. L’univers de Léa Salamé s’écroule. Un homme en qui elle avait toute confiance. Une référence, un modèle, une icône ! « Mais pourquoi ? » rétorque Léa, totalement désappointée.

Voyant la jeune femme sur le point de se désabonner du fan-club, l’homme explique son désintérêt pour l’application : « Oui, je pousse les Français à le faire, mais je ne l’ai pas fait, parce quoi voilà… je vais être honnête avec vous. » L’espoir renaît. Il a oublié, il va s’excuser, demander un châtiment pour ne pas avoir suivi ses propres conseils.

L’explication arrive et démontre que le Premier ministre a une solide formation en canoë-kayak. À coups de rames, il remonte le courant avec brio : « StopCovid, c’est intéressant quand vous allez dans le métro, quand vous croisez du monde… Malheureusement, l’exercice de mes fonctions fait que je ne prends plus le métro même si je le regrette. » Qui empêche Jean Castex d’aller faire des tours de métro ? Léa Salamé exige des noms. Priver un homme d’État de son loisir préféré est inhumain. Donc, il ne croise plus personne. « Où avez-vous été enfermé ? » est la question qui brûle les lèvres de Léa Salamé, mais lui vient à l’idée qu’il arrive tout de même au saint homme de croiser le contaminant Bruno Le Maire, testé positif à tout.

En quelques bafouillages, Jeannot évacue la question… « Oui, oui, mais je vois quand même, hélas, beaucoup moins de monde que… » Dans la foulée, nous apprenons que Marlène Schiappa et non plus. Les huissiers, la coiffeuse, les plantons… Personne n’a téléchargé ce machin-là. Une équipe beaucoup plus douée pour les gros mensonges que les petits…

« Oui je l’ai dans mon téléphone » eût été la bonne réponse, même si pas tout à fait exacte… Les plus hostiles auraient pardonné cette petite entorse à la vérité faite au nom de l’exemplarité gouvernementale. L’amateurisme transpire de ces moindres détails.

À lire aussi

Ce réseau social médecin malgré lui …

Le monde de la seringue magique est inquiet. …