[Satire à vue] « Les » Français : Associated Press en guerre contre ces étiquettes déshumanisantes

©Shutterstock
©Shutterstock

La dernière convulsion de l'idéologie woke a bouleversé les usagers de Twitter. Dans un soubresaut inquiétant, l'agence de presse AP Stylebook, dérivée de l'Associated Press, indique qu'il est préférable de ne plus utiliser l'article « LES » pour désigner un groupe de personnes. La crise est de force 5. Le charabia délirant du message ne laisse aucun doute sur la gravité du spasme :

« Nous recommandons d'éviter les étiquettes globales et souvent déshumanisantes de type "les" ("the", en anglais) tels que « les pauvres », « les malades mentaux », « les Français », « les handicapés », « les diplômés ». Utilisez plutôt des mots comme « personnes atteintes de maladies mentales ». Et n'utilisez ces descriptions que lorsqu'elles sont clairement pertinentes »

Tweet supprimé, depuis, et remplacé par celui-ci :


Sur le réseau social, des internautes s'interrogent. Plutôt que « les Français » doit-on dire « personnes souffrant de francité » ou toutes autres formules non traumatisantes ? ÀA la place de « les woke », serait-il plus correct d'écrire « les individus en état de démence mondialiste » ? Face à de tels symptômes, les médecins recommandent de ne pas contrarier le malade. Mais peut-on dire « les » médecins sans sombrer dans l'étiquette globale déshumanisante ? Qui appeler en pareil cas ? « Les » psychiatres, certainement pas. « Les » pompiers non plus. L'injonction woke nous laisse impuissants face à l'urgence de la situation.

Craignant le faux pas, les journalistes de l'agence de presse américaine ne s'expriment plus que par grognements. Des dessins, des onomatopées parsèment leurs articles. Joe Biden miam miam, Donald Trump beurk aident désormais le lectorat woke à comprendre les enjeux politiques. Moins extrémiste, l'AFP aurait simplement conseillé à ses employés de ne plus recourir à l'emploi des articles « le », « la », « les », « des », etc. « Macron vouloir réforme retraites. » Simple. Direct. Sans risque de froisser « cellezetceux ».

La menace de dérapage vient toutefois de ce satané ministre de l'Économie. Pourquoi Bruno « Le » Maire ? Est-ce à dire qu'il n'y aurait qu'un seul Maire en France ? L'affront est consommé. Au sein de la rédaction, le journaliste woke répare ce préjugé insoutenable en écrivant Bruno Mairele. Bruno Merle. Disons « cui-cui », pour en finir une bonne fois pour toutes avec les soupçons d'étiquette déshumanisante. Seule l'expression animale peut pallier ces dérives du langage commun. En guise d'approbation, aboyons gaiement à ce progressisme débridé.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

10 commentaires

  1. Vous vous êtes particulièrement surpassé aujourd’hui pour décrire la bestialité (heu pardon ! la bêtise) de cette presse inféodée à l’homme de Cro-magnon. Vous pensez donc bien que j’adore votre conclusion ! Merci pour ce moment de franche rigolade.

  2. DICTIONNAIRE WOKE, dernière édition.
    « Les affamés » personnes à crampes stomacales.
    « Les pauvres » personnes de la classe moyenne.
     » Extrémistes de droite » personnes dangereusement déviantes.
    « Mondialistes » personnes épanouies.
    « Le mondialisme » nouveau paradigmes du Paradis.
    « Wokistes » personnes très intelligentes.
    « Wokisme » philosophie apportant le bonheur intégral.
    « Nupésistes » élites de la nation.
    « macronistes » super élites de l’Europe.
    « Le Bruno » oiseau rare.
    « Les journalistes catégorie 1, hors classe » personnes garantes de la pensée officielle.
    « Rousseauistes » personnes pratiquant le déstructuralisme.

  3. Aboyons surtout notre colère face à tant de bêtise et refusons le massacre de notre belle langue .Sérieusement , à part des incapables ou des illétrés qui voudrait donc changer la langue de Molière si riche et si noble , si subtile et si agréable à l’oreille . Rien d’autre qu’une bande d’idiots qui mériteraient la potence pour ce sacrilège .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois