[Satire à vue] Baignades dans la Seine : Agnagna Hidalgo est confiante

ANNE HIDALGO

À moins de trois mois des Jeux olympiques, Anne Hidalgo retombe en enfance. Ses postures d'adolescente évaporée laissaient présager le pire. Sa déclaration à propos de la baignade dans la Seine a confirmé sa régression vers le charabia des tout-petits. Au détour d'une phrase, des « gnagnagna » surgissent... La pulsion est incontrôlable. L'édile se reprend, mais elle est à nouveau saisie de spasmes et c'est une nouvelle vague de « gnagnagna » qui émaille son propos. À cet âge-là, on ne sait pas encore choisir les mots qui conviennent...

Du haut de ses deux ans retrouvés, la petite édile veut expliquer ce que racontent les sceptiques.  Elle n'y parvient qu'à coup de « gnagnagna » charmants. Elle-même a promis de patauger dans la Seine. Lors d'un plongeon d'essai, Anne Hidalgo ressortit en faisant « aglaglagla », ce qui, en langage enfantin, indique une eau entre 13° et 15°. Les spécialistes comptent sur les borborygmes du maire de Paris pour évaluer la salubrité du fleuve. « Arararara » signifierait la présence de surmulots. Il est désormais établi que son retour à un langage primaire sera un atout dans le déroulement des JO.

Dans le court extrait vidéo, les auditeurs rompus au dialecte des écolos parisiens ont identifié, entre autres formules reconnaissables : « Héritage exceptionnel ». Au cours d'une réunion, l'un des conseillers exprima la réussite prochaine du projet par ces mots qui resteront gravés à jamais dans l'histoire de la capitale. « A glouglou pas glagla ni rara ».

Au terme de ces Jeux, les Franciliens sauront qu'ils peuvent passer d'une rive à l'autre sans emprunter un pont. « À quoi bon des ponts ? » a murmuré Anne Hidalgo. Pour cette fois, il ne s'agissait pas de balbutiements infantiles mais de l'expression d'un désir secret : la destruction de tous les ponts et passerelles de Paris. L'amortissement des 1,4 milliard utilisés pour l'assainissement de la Seine passait par un usage intensif de celle-ci. Démonstration serait faite que l'argent n'avait pas été dépensé pour d’éphémères festivités. Sans ponts, touristes et autochtones savourent la qualité de l'eau... L'idée retint l'attention des puristes.

Pour un Paris fin prêt à accueillir les JO, ne restait plus qu'à supprimer du paysage toutes les affiches vantant le livre Transmania. La transmagnagna ne passera pas. Anne Hidalgo ne peut supporter ces emprunts à son vocabulaire personnel.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

16 commentaires

  1. Tous vont choper un microbe en nageant avec les rats …donc pour nous champagne et les Gnagnagnas dont je suis rigoleront bien

  2. Dans l’absolue elle n’a pas tort, notre drame de Paris. On doit pouvoir se baigner près de Source-Seine en été. Par contre dans la capitale…vas-y toi d’abord cocotte !

  3. 1,4 milliard d’euros pour pouvoir nager dans la seine (et c’est pas garanti) lors des JO, ce grand barnum ruineux, vecteur majeur de la mondialisation financière, idéologique, politique et géopolitique, pour le plus grand profit des prédateurs économiques mondiaux et politiciens nationaux. A fuir!

  4. On a le droit de déposer plainte pour maltraitance animale si elle se baigne vraiment en effet les poissons seront ils d’accord.

    • Les surmulots sont en train d’organiser une manifestation jusqu’à la mairie de Paris pour réclamer leur indépendance et condamner toute intrusion de leur territoire.

  5. Elle va se baigner avec Macron ou ils feront baignade à part ? Après Macron boxeur (avec des muscles empruntés) , Macron footballeur (avec un gardien de but paralysé par la vue du dieu vivant) , voici venir Macron champion de natation , on va rigoler .

    • Toujours en représentation, notre acteur de série Z, a confondu la Seine avec  » la scène « .

    • Quel beau duo pour ridiculiser toujours plus notre France. Les JO promettent de sublimes dépassements, à ne pas manquer, derrière un écran de téléviseur, ce sera plus prudent…

  6. elle s’est fait contaminer par aya nakamura ……………………. c’est la nouvelle langue française

  7. Téméraire la petite dame dépensière qui « dirige » l’es destinées de Paris, elle risque de se retrouver bien seule dans la baignoire parisienne. Mais après coup elle trouvera bien le loisir et les facilités pour aller se tremper dans l’océan à Papeete.

  8. Ne vous inquiétez pas pour elle ! … Elle peut, elle, se permettre de se faire « transporter » à Tahiti ! … En fait, vivement qu’elle soit, elle toute son équipe de « petits bateaux » et autres machins flottant dans un espace sidéral, et en même temps toute la macronie tous « plongés » dans la Seine ! …

    Par contre il faudrait qu’ils y soient « trempés » maintenant car il faut prendre compte le temps d’incubation pour espérer sauver les sportifs qui eux ne méritent « ca » ! …

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois