[SATIRE A VUE] La Métropole de Lyon fait trembler les voleurs de vélos

antivol velo

Sur son vélo, le bobo porte sa croix. Dans son sac à dos, une chaîne antivol pouvant peser jusqu'à 2,5 kilos. Arrivé à destination, il amarrera, tel un paquebot, son précieux deux-roues. Deux heures plus tard, il ne restera rien de l'installation. Sur le trottoir, la victime hurlera sa douleur : ne l'appelez plus jamais France... la France, elle l'a laissé tomber...

La détresse du cycliste devant un poteau en qui il avait placé tous ses espoirs a ému la Métropole de Lyon. Dans l'agglomération, 3.000 vélos furent dérobés en 2023. Les tenants du sauvetage de planète se devaient d'intervenir. L'outil écolo siphonné par le vivre ensemble... Une opération de grande envergure va permettre de ne pas s'attarder sur l'origine du fléau. Et les autorités d'allouer un budget conséquent pour la formation de l'usager et la mise en place de pis-aller pétaradants. 384.163 euros sur trois ans. En partenariat avec cinq associations, des conseils sous forme de jeux et de quiz vont expliquer comment se prémunir contre la disparition de la star des couloirs.

Pour l'occasion, l'une des recycleries engagée sur le projet dévoile un secret jusqu'ici bien gardé : il convient de choisir son antivol avec sagacité et de bien l'attacher. À l'aide de démonstrations, des spécialistes qu'on imagine venus de la NASA apprendront comment choisir le bon angle pour entraver la bicyclette. Au diable l'avarice ! La technique mise au point lors du lancement d'Appolo 8 permet aujourd'hui d'enchaîner l'engin de manière à ce qu'il ne décolle pas spontanément vers une planète inconnue. Encore plus technique, selon Lyon Mag, un jeu de Loup-Garou revisité viendra « casser les a priori sur l'insécurité inévitable des vélos garés ». Grâce à un hypnotiseur chevronné, l'utilisateur ressortira du local avec la conviction qu'il s'est lui-même volé son vélo.

Dans le cadre de ce plan impitoyable, la Métropole offre 9.000 gravages de numéros d'identification sur les cadres des véhicules. Dépourvu d'ongles et, surtout, de couteau, le malandrin ne parviendra pas à décoller l'étiquette faisant office d'immatriculation. De guerre lasse et à bout de nerfs, il viendra implorer le propriétaire de reprendre son casse-tête insoluble.

Le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, n'exclut pas une répression sans faille des chapardeurs : « On aura besoin de liens avec la police pour qu’il y ait des contrôles. » Des sanctions pouvant aller jusqu'à une privation de dessert pendant trois jours pourraient être appliquées en cas de récidive. La brutalité de la peine indigne déjà les milieux de gauche. Une manifestation de cyclistes sans vélos est prévue dans les prochains jours. La simulation du pédalage n'est-elle pas le début d'un engagement pour la planète ?

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

31 commentaires

  1. Amsterdam, la ville où les vélos sont plus nombreux que les habitants, a pris les « taureaux par les cornes » à la fin des années 60, en ramassant les vélos volés, jetés dans les nombreux plans d’eaux, les a remis en état, repeints d’une couleur unique, et mis gratuitement à disposition de la population, avec interdiction de les chaîner ou attacher, en clair de se les approprier… et ça a marché! On est revenu depuis au système payant et aux cycles personnels, et le problème du vol est revenu en masse!

  2. Mon voisin pensait avoir trouvé la solution : il s’est mis à marcher à pied. Mais mauvaise pioche : il s’est fait renverser à terre et voler ses chaussures. Du coup il ne sort plus de chez lui, mais il vient d’y subir un home-jacking. Il m’a demandé si je ne connaîtrais pas une île déserte pour y finir ses jours……

    • Depuis que les écolos ont pris le pouvoir à Lyon, il n’y en a plus …. de lumières, la municipalité ferait mieux d’éduquer le respect des autres usagers au cycliste lyonnais qui se permettent TOUT y compris de rouler sur les trottoirs !

  3. « 384.163 euros sur trois ans. » Mazette, le magot. D’autant qu’il ne sera pas perdu pour tout le monde : « Quand les autorités jettent l’argent par les fenêtres, il vaut mieux se placer au premier balcon. »

  4. Il suffit de couper les mains du voleur et en moins d’un mois bizarrement plus de vols . Cette solution est malheureusement le seul remède et aussi le plus efficace.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois