Marine Le Pen veut inscrire la dissuasion nucléaire dans la Constitution

Brève breve

À Marseille, Marine Le Pen a lancé, le dimanche 3 mars, la campagne des européennes du Rassemblement national lors d’un grand meeting, accompagnée de Jordan Bardella, la tête de liste pour les élections. La présidente du groupe RN à l'Assemblée nationale a notamment annoncé sa volonté d'inscrire la dissuasion nucléaire dans la Constitution « comme un élément inaliénable de notre souveraineté ». « Nous sommes les défenseurs de la souveraineté nationale », a ajouté Marine Le Pen.

La dissuasion nucléaire française a « une vocation exclusivement défensive ». Elle n’est pas considérée comme une arme de champ de bataille mais comme « un instrument de dissuasion visant à empêcher la guerre », selon le ministère des Armées.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois