L'arrestation d'un « gros bonnet »

D'après Le Figaro, plusieurs policiers des quartiers nord de ont été violemment attaqués par une vingtaine d'individus lors d'une importante opération contre un « gros bonnet » du trafic de à Marseille, ce vendredi 16 septembre, en fin d'après-midi.

Il était environ 18 heures, dans la petite cité de la Belle de Mai, aux abords de la résidence du Moulin du Mai, dans le 3e arrondissement de la cité phocéenne. L'opération, menée par des policiers de la brigade spécialisée de terrain (BST), consistait à interpeller un « gros bonnet », « recherché pour des faits extrêmement graves ».

Un commando pour le libérer attaque les policiers

C'est alors que vingt à vingt-cinq individus sont intervenus, ont encerclé les policiers puis se sont jetés sur eux pour libérer l'homme arrêté. « C'était d'une incroyable », selon Le Figaro citant des sources policières. Avec l'arrivée de renforts, cinq personnes, dont l'individu recherché, ont été appréhendées.

Le bilan pour les policiers, qui aurait pu être plus lourd, fait état de doigts cassés, de multiples contusions, blessures au visage après avoir reçu des pavés.

Une cité « autrefois tranquille »

Toujours selon ces sources, la cité de la Belle de Mai est aujourd'hui complètement gangrenée par les et elle est devenue « ingérable » : « C'est une toute petite cité, qui ne pèse absolument rien par rapport aux autres cités des quartiers nord. Elle était tout à fait tranquille, il y a encore quinze ans... Aujourd'hui, elle est devenue ingérable. »

3581 vues

17 septembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter