Baumettes : un détenu étrangle son voisin de cellule pour « lui apprendre la vie »

Brève breve

Un détenu a tenté d'étrangler son voisin de cellule, qui l'avait traité de voleur parce que des cigarettes avaient disparu, puis l'a menacé de mort, avant d'insulter un surveillant pénitentiaire, rapporte La Provence.
Ce vendredi, il était jugé devant la 11e chambre du tribunal correctionnel de Marseille, en comparution immédiate.

40 mentions à son casier

L'homme d'une trentaine d'années n'en est pas à son coup d'essai. Dès l'âge de 16 ans, il a comparu maintes fois devant le tribunal pour enfants, pour vols, vols aggravés et même une agression sexuelle.

« Je voulais lui donner une leçon de vie »

Pour justifier son geste, Ouahid explique : « Il m'avait manqué de respect en me traitant de voleur et alors qu'il est plus jeune que moi. Je voulais lui donner une leçon de vie. Si je l'ai menacé de mort, c'est parce que les surveillants sont arrivés et ne m'ont pas laissé le temps de lui apprendre ! » Il exige de même le respect du président du tribunal : « Encore une sortie comme ça, monsieur, et vous repartez de suite aux Baumettes ! », répond celui-ci.

« Dieu me connaît »

Même si, face au désarroi de son avocat, il en rabat sur ses exigences, il continue néanmoins : « Moi, je vais être franc avec vous. Moi, j'ai peur de personne, faut me croire, parce que Dieu, il me connaît. »

Alors qu'il était libérable le 6 mars prochain, Ouahid a écopé de 600 euros d'amende et 24 mois de prison, dont 8 assortis du sursis pendant deux ans.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois