Vendredi 11 juin, une femme de 91 ans est décédée à la suite d’un cambriolage sordide, rapporte Le Parisien. Un suspect, un Pakistanais d’une vingtaine d’années, a été interpellé et l’enquête se poursuit.

 

Traumatisme crânien, multiples fractures et hématomes, et

Le 10 juin dernier, une personne de son entourage lui rendant visite a découvert la dame dans son appartement du 13e arrondissement, gravement blessée, mais encore vivante. Hospitalisée à la Pitié-Salpêtrière et placée sous respirateur artificiel, elle est morte le lendemain. Ses blessures témoignent de la barbarie de son agresseur : traumatisme crânien, multiples fractures et hématomes, et viol, selon une source policière. Une enquête a été ouverte par le parquet et confiée au 3e district de judiciaire pour « viol ayant entraîné la mort et cambriolage ».

Mardi 15 juin, un homme d’une vingtaine d’années a été arrêté à Sarcelles (Val-d’Oise). Selon une source policière relayée par Le Figaro, il s’agirait d’un Pakistanais, dont les empreintes correspondent à celles retrouvées dans l’appartement de la victime. Le cambrioleur est connu des services de sous plusieurs identités et « change très souvent de date de naissance ». Les analyses sont en cours pour l’implication dans un possible viol et on ne sait pas encore de quelle manière le cambrioleur s’est introduit dans l’appartement situé au rez-de-chaussée.

 

« C’est dégueulasse, ce qui lui est arrivé »

Selon ses voisins, Berthe était « une petite dame qui ne se déplaçait qu’avec son déambulateur. Le soir, une des personnes lui venant en aide la sortait en fauteuil roulant. Elle avait le cœur sur la main, donnait volontiers une petite pièce aux gens qui en avaient besoin au rez-de-chaussée. C’est dégueulasse, ce qui lui est arrivé. » Cette dame avait une fille.

17 juin 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.