C'est incontestablement la performance de la soirée censée fêter la réélection d'Emmanuel Macron. Oublié le discours sans intérêt du réélu, oublié le DJ installé derrière ses plaques de cuisson. Un record de vitesse de niveau mondial est venu éclipser la prestation du vainqueur du deuxième tour.

Récit des faits : à son domicile, Manuel Valls est devant son téléviseur. Bien préparé par son entraîneur, il attend la proclamation des résultats. 20 h 00. La photo du gagnant s'affiche sur son écran. 20 h 00 et une seconde, le champion saute par la fenêtre et atterrit sur un trampoline qui le propulse dans un cabriolet. Le véhicule qui a été équipé de turboréacteurs démarre en trombe vers le 7e arrondissement de Paris. À 20 h et 3 minutes, l'ex-futur non-maire de Barcelone arrive devant la tour Eiffel où il enfourche une trottinette électrique de compétition qui l'amène aux abords des chaises du premier rang encore inoccupées. Deux collaborateurs qui l'attendaient le sanglent solidement sur l'une d'entre elles placée devant le pupitre où Emmanuel s'exprimera quelques instants plus tard. 6 minutes et 3/10. Le record d'opportunisme détenu jusque-là par Jean-Vincent Placé est tombé. Un à un, les fidèles de la Macronie arrivent sur le Champ-de-Mars pour féliciter le nouveau recordman. L'homme est fêté, applaudi, porté en triomphe sur sa chaise. Le score du Président réélu n'est rien au regard de l'incrustation express que le Speedy Gonzales de la gauche vient de réaliser. Du jamais-vu dans l'histoire de la Ve République. Le mur du son de l'arrivée auprès d'un Président reconduit a été franchi.

En véritable professionnel, Manuel Valls a poussé le souci du détail jusqu'à porter des lunettes en tous points semblables à celles de Jean Castex. Celui qui apparaissait dans les médias dépourvu de montures a joué la carte de la possible confusion. Sur un malentendu, Emmanuel peut le nommer à un poste quelconque. Ministre remplaçant, potiche de cabinet, doublure lumière de l'actuel Premier ministre. À ses côtés, le gratin de la classe dirigeante ne quitte plus des yeux cet auto-invité surprise. Son nom sera soufflé au Président pour qu'il occupe la fonction de ministre chargé des Sports et des Exploits divers. Ils insistent. Il aura son bureau dans une galerie spécialement creusée sous le Champ-de-Mars. Prêt à bondir pour le deuxième tour de la présidentielle de 2027. Le record peut être battu. À tour de rôle, les membres les plus éminents de la Macronie lui apporteront des vivres, de la lecture et quelques nouvelles de la surface.

Narquois en diable, quelques médias rappellent les propos de Manuel Valls en 2017 : « Hollande est méchant, mais dans un cadre. Macron, lui, est méchant, mais il n'a pas de codes, donc pas de limites. » Le moment semble venu de vérifier la clairvoyance du héros de la soirée.

4642 vues

25 avril 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

23 commentaires

  1. le peuple a voté il a son président (pour 5 ans!!!!).il fallait réfléchir avant de mettre son bulletin. mais quand je vois tous ces traitres, ces pourris, ces lèches culs venir se prosterner au pied de jupiter, je me dis que nous sommes tombés bien bas. la FRANCE a l’époque de DE GAULLE, c’était quand même autre chose (que l’on aime ou pas l’homme)le prestige, la place du pays dans le monde nous étions fières d’être FRANCAIS

  2. Monsieur Valls est à la Politique ce que le « sparadrap » est au Capitaine Haddock…aussi drôle que chez Hergé.

  3. Ils n’ont vraiment pas honte ! en particulier Manuels Valls , la girouette de service tantôt française, tantôt espagnole, celui qui ose s’incruster à n’importe quel prix et n’importe où pourvu qu’il puise s’assurer un revenu – ne pas s’étonner ensuite du désamour des français pour les élections.

  4. La France est une véritable poubelle, nos pays voisins qui veulent se défaire de leurs citoyens encombrants nous les expédient sans toutefois nous donner la possibilité de refuser le colis. Qu’il repasse les Pyrénées ce Valls à quatre temps et qu’il se fasse oublier.
    Encore un porté chez nous par cette gauche hospitalière.

  5. Tous ces opportunistes qui confondent intérêt personnel avec intérêt du peuple et de la France sont à vomir. Mais n’a t’on pas les politiques que l’on mérite? Aussi, c’est aux électeurs de virer tous ces profiteurs et de juger par eux même et non en écoutant les médias majoritaires qui sont les hommes qui doivent les représenter. Merci à Boulevard Voltaire de ses éclairages.

  6. On savait que la France était le cadet de leur soucis, mais cette élection aura démontré que les traîtres de droite et cette gauche disloquée la méprisent et sont prêts à tout même au parjure pour un maroquin. Honte, ma France celle que j’ai servi sous les drapeaux durant toute ma vie est morte .

    1. il ferait une superbe équipe avec un vieux soixante-huitard : Dany le rouge et son pote philosophe dont le nom m’échappe.

  7. C’est incroyable,on les vire par la porte et ils rentrent par la fenêtre.

    1. et même parfois ils passent par la cheminée en te faisant croire au Père Noël !!! Prêts à tout mais Bons à Rien …. Put… Encore 5 ans ….

  8. On va se marrer je pense que macron a beaucoup,de défaut mais à mon avis il doit avoir en horreur les lécheurs, je pense qu il va se régaler a les voir se contorsionner pour décrocher une bonne planque, et il va les écraser et les rejeter comme des m…..s qu ils sont

    1. Non il aime ça, le lèche bottes . Les  » je retourne ma veste » bref tous les judas

  9. Il ne reste plus maintenant que deux sortes d’hommes d’Etat : les énarques défroqués qui n’ont de cesse que de se goinfrer et de vendre la France en pièces détachées depuis 30 ans et les politiciens gamellards qui n’ont de camp que celui qui leur permet de maintenir leur 5-6 K€ mensuels. Ces 5 prochaines années vont être très longues.

    1. Les 5 prochaines années vont être longues , j’espère que les prédictions vous feront mentir.

    2. Quant à Valls que l’on fout dehors et qui passe sont temps à entrer par la fenêtre, il aurait une ardoise de 189 000 euros de dépenses électorales non déclarées : la Cour des comptes espagnole épingle Valls.

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter