Les électeurs de et Éric Zemmour sont sacrément remontés. Et ils ont bien des raisons de l'être. Ces jours-ci, il y a, bien sûr, ce que Le Figaro nomme « le combat frontal » entre les deux candidats qui se disputent leur leadership et le ticket pour le second tour. Et qui explique les mots très durs, et pas forcément bien choisis, entendus ces derniers jours. Pour le moment, cette primaire interne n'est pas la préoccupation principale de ces deux électorats qui n'en font peut-être qu'un seul. L'électorat Zemmour-Le Pen n'est pas dans le calcul électoral, il est dans le réel, dans le dur, et le dur qui fait mal. Le Monde a eu l'excellente idée d'aller le rencontrer. Libé aussi. Un engouement médiatique révélateur.

Allons tout de suite au sentiment dominant. Dans Le Monde, il faut aller le chercher à la fin. Un couple d'ouvriers retraités, qui ne seront jamais propriétaires. « Je vais voter pour celui qui n’a jamais été élu. Avant, c’était le Front national, aujourd’hui, c’est Zemmour. Il a été condamné ? Il a juste dit la vérité sur le “Grand Remplacement” ! [...] Mais le petit peuple est en colère, dites-le. » Dans Libé, le mot est lâché dès le titre : « rancœur ».

Tout au long de son périple dans cette France populaire, le journaliste du Monde n'aura de cesse de rappeler que « la thèse du “Grand Remplacement” est une “boussole bloquée” », une « théorie raciste, inventée par l’extrême droite » et sera pourtant contraint de constater qu'elle est une réalité vécue par ces millions d'électeurs qui s'apprêtent à voter Zemmour ou Le Pen. « L’exaspération qui vient, cela peut être la fermeture d’un commerce, l’ouverture d’un kebab. Un fait divers à 800 kilomètres de chez soi ou un cambriolage chez un voisin. Une femme voilée aperçue dans la zone pavillonnaire où l’on a construit, des klaxons intempestifs d’un jeune “Arabe” trop pressé, la une du régional sur les saisies de drogue dans une cité ou un reportage à la sur l’ radical. »

Reconnaissons-le : la presse de gauche a évolué. Elle a mis un mouchoir sur le mépris qu'elle témoignait sur cette France forcément rance et raciste. Elle est même assez comique de se fatiguer à démonter cette thèse du Grand Remplacement tout en concédant des chiffres - très officiels - de l'envolée migratoire qui la confirment.

Le reportage valide, en fait, l'analyse zemmourienne d'un « Grand Remplacement » doublé d'un « grand déclassement » : retraites indécentes après plus de quarante ans de travail, salaires à peine plus élevés que le SMIC et tout entiers absorbés par le loyer et les pleins d'essence, obligation de quitter certains quartiers devenus invivables.

Pire - pour Emmanuel Macron : il montre que cette grille de lecture fonctionne bien au-delà de l'électorat de Zemmour, Le Pen et Pécresse ! La preuve par un certain « Jacques Mauret, 85 ans, barrette de la Légion d’honneur accrochée au veston », cadre bancaire retraité qui « a voté Chirac, Sarkozy, puis Macron, en 2017 » et qui hésite encore à revoter Macron. Pour lui, « il y a un problème dont il ne faudrait pas parler et qui est présent : c’est le “Grand Remplacement”. C’est un cancer qui s’est installé. C’est un mouvement qui bouscule les civilisations. Bientôt, il y aura plus de mosquées que d’églises et de synagogues. »

Un macroniste voit ce qu'il voit, dit ce qu'il voit et pourrait même, allant au bout de sa logique, voter ce qu'il voit ! C'est le reportage qui reste à faire (encore un effort camarades !) et l'angle de ces enquêtes centrées sur la France populaire. En effet, avec le phénomène Zemmour, un changement s'est opéré : ces constats et cette colère sont désormais partagés par de larges pans des classes moyennes et supérieures et ce sont elles qui détiennent la clef du scrutin. Vont-elles voter en fonction de ce qu'elles voient bien et qu'elles subissent, elles aussi ?

8144 vues

5 février 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

32 commentaires

  1. Assez d’intox.
    Zemmour n’a jamais attaqué MLP. Celle ci s’est simplement révélée insuffisante face à Macron . Il est apparu qu’elle préfère le statut de chef de parti d’opposition plutôt que d’assumer la responsabilité d’une gestion efficace des interêts du pays.
    Zemmour propose les solutions nécessaires pour remédier au cauchemar vécu par les électeurs, n’en déplaise aux journaux subventionnés par le pouvoir. C’est très simple.

  2. Le vieux monsieur hésite à revoter Macron non est-ce possible ! M’enfin Monsieur vous ne voyez pas qu’il vous manipule encore plus que les autres depuis des années !! Au secours

  3. Le Pouvoir d’achat d’accord, mais sans LIBERTE, c’est à dire avec un QrCode inventé en l’Asie, à la Chine, au Japon, et qui sera de plus en plus en application avec la Macronie pour restreindre les citoyen(ne)s que le Président a envie d’emmerd…., eh bien le pouvoir d’achat à quoi sert il ? Notre Constitution n’est pas celle de la Chine…

  4. Helas la France profonde avec ses problemes que refusent de voir les élites énarque et hauts fonctionnaires en particulier
    La marmite est prête à exploser il faut en avoir conscience

  5. ces « classes moyennes et supérieures » qui, à Paris, logent dans son Fair-West » ne sont rien moins qu’inférieures!

  6. On est obligé de reconnaître à Zemmour une profondeur d’analyse que n’a jamais eu Marine.
    Mais on voit bien que les évidences ne sont pas partagées par les électeurs qui s’ils étaient normaux devraient tous valider les analyses de Zemmour et donc voter pour lui.
    Ce ne sont pas les immigrés qui m’inquiètent mais plutôt mes concitoyens…
    Suis je entouré d’imbéciles?

  7. La presse de gauche essaie de sauver le peu de lectorat qu’il lui reste. Gageons que, si EZ supprime les subventions à la presse, elle n’en a plus pour très longtemps….

  8. Ce qui est incroyable c’est à quel point les Macro compatible nient les vérités de ces deux là!

  9. Les français dans leur grande majorité ont compris que les autres partis ne veulent pas de changements mais se contentent de continuer à détruire ce pays au profit d’une Europe corrompue .Dommage que MLP et Z ne s’entendent pas pour faire un seul partie qui augmenterait leur chance d’accéder au pouvoir pour le bien de ce pays.

  10. Le Grand Remplacement ! Pour certains, la vision du réel met des années à remonter au cerveau.
    Qui a envie de voter pour des gens qui refusent de voir la réalité de la France.
    Comment pourraient-ils avoir une vision du futur alors même qu’ils sont incapables de constater le présent ?

  11. Mlp est à mes yeux le problème. Si elle ne l’était pas,Z serait resté bien confortablement installé dans le fauteuil de polémiste où il excellait

    1. Tout à fait d’ accord avec vous. Je vais avoir un pouce tourné vers le bas, sans doute. On nie la vérité même dans ce camp !

  12. Il faut mettre un terme à l’envahissement du « camp de saints » s’il en est encore temps , je ne pense pas que ce sera facile ni que ça se fera en un jour mais qu’une certaine propagande cesse et que nous soyons tous concernés ce sera déjà un début.
    Il faut revenir à des sentiments patriotiques a l’enseignement de notre Histoire la célébration de nos coutumes notre mode et notre style de vie et cesser de faire passer avant tout ce qui vient de l’étranger.

  13. Macron est en passe de réussir son projet infâme de diviser les français..il a réussi à créer les « pour et les contre «  le concernant …de là s’est maintenant créé MLP contre Z sous ses applaudissements
    A gauche il n’a rien eu à faire , le processus d’implosion suit son cours depuis Hollande
    Par contre , Il ne faut pas croire que tout cela s’arrêtera au lendemain des élections…..ce type a créé une véritable poudrière comme jamais la France n’en a connu depuis des décennies …

  14. J’ai suivi avec intérêt aujourd’hui et non sans émotion, les discours d’Eric Zemmour et Marine Lepen, la politique est ainsi faite qu’elle représente l’opposition et l’affrontement permanent pour la conquête du pouvoir. En somme une représentation à grande échelle du désir de tout un chacun, d’être supérieur pour au moins n’être pas dominé. Marine ou Eric peu importe, je n’ai d’ailleurs encore aucune certitude sauf celle de l’impérieuse nécessité d’éliminer l’imposteur en place Emmanuel Macron.

  15. avec des idées presque identiques EZ et MLP devraient s’entendre et arrêter ces querelles intestines l’heure est grave pour penser à autre chose pourquoi ne fusionnent t’ils pas le temps de ce scrutin !!!

  16. Malheureusement, la guerre faite par Éric Zemmour contre Marine Le Pen depuis six mois laissera des traces profondes. Je me souviens que Robert Ménard nous avait pourtant mis en garde.

    1. Si MLP n’avait pas changé son discours EZ ne serait peut-être pas là : à trop vouloir se dédiaboliser elle a gauchisé ce discours

    2. MLP n’est plus crédible et elle le sait bien d’où ses « aboiements inadmissibles » contre les catholiques qu’elle assimile à des nazis. Elle ne veut pas vraiment gagner mais se contente de son pouvoir de nuisance.

    3. Ménard ? Il ne sait même pas où il se trouve c’est une girouette qui tourne au gré du vent, un gauchiste masqué qui a utilisé le FN pour prendre la mairie de Beziers où d’ailleurs ses anciens soutiens sont devenus zemouriens.

    4. Je ne suis pas certaine que ce soit Z. qui fasse la guerre à MlP.
      Quand il  » attaque » le RN , ce sont des vérités: la façon dont elle accommodé son parti pour le rendre digeste( la preuve, elle a même été invitée par France Inter! ) ; lorsque MlP attaque Reconquête, elle attaque aussi les adhérents.

  17. Ce « remplacement » démographiques est évidemment en action, ne serait-ce que par le « ventre-des-femmes » déjà arrivées et en colonnes à venir – C’est d’ailleurs l’argument des immigrés eux-mêmes, mais ceux-ci ne sont jamais interrogés sur ce point ?

    1. Et l’argument de Boumédienne à l’ONU en 1974! Nous étions avertis, et malgré cela, nous avons laissé faire et même favorisé!

  18. De MLP ou deZemmour , peut m’importe ! Je voterai pour celui ou celle qui sera au second tour . Leur programme est pratiqement le même. Alors des petites phrases , il y en a eu de part et d’autre . Il serait d’ailleurs temps que ces deux candidats s’attaquent aux véritables adversaires, Macron/Pécresse qui sont identiques . Continuer le match Le Pen /Zemmour c’est faie le jeu de Macron . MLP/Zemmour ,Seront ils assez intelligents ? Espérons le !

    1. Leurs programmes ne sont pas identiques, loin de là, ne serait-ce que sur le plan économique, même s’ils se rejoignent sur l’immigration et d’autres sujets.

    2. « Continuer le match Le Pen /Zemmour c’est faire le jeu de Macron « . Mais n’est ce pas, justement, ce que souhaitent les médias…

Les commentaires sont fermés.