À l'approche du concours qui désignera , des Marocains ont demandé que la candidate devant représenter leur pays soit évincée du concours. En cause : ses origines algériennes.

Des origines qui créent la polémique

Le 12 décembre prochain aura lieu le concours de à Eilat, en Israël. Alors que la date approche à grands pas, une polémique est survenue au , où les origines algériennes de ont été révélées, rapporte CNews. Au cours d'une vidéo, la jeune Miss a, en effet, fait allusion aux origines algériennes qui lui viennent de sa grand-mère, venue s'installer au au moment de la guerre : « Ma grand-mère s’est installée au avec peu de moyens en compagnie de ses frères et sœurs. Elle a grandi dans une famille où elle a appris à coudre. Au fil du temps, elle a utilisé ça comme une qualité pour aider les femmes au Maroc à construire leur indépendance. »

Des propos malvenus

Les confidences de la jeune Miss de 22 ans ont provoqué de virulentes réactions de la part des internautes, et le hashtag « Kawtar n’est pas marocaine » a fleuri sur les réseaux sociaux. Le site d’information Bladi.net a, de son côté, soutenu la Miss, expliquant que ses propos « portaient un message de fraternité entre les deux peuples marocain et algérien. Malheureusement, la première dauphine de Miss Univers 2021 a été mal comprise ou, du moins, ses propos ont été mal interprétés par les internautes marocains. »

Un quiproquo qui passe mal, à l'heure où les relations entre le et l'Algérie sont extrêmement tendues. Depuis le 24 août, l'Algérie a officiellement rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc.

6498 vues

18 novembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.