L’intellectuel français a été condamné pour son discours tenu lors de la en septembre 2019. Il a fait appel.

Le tribunal de a condamné Éric Zemmour, vendredi 25 septembre, à 10.000 euros d’amende pour injure et provocation à la haine pour des propos tenus le 28 septembre 2019, à l’occasion de la Convention de la droite.

Une condamnation pénale justifiée par la 17e chambre correctionnelle de Paris pour avoir distingué « parmi les Français, l’ensemble des musulmans opposés aux Français de souche » ainsi que pour avoir fait un rapprochement entre « les immigrés musulmans vivant en France, non seulement comme des criminels auteurs des attentats de 2015 mais comme d’anciens colonisés devenus colonisateurs », rapporte Le Monde. Des propos qui, selon le tribunal, « constituent une exhortation, tantôt implicite, tantôt explicite, à la discrimination et à la haine à l’égard de la communauté et à sa religion ».

Éric Zemmour devra, par ailleurs, verser un euro symbolique de dommages et intérêts, ainsi que 1.500 euros au titre des frais de justice à huit associations qui s’étaient constituées parties civiles, dont SOS Racisme et la Ligue des droits de l’homme. L’intellectuel a annoncé faire appel de la décision.

À lire aussi

Soupçons de financement libyen : Nicolas Sarkozy mis en examen pour « association de malfaiteurs »

Après quatre jours d’audition et d’un interrogatoire de plus de quarante heures jusqu'à lu…