L’intellectuel français a été condamné pour son discours tenu lors de la Convention de la droite en septembre 2019. Il a fait appel.

Le tribunal de Paris a condamné Éric Zemmour, vendredi 25 septembre, à 10.000 euros d’amende pour injure et provocation à la haine pour des propos tenus le 28 septembre 2019, à l’occasion de la Convention de la droite.

Une condamnation pénale justifiée par la 17e chambre correctionnelle de Paris pour avoir distingué « parmi les Français, l’ensemble des musulmans opposés aux Français de souche » ainsi que pour avoir fait un rapprochement entre « les immigrés musulmans vivant en France, non seulement comme des criminels auteurs des attentats de 2015 mais comme d’anciens colonisés devenus colonisateurs », rapporte . Des propos qui, selon le tribunal, « constituent une exhortation, tantôt implicite, tantôt explicite, à la discrimination et à la haine à l’égard de la communauté et à sa religion ».

Éric devra, par ailleurs, verser un euro symbolique de dommages et intérêts, ainsi que 1.500 euros au titre des frais de à huit associations qui s’étaient constituées parties civiles, dont SOS Racisme et la Ligue des droits de l’homme. L’intellectuel a annoncé faire appel de la décision.

25 septembre 2020

Les commentaires sont fermés sur cette publication.