Editoriaux - Médias - Politique - Société - 26 novembre 2016

Soyez tolérant ou vous serez lynché !

La polémique autour de la campagne de prévention du VIH ne s’essouffle pas. Bien entendu, on ne peut qu’approuver une telle action, mais en même temps on se demande aussi pourquoi avoir mis en scène exclusivement des couples d’hommes homosexuels ? C’est à croire que le gouvernement souhaite entretenir le préjugé que le SIDA serait « une maladie de gay », mais je dois me tromper, car des lobbies gays, tel que LGBTQ (toujours prompt à trouver de l´homophobie afin de justifier son existence), auraient immédiatement donné de la voix…

Par conséquent et au lieu de parler de maladie et d’espoir pour les malades, le monde médiatique s´est plutôt focalisé sur la chasse aux homophobes. Ainsi, le journal local L’Union décida de publier « le mur de la honte », où le nom, le visage et les commentaires Facebook de ces vils homophobes aux mœurs déviantes et décadentes furent mis en avant… Rapidement presque tous les médias nationaux de gauche (Le MondeL’Express, Hufftington Post, Libération, France Info, etc.) relayèrent l’article. À croire que l’on venait de déjouer un attentat terroriste.

Au vu du succès soudain de cette nouvelle forme de lynchage,  L’Union publia le lendemain « le mur de l’espoir », également relayé au niveau national par les même médias de gauche, et où de nombreux commentaires pleins d’amour et de compassion envers ces haineux d’homophobes furent publiés. En voici une sélection non exhaustive :

328105652_b9710311188z-1_20161124083359_000_gdl81vnmp-1-0-png

494924419_b9710311188z-1_20161124083359_000_gdl81vnjp-1-0-png

“Haineux décérébrés” ; “Déchets de la société” ; “Encore des cons” ; “Ils auraient mérité d’être avalés par maman” ; “Race de primates sous-développée”.

928120384_b9710311188z-1_20161124083359_000_gdl81vnjj-1-0-png1

1528404614_b9710311188z-1_20161124083359_000_gdl81vnmt-1-0-png

In fine, ce système médiatique est tellement coupé d´une grande partie de ses lecteurs qu’il ne prend même plus la peine de faire semblant de ne pas les mépriser. Se sentant confiant et en position de force, il tente alors d’intimider le peuple afin de le forcer à devenir tolérant. Donnant ainsi l’un des plus parfaits exemples de ce que l’on dénomme « la tyrannie du politiquement correct ».

Quand la gauche utilise le mot « tolérance » et vous y invite, il faut se méfier, car il s´agit d´un piège. Pour la gauche, le mot « tolérance » est d´abord synonyme « d’acceptation » et ensuite de « célébration ». Ainsi, cher lecteur, pour être tolérant, non seulement vous devez accepter ce avec quoi vous êtes en désaccord, mais vous devrez aussi le célébrer ou payer le prix de votre « intolérance »…

À lire aussi

Ils croient résister aux terroristes mais sont en réalité déjà morts !

"Nous avons besoin d'être unis !" disent-ils. Mais jamais ils ne précisent autour de quoi,…