Plus que quelques jours pour convaincre les jeunes d’aller voter au second tour. Rivés à leurs écrans de smartphone, 87 % des 18-24 ans ont raté l’entrée du bureau de vote. 83 % des 25-35 ans ont connu la même mésaventure.

Affecté par cet égarement, le gouvernement missionne Marlène Schiappa pour inverser la tendance. Sur les réseaux sociaux, la boute-en-train de la place Beauvau va s’efforcer de convaincre l’électeur en herbe d’accomplir son devoir de citoyen. Ambiance « Mission impossible ». « Vous avez quatre jours. Bonne chance, agent Schiappa. »

Sa prestation lors du meeting LREM au parc floral de Vincennes la désignait tout naturellement à cette tâche. Le ministre peut poster une vidéo sur laquelle il chante faux tout en sautillant et proférant des « allez allez ». Les jeunes pourraient alors promettre d’aller voter à condition qu’elle arrête. Condition sine qua non à un déplacement vers les urnes. En cas d’obstination de Marlène Schiappa à diffuser ses performances, l’internaute ne trouverait plus aucune motivation à fixer son smartphone et se verrait ainsi en mesure de trouver la porte du bureau. La technique fonctionne dans tous les cas de figure. D’où le choix stratégique de l’Élysée.

Par ailleurs, les téléspectateurs assidus de la télé-réalité « Les Marseillais » ne manqueront pas de voter pour un candidat sous réserve qu’il porte un prénom de série américaine. Rebaptisé dans l’urgence Jason Dupond-Moretti, celui-ci devrait opérer un retour fracassant sur le devant de la scène. Sollicité massivement malgré son échec au premier tour. Du jamais-vu.

De son côté, Emmanuel Macron met la main à la pâte en recevant à l’Élysée l’idole des ados : Justin Bieber. Sur les conseils des communicants, LREM pourrait revenir à sa vocation première pour se transformer en « boys band ». L’exécutif fait feu de tout bois. Seule ombre au tableau jeuniste : Brigitte Macron. Le Président aurait renoncé à trouver une première dame moins âgée d’ici dimanche.

Concernant l’abstention globale, cité par Le Figaro, le même exécutif ne semble envisager le phénomène que sous l’angle de ses propres intérêts : « Emmanuel Macron devra donner suffisamment envie en 2022 pour que des militants mettent un réveil à 6 heures du matin pour aller tracter ou coller des affiches pour que des électeurs se disent que ça vaut le coup d’aller voter pour lui. » Lors de la présidentielle, les non-macroniens seront-ils exhortés à préférer la pêche à la ligne ? Marlène Schiappa sera, une nouvelle fois, mise à contribution. Initier le sympathisant RN au montage d’un hameçon, choix de l’épuisette, fabrication de l’appât… Ministre et mascotte du gouvernement. Marlène inaugure une nouvelle fonction.

22 juin 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 6 votes
Votre avis ?
23 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires