[L’invité] Denis Payre : « L’État est devenu hypertrophié et impuissant »

photo-output (3)

Vrai libéral à l'américaine, chef d'entreprise à succès, l'ancien président et fondateur du mouvement Nous citoyens cogne. Pour lui, il faut mettre en place d'urgence la retraite par capitalisation, totalement exclue du débat. Et l'État doit se concentrer sur ses missions régaliennes : OQTF, passeports, répression de la délinquance, « ce que personne ne peut faire à sa place », dit-il. Il tire un bilan désastreux des politiques françaises : « Nous sommes au même niveau industriel que la Grèce, derrière l'Espagne », rappelle-t-il. Le fruit d'une destruction de notre économie. Entretien choc.

Denis Payre est l'auteur de l'ouvrage, publié en 2021, Le Contrat mondial. Pour que l'humain et la nature soient enfin au cœur de la mondialisation, chez First Edition.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 12/03/2023 à 21:54.
Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

24 commentaires

  1. Liberal à l’américaine… nous avons un exemplaire à l’Élysée . Retraite par capitalisation, encore plus de pauvre en France…notre système conçu au lendemain de la guerre tient le vent, il.suffit juste de revoir la question.de démographie, nous sommes encore dans le temps, mais il faut faire vite.

    • Ce système de Retraites par Répartition ne tient ni le Vent , ni la Route , ni le Temps! En 2023 , il est juste Absurde !

  2. Denis Payre, un homme de terrain, ce qui nous change des bavardages insipides de nos politiques et fonctionnaires. Retraite par capitalisation ? Peut-on se poser une question ? Comment capitaliser avec des salaires qui ne permettent pas, pour beaucoup, de joindre les deux bouts du mois ? Une approche jamais abordée. Nous ne travaillons pas suffisamment, c’est un fait. Beaucoup de français ne veulent pas l’admettre. Ils voient leur salut dans « les riches ». Mais les riches, lorsqu’il subissent trop, quittent la France. Que reste-t-il ? Nous sommes à 35 heures, retraite à 62 ans alors que les autres pays européens sont bien supérieurs à nous sur ces deux paramètres. Leur productivité est donc bien supérieure. Pour compenser , nous faisons suer le burnous. Conséquences, burn out , fatigue, destruction de la famille, etc. En solution retraite je ne vois qu’une seule solution. Placer chaque français face à ses responsabilités, lui donner le pouvoir de choisir le moment de son départ en retraite en fonction du montant prévisionnel de sa future pension. Le seul process acceptable, la retraite par accumulation de points, le poids du point intégrant la pénibilité. La valeur du point étant définie annuellement par un collège de syndicalistes, de représentants du patronat et des gestionnaires des pensions. Les français seraient ainsi tous traités à égalité. Par ailleurs, la France pèche par le poids de ses règlements, de son administration et de l’imposition. Il nous faut donc agir sur ces trois leviers pour la redresser. Ce n’est qu’une question de volonté. Voyez-vous du pouvoir dans la macronie ? J’y vois surtout une machine à accumuler des réglementations qui ne font que charger la barque. Aucun avenir constructif possible avec la macronie.

  3. L’ « Etat » doit être confié à un Chef d’Etat, comme le fut Coty, ce que ne furent pas les Quinquagénaires élus par élimination du concurrent cette dernière fois choisi par les Médias et les Sondeurs!…..S’il est une réforme urgente c’est le retour à cette formule née en 1870 après celle du Prince-Président à laquelle nous sommes retournés!!

  4. Ce que ce Monsieur vient de dire est vrai, mais est-ce que la France le veut? Peut-être, mais sûr, difficile à croire. A la dernière élection Présidentielle, la Nupes a suivi les recommandations de Macron. Surtout pas Marine le Pen. Cela veut dire que les français sont indécis et leurs valeurs fluctuantes.

  5. Je suis loin d’être sûr que les États Unis soient l’exemple décrit, au contraire même ce sont le véritable empire du mal et des maux sauf peut-être pour quelques-uns. Et l’économie libérale n’a jamais fait qu’enrichir abusivement un très petit nombre et appauvrir la grande majorité.

  6. Un peu de retraite par capitalisation n’est pas un gros mot. Nous nous félicitons des investissements étrangers en France, mais nous ne disons pas pourquoi les étrangers investissent chez nous. S’ils le font c’est qu’ils y ont intérêt : rendement du capital investi, appropriation subreptice de nos brevets… Si une partie des cotisations retraite des Français était investie par exemple chez Total ça rapporterait 6% l’an, chez Engie 7% l’an. Dans d’autres sociétés c’est la valeur de l’action qui grimpe. Actuellement tout ce que les entreprises du CAC40 rapporte sert à alimenter les fonds de pension américain, c’est un comble. L’Etat pouvait emprunter à 0% et placer à 6% que ne l’a-t-il fait ? L’argent des Français doit être investi dans le capital d’entreprises hautement rentables actuellement ou espérant le devenir. Mais de grâce que l’Etat ne gère pas les entreprises

  7. Il semble que ce constat lucide sur notre situation économique et sociale, ait échappé à notre Gouverneur. Cela fait du bien à entendre et nous change des discours infantilisants de la Macronnie.

  8. Enfin une réflexion intelligente, je dirais pertinente, car avec le nombre d’actifs pour un retraité qui diminue, même le meilleur mathématicien se prendra le mur…
    Une partie en capital est incontournable.
    La plupart d’entre nous souhaite profiter d’une retraite en bonne santé et non trop épuisé.
    Mais côté locataire à l’Élysée, on a ce qu’on mérite.
    Les bons s’en détournent, oet le peuple en partie est trop bête dans ses choix.

  9. L’État c’est nous tous habitant d ‘une Nation. Je ne suis pas sure que les habitants de notre beau et cher pays sont pour ce qui se passe actuellement. Non, çà reviens au gouvernements qui décide contre l’État. Oui absolument d’accord avec cette illusoire transition énergétique, les Éoliennes qui produisent qu’en moyenne au maximum 25% sur tout de façons aléatoire quant nous n’en avons pas besoin, qui pollue les paysages et des effets nocifs sonore surtout en mer qui se répercutent à des centaines de kilomètres. Par contre pour les retraites, non, ce n’est pas l’’État qui élabore des réformes toxiques mais bel et bien le gouvernement dont ses arguments sont très contestables sauf pour lui et ceux qui y adhèrent.

  10. La France est sclérosée par une technocratie gauchiste,qui prend des décisions souvent contestables.( écologie, immigration,etc).
    La démocratie est bafouée et est souvent une illusion. Nos élus sont souvent court-circuites.

  11. Un peu de culture historique ne ferait pas de mal à cet idéologue libéral . L’économie comme seule vision d’avenir pour la jeunesse? Merci on a donné. Rien de politique dans son discours. Aucune base anthropologique, ce qui est le sujet majeur aujourd’hui. On peut être d’accord sur des points techniques mais par pitié ce macronisme conservateur, non merci. Qu’il se cultive et on verra après. La France n’est pas une entreprise mais un sujet politique.

    • « Aucune base anthropologique »?
      **Les retraites, : sujet important car « sociétal » à savoir protection des anciens, comme le devrait notre société, tant par les revenus minimums pour que vivent ceux qui nous ont élevés. Même les éléphants (et bien d’autres mammifères, s’occupent des anciens.
      **Au niveau anthropologique, notons le culte des anciens (ou ancêtres, suivant les cultures)
      L’économie : là encore important au niveau anthropologique, puisque là encore sociétal (pourquoi des riches mettant en servitude des pauvres
      ** Quant aux migrations, déjà rien que le fait que les « négriers » sont de retour, faisant payer ceux qui sont alors « vendus » comme esclaves dans les pays dits riches et qui en profitent pour piller leurs hôtes et les remplacer? Ce n’est pas une question anthropologique?
      **(L’anthropologie consiste à étudier l’humain dans toutes ses manifestations et sa diversité. l’humain du passé comme du présent. Le mot vient du grec anthropos (humain) et logia (étude) ). Aujourd’hui, cette diversité est menacée par un système mondial où la politique, l’économie et la technologie affaiblissent les frontières.)

