Présenter ses vœux aux Français avec du linge étendu en arrière-plan est l'innovation élyséenne du jour. Le téléspectateur occupé à ouvrir les huîtres jette un œil sur l'écran et découvre ce qu'il pense être un alignement de chemises bariolées suspendues à un fil. « Quelle simplicité », pense-t-il. « Faire une machine le 31 décembre, en pleine préparation des festivités. La Compagnie Créole a dû venir animer la soirée de la veille. »

À mieux y regarder, les Français découvrent qu'il s'agit d'un alignement de drapeaux. Diable ! Voilà qu'il les collectionne. Il est temps de monter le son pour savoir si le Président lance un appel pour trouver les pièces qu'il convoite. Le drapeau des USA ne semble pas présent, le breton non plus… Il ne les pas tous ! Marie Delarue semble avoir identifié les couleurs de l'Algérie très bien placées derrière la France et l'Europe. L'Afghanistan figure également en bonne place sur le présentoir. Celui de la Corée du Nord fait cruellement défaut. Quelqu'un, parmi les téléspectateur, possède ce joyau ? Les Jeux olympiques approchent, le temps presse...

 

À cette occasion, le papier crépon est de mise, dans les ateliers de l'Élysée. Guirlandes de personnages se donnant la main, guirlandes de surmulots... Les petites mains découpent et s'affairent sur la déco des bords de Seine. Mais nous nous éloignons du vrai sujet. Les vœux. Victoires passées, victoires à venir, il est temps de sortir le champagne. La France peut se vanter d'avoir à sa tête un rebaptisseur de cathédrale... Le 8 décembre, réouverture de Notre-Dame qui brûla spontanément dans le but d'offrir à Emmanuel Macron un statut de bâtisseur médiéval. Quelle cérémonie en perspective ! Avec Dupond-Moretti dans le rôle de Quasimodo, la légende imaginée par Victor Hugo va retrouver toute sa place dans l'édifice. Il faut savoir recaser les ministres victimes d'un remaniement.

En vue de cet événement, le Président tient le rôle. Sur le ton d'un curé de campagne s'adressant à ses ouailles, père Macron annonce un 2024 chatoyant. Planète, climat, emplois... autant d'édens en perspective. Nous le connaissions mains jointes saluant un visiteur étranger, le voilà comme en un prêche du dimanche annonçant la bonne nouvelle. Les drapeaux en arrière-plan ne bronchent pas. Le vent retient son souffle. Il va multiplier les budgets des ménages. Là, cette année... La jeune femme chargée de la transcription en langage des signes n'arrive plus à suivre. Un simple pouce en l'air fera comprendre aux sourds et malentendants que la France est dirigée de main de maître. Le long fleuve insipide de ces vœux 2024 se termine sur une note de sincérité. Sur l'étendoir, en troisième position, figure un tissu blanc semblable à un beau drap. Voilà, nous y sommes. Le message subliminal est passé 5 sur 5 auprès des téléspectateurs les plus attentifs.

9408 vues

01 janvier 2024 à 17:15

Partager

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

44 commentaires

  1. Il y a longtemps que je ne regarde plus les messages de Macron à la tv, ni ailleurs. Ce qu’il dit aujourd’hui, il applique le contraire le lendemain. Il pourra changer ses ministres, rien n’y fera. La vie sera toujours aussi chère, la fiscalité au plus haut, la tva de première nécessité au sommet et toujours une dette de 3300 milliards qui s’est aggravé sous le règne de Macron. En 2024 on va droit dans le mur…
    .

  2. Avec ce temps, les drapeaux avaient pris l’eau et ils étaient épinglés pour sécher. L’ordre on s’en fout, tout comme on se fout de Macron. Il aurait mieux fait de rester chez lui car son discours était lamentable.
    Je souhaite une bonne année 2024 : santé, amour, liberté à BVOLTAIRE et à tous ses journalistes.

  3. Le drapeau blanc : peut être celui du Vatican (avec le jaune caché par le pli) ? Ou bien un torchon mis là par hasard à sécher après lavage de la vaisselle sale en famille ? Ou bien un vrai drapeau blanc : notre soldat national proclame la paix universelle ?

  4. Nous sommes le 2 janvier nouveau, il est 19h47 et…vous avez fait ma soirée cher Monsieur LEROY !
    Rien à retirer à votre satire bien méritée par le mauvais acteur.
    Bonne année à vous et à BVoltaire.

  5. Un regard d’halluciné car sans doute sous produit illicite pour débité des âneries comme depuis 2017 : MON DIEU protégé nous

  6. Un incapable parle aux Françaais ! Qu’il démissionne . Il n’a plus rien à dire . Ni nà faire . S’il a éé élu , on sait pourquoi : la coalition des antidémocrates l’a préféré à MLP . Et deux fois . Non pour lui mais contre MLP .Ils ont vu : voteront-ils encore pour ce genre de guignol en 2027 ? Je crains que oui .

Les commentaires sont fermés.