[Satire à vue ] Sons de cloches et appels à la prière : Aurélien Taché ne voit pas la différence

Capture d'écran
Capture d'écran

« Pourquoi le son des cloches ne dérange pas et pourquoi l'appel à la prière dérange ? »

Sur le plateau de Jean-Marc Morandini, le célèbre Aurélien Taché pose la question qui le turlupine depuis sa plus tendre enfance. L'un fait « ding-dong », l'autre « Allahu akbar ». Les deux sont bruyants. Sur son sonomètre personnel, le résultat est sans appel. La quantité de décibels est à peu près identique. Comprend pas.

Par le passé, une myopie passagère ne lui avait pas permis de faire la différence entre un serre-tête et un hijab. Une déficience visuelle dont il s'était excusé. Cette fois-ci, le handicap est d'ordre auditif. Les yeux, maintenant les oreilles. Pffff... Quelle poisse !

Pour expliquer cette équivalence sonore qui ne devrait en rien perturber la population, le député du Val-d'Oise assure percevoir des ondes islamophobes. « On ne voit pas le lien avec l'islamophobie ? » Il le voit, il l'entend. Tous ses sens sont en éveil. « C'est évident que c'est ça ! » confirme-t-il. Islam muselé, invisibilisé, victime de préjugés discriminatoires... Selon le musicologue Taché, il est temps que les Français passe à la stéréophonie. Le son des cloches dans une oreille, l'appel du muezzin dans l'autre. Entre les deux, le chef d'orchestre mondialiste dirigeant le chaos engendré par cette cacophonie.

« Là, c'est la prière du vendredi, on sait que c'est la prière la plus emblématique du culte musulman », excuse-t-il. Concession après concession, l'égalitariste invétéré invite le peuple français à renoncer à ses racines culturelles. Un pas en arrière après l'autre. Entre autres militants dévoués à la cause, l'attaché Taché est à la manœuvre.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

67 commentaires

  1. Bah si, monsieur le taché, le son des cloches nous dérangent aussi, surtout quand ces cloches sont des traitres à leur pays, leur histoire, leurs ancêtres, leur culture, leur liberté, le droit du peuple à rester souverain chez lui.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois