L’ancien Premier Ministre estime qu’il faut remettre à plat la migratoire. Selon lui, l’intégration ne marche plus, comme il l’a expliqué à L’Opinion.

Pour Manuel Valls, une « vraie remise à plat de nos politiques migratoires et donc une pause » semblent indispensables, selon la proposition de Michel Barnier.

Cependant, loin de lui l’idée de souscrire aux « thèses insupportables d’Éric Zemmour » : « Il faut en débattre sans angélisme ni cynisme. »

L’ancien candidat à l’investiture du Parti socialiste à la présidentielle de 2017 est formel : « Il n’y a jamais eu autant d’immigrés en France. » Et se pose la question : « Pourquoi faudrait-il en accueillir davantage ? ».

Un sujet qu’il convient selon lui de traiter « sérieusement ». Et pour ce faire, il faut mettre en pause notre migratoire.

 

Des solutions ?

ne propose toutefois pas de fermer totalement les frontières : il faut tout de même conserver le droit d’asile, « principe fondamental », tout en étant « intraitable sur la reconduite à la frontière des déboutés ». Il estime aussi indispensable d’accueillir des étudiants, car la France aurait un devoir de « former les élites du monde », mais en « luttant contre les abus ». Il propose aussi des quotas pour les migrations économiques et propose la construction d’un partenariat avec l’Afrique.

L’ancien Premier ministre affirme aussi qu’il faut revoir le regroupement familial et « être beaucoup plus exigeant pour ce qui concerne la langue, le niveau de qualification et la capacité à s’intégrer », ainsi que suspendre l’aide au développement pour les pays qui refusent d’accueillir leurs ressortissants.

22 septembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.