  12. Il suffisait de voir l’état des Etats Unis qui depuis longtemps est dans un état liquide sauf avec Trump ! Dès que socialistes et centristes sont au pouvoir c’est l’enfer des dépenses, des dettes et des taxes. Seule différence les US ont encore le Dollar, sont assez nombreux, ont des usines d’armement mais qui ne sont plus à la pointe sauf pour la destruction totale par le nucléaire et surtout un dont pour piller les richesses du monde entier ainsi que d’y provoquer des guerres. Sur 250 ans d’existence les US n’ont connu que 16 années sans guerre. Les Choses changent pour eux avant il n’y avait que la Russie pour arrêter leur hégémonie aujourd’hui il y a la Chine, l’Inde, les pays musulmans et quelques autres qui marre de se faire piller se retournent vers l’autre monnaie commune qui regroupe plus de la moitié du monde.
    Je reste persuadé que quelques grosses bombes nucléaires seront lancées un jour à grande échelle et que ce seront les US qui vont tirer les premiers pour chercher à conserver leur hégémonie, sauf que ce genre de bombes se trouve aujourd’hui en grand nombre sous les oreillers de nombreux pays ce qui va provoquer une destruction massive voir celle de la planète. Ecolos c’est là le vrai problème pour notre planète. Pour revenir à la France il lui reste quoi ? Une République avec bon nombre d’abrutis de l’ENA et de Sciences Po avec une telle prétention qu’ils restent persuadés d’êtres chacun le nombril du monde. Pour cela on a leur Chef Roi à la tête de la République qui veut aller plus loin encore que les US, mais ridicule au point de passer pour le monde entier comme le meilleur idiot utile des US et à entraîner dans son sillage notre République devenue la poubelle du monde, et ruinée en juste quelques années par Macron au même niveau que de nombreux pays peu fréquentables mais tous bien utiles aux US comme terrain de jeu. Pire encore cet individu néfaste à le don d’entraîner avec lui toute l’UE car du haut de sa grande prétention il se fait passer pour le patron de l’Europe partout ou il va sauf en Afrique ou il se met au niveau des ingénieurs du cru qu’il veut embaucher en allant dans leurs lieux de débauche bourré et drogué afin de donner l’exemple de la grande réussite Républicaine de France, la destruction un lieu de perdition ou on peut aller piller et tuer sans aucun risque et dans une indifférence totale en-dehors de quelques marches blanches avec des nounours à la main, pire encore le premier qui ose se défendre sera en prison bien avant que les auteurs ne soient jugés s’ils le sont un jour et toujours dans la même indifférence.

    • je suis assez d’accord avec vous , Si on veut mettre les choses à plat , il faut tout mettre sur la table et non pas uniquement l’affaire des retraites . Sinon ,cela serait trop commode !
      J’entend ce que dit Denys Payre mais il y a comme toujours lorsque certains abordent la question des retraites une tendance à simplifier les choses à l’extrême que l’on soit pour le système par répartition ou par capitalisation . Les discours ressemblent plus à des incantations et ne prennent pas en compte le réel ?
      Mais il ne faut pas non plus demander à un représentant patronal de faire dans le social , ce n’est pas son job , comme il le dit cette capitalisation amèneraient des fonds propres aux entreprises . Oui mais là encore quelles entreprises ? Des entreprises qui risqueraient de s’expatrier à l’étranger dès la prochaine fusion acquisition? Pour que tout cela fonctionne il faudrait être dans le meilleur des monde !

  13. Triste constat réel. Pour commencer il faut changer de politiques et virer tous ces amateurs qui ont mis la France à genoux.

  14. J’ajoute encore que la transition énergétique est un illusion, le matériel inefficace de provenance chinoise (dépendance), par son rendement de 20 à 25 % par an. largement insuffisant pour le tout électrique ainsi que les bagnoles

  15. Bonjour Marc Baudriller et merci pour cet entretien avec Denis Payre. Scientifique que je suis, je puis dire que Denis PAYRE a tort et raison. a savoir qu’il a tort sur la transition énergétique* qui ne peut que se faire que par la restauration de notre indépendance énergétique par le nucléaire « recyclable par les EPR 2 », déchets non toxiques. Sur les retraites, je pense qu’il a tort car les régimes « spéciaux » ne coûte pas grand chose sauf, que ce que personne n’ose dire est que l’État absorbe plusieurs milliards par ans sans cotisation CSG (qui serait bénéficitaire (120 millions d’euros positifs environ) et non déficitaire avec ce régime « spécial »: 6 mois d’exercice et retraite à vie! Un scandale. La revalorisation des retraites devrait apporter soutien aux gaulois et non en dispendieuses prestations aux immigrés légaux ou illégaux. Je suis à la retraite et j’espère que mon régime « statut 1 et 2 de la Fonction Publique ne changera pas sinon je serais encore capable de descendre dans la rue.

    • Peut être, au sujet es retraites a t-il raison, en ce sens que nombre de caisses de retraites de régimes spéciaux ont une grosse part (voir la totalité) de capitalisation

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois