Accueil Santé Coronavirus Si on se lave les mains, pas besoin de masque : logique !
Coronavirus - Editoriaux - Polémiques - 2 avril 2020

Si on se lave les mains, pas besoin de masque : logique !

Il y a des arguments imparables, implacables, irréfutables. Celui-ci, par exemple : « Le risque que nous avons, c’est qu’en portant un masque […], il y ait un relâchement de LA mesure la plus importante qui est le lavage des mains. C’est ce lavage des mains qui est fondamental. » Anne Genetet, député LREM des Français de l’étranger, vient ainsi de sortir tout droit de l’anonymat, dont elle n’aurait sans doute jamais dû sortir, pour nous expliquer, depuis son lieu de confinement, pourquoi les gens peuvent, que dis-je, doivent se passer de masques.

Vous comprenez, les Français sont des gens frustes et primaires. Sont fâchés avec l’hygiène depuis la nuit des temps. C’est d’ailleurs la réputation qu’ils se trimbalent à travers le monde entier. Mme Genetet, qui s’installa à Singapour en 2005, sait sans doute cela. Ces Gaulois vont encore au petit coin sur le palier et ne prennent une douche que les jours de fête carillonnée. C’est dans leurs gènes, aux Français, ce côté mesquin, rabougri : économie de bouts de chandelle et de savonnettes. Au resto, nappe à carreaux rouges et blancs sur la table, c’est fromage ou dessert, pas les deux. Eh bien, pour l’hygiène, première arme contre le coronavirus, si l’on a bien compris la stratégie, ils vont raisonner tout pareil, les Français. On va leur donner un masque ? Ils vont arrêter de se laver les mains. Tête ou mains, pas les deux, c’est au-dessus de leurs capacités hygiéniques. Des fois, même, qu’ils fassent autre chose avec ce fichu masque… Tout le travail de pédagogie de la delikate Frau von der Leyen pour nous expliquer comment se laver les mains, jeté avec les serviettes à usage unique dans les poubelles de l’Histoire. Donc, pas de masque. Dites-moi ce dont vous avez besoin, je vous expliquerai comment vous en passer : ainsi pourrait se résumer la « politique » délibérée de ne pas doter les Français de masques.

Je n’ai aucune compétence pour juger s’il faut porter ou pas un masque. Je me dis tout de même que ces centaines de millions d’Asiatiques qui en portent (Mme Genetet parle seulement de « certains Asiatiques » !) ne font pas ça pour l’esthétique et qu’ils ne sont peut-être pas plus idiots que les Français. Vous me direz qu’ils ne se lavent peut-être pas les mains, si l’on suit la logique de cette députée. Je n’ai aucune compétence, disais-je, mais j’avoue que les arguments de Mme Genetet me laissent songeur. J’ai comme un léger, très léger sentiment qu’on nous prend peut-être un peu pour des imbéciles. Mais ça, c’est comme le sentiment d’insécurité, vous savez : ce n’est qu’un sentiment.

Bon, je me dépêche, le docteur Salomon ne va pas tarder de passer dans les chambres.

À lire aussi

Faire barrage à Louis Aliot : une question de salubrité publique !

Il y a parfois des remèdes pires que le mal. …