Stade de France : des ministres français Pinocchio

pinocchio-nose-lying-nose-long-lie-fairy-tales-doll-wood-doll-figure

Si on osait vraiment, on pourrait affirmer vulgairement que la France est encore passée pour un peintre. Vous savez, cette fameuse expression empruntée au monde des arts pour définir l’imbécile ou l’incompétent. Cela aurait pu être amusant si ça n’était pas particulièrement récurrent, dès lors qu’il s’agit d’évoquer l’action du gouvernement.

Ce mardi soir, dans les tribunes du match de football Liverpool vs. Real Madrid, les supporters anglais ont brandi une banderole sur laquelle on pouvait apercevoir Mme Oudéa-Castéra (ministre des Sports) et M. le bien connu, Darmanin, affublés tous deux d’un grand nez de Pinocchio. On pouvait lire, au pied de l’affiche, le mot « menteurs ».

Nous devrions aujourd’hui, nous Français, défendre de façon véhémente la patrie attaquée par ces horribles Anglais. Mais on a beau chercher quelque circonstance atténuante, aucune n’est suffisante pour protéger les deux ministres raillés.

Souvenez-vous, en mai de l’année dernière, en marge du même match, au Stade de France, de violentes rixes avaient éclaté entre braves Français et vilains Anglais. Le ministre de l’Intérieur, aussi audacieux qu’irresponsable, avait alors pointé du doigt la responsabilité des supporters anglais. C’était la faute de ces « fans » insulaires, lesquels, sans billet, s’étaient introduits de force dans l’enceinte du stade. Évidemment, les Anglais avaient contesté et on sentait bien l’approximation du ministre français dans la résolution de ce litige.

En effet, la semaine dernière, un rapport indépendant a désavoué l’analyse précipitée des membres du gouvernement. Il est d’abord précisé que « cette situation était un quasi-accident : un terme utilisé lorsqu'un événement se transforme presque en une catastrophe fatale massive ». Les conclusions indiquent également : « Le souci des faux billets avancé par le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, est exagéré puisqu’aucune fraude massive ou industrielle n’a été repérée. »

En réalité, ce sont 151 pages aux termes desquelles il est démontré « la mise en danger des supporters menacés d’écrasement, agressés par des délinquants locaux ou encore aspergés de gaz lacrymogènes ». Le voile est donc levé sur les raisons réelles des incidents. Il s’est agi de « grands groupes d’habitants pénétrant dans le stade » et que l’on n’a pas su contrôler.

On comprend mieux, en effet, la colère des Anglais et, au premier chef, celui du maire de la région de Liverpool City, Steve Rotheram, qui a déclaré : « Les supporters qui se sont rendus à Paris dans l’attente de la nuit de leur vie ont été mis en danger par ceux-là mêmes qui sont censés les protéger. »

Le Sénat avait également publié un rapport sur les incidents survenus cette nuit-là. Les parlementaires regrettent l’usage démesuré des gaz lacrymogènes, une gestion inadaptée de la billetterie, des supporters livrés à eux-mêmes. Mais il n’est naturellement pas fait état de la horde des habitants s’étant livrés aux violences.

Rappelons, enfin, que les images de vidéosurveillance du consortium du Stade de France et de la RATP n’ont pas été conservées.

On pointe assez facilement du doigt la responsabilité du parquet, mais il ne faut pas perdre de vue que les pantins, dans cette affaire, sont bien les membres de ce gouvernement, à la fois incapables d’assurer la sécurité des concitoyens mais, surtout, inaptes à assumer une quelconque responsabilité.

Me Alain Belot
Me Alain Belot
Avocat au barreau de Paris, chroniqueur à BV

Vos commentaires

40 commentaires

  1. Le plus grave c’est que nous avons toujours des irresponsables qui persistent à vouloir organiser l’ouverture des Jeux olympiques sur les bords de la Seine.

  2. les deux plus gros menteur de la macronie sont macron et darmanin.
    Darmanin sur le stade de france tout est dit dana l’articlee
    en ce qui concerne macron, regarder les deux vidéos d’interview de macron au sujet des retraites, elle valent leur pesant d’or.
    La première vidéo est une démonstration sans faille de l’injustice qu’il y aurait à reculer l’âge de la retraite. Il serait impératif, au préalable, de gagner la bataille du plein emploi et du travail des séniors !
    et la 2ème retraçant l’ interview donnée en 2019, il confirmait une seconde fois sa détermination à ne pas repousser l’âge de départ à la retraite.
    N’ayant pas le droit de mettre le lien, vous les trouverez facilement sur le web

  3. Les caractéristiques les plus évidentes de la macronie actuellement au pouvoir sont le mensonge, le déni des réalités les plus évidentes aux yeux du citoyen lambda et la remise en cause d’abus manifestes et d’absence délibérée de politique en vue de la sauvegarde de nos intérêts en vertu d’une eurolâtrie inconditionnelle. Le drame est qu’il nous faut encore en subir les méfaits pendant quatre ans avant d’avoir une petite – hélas – chance (cf la trahison de la droite molle via P. Bas sur la constitutionnalisation du « droit » à l’avortement et ce qui nous attend sur « la fin de vie ») de pouvoir nous en débarrasser.

  4. Il est temps qu’apparaisse ce vocatif Pinocchio !!! Et ce sont les anglais qui l’utilisent… la culture française s’appauvrît de jour en jour…

  5. Si pour nous les ministres britanniques nous sont de parfaits inconnus , je pense que nos voisins british eux reconnaissent ces éléments de notre gouvernement peu scrupuleux et prompts à détourner les attentions vers de pauvres supporters britanniques insultés , harcelés, et détroussés . Pour le coup cette moquerie est tout à fait légitime et bien venue.

  6. Je ne suis pas spécialement anglophile mais, pour le coup, les Anglais ont parfaitement raison. Et même s’ils en remettaient une couche contre notre gouvernement, je n’y trouverais rien à redire.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois