Il fut un temps, pas si lointain, où l’école était placée sous les augures de Jules Ferry. Manifestement, ce dernier n’est plus, puisque célébré sous ceux de deux youtubeurs se croyant humoristes : McFly et Carlito. Un message présidentiel adressé aux jeunes, semble-t-il, tel que le confirme sa récente affiche de précampagne présidentielle, façon série Netflix.

Ainsi donc, cette courte vidéo dans laquelle Emmanuel Macron nous souhaite une bonne rentrée des classes. Hormis le déplaisir qu’il y a à retourner s’ennuyer devant le tableau noir, il y aurait, à l’en croire, d’autres inconvénients majeurs, tel le port du masque. Mais, heureusement, McFly et Carlito sont là, sorte de ministres intérimaires de la Santé, dont il exhibe le portrait tout en saluant la chanson consacrée par le duo à ces salutaires « gestes barrières ».

Accessoirement, notre Président en profite pour faire part de son soutien à la famille de Samuel Paty, décapité à la sortie du collège où il enseignait, à Éragny, par un islamiste tchétchène, le 16 octobre 2020. Il est vrai que, du point de vue des incivilités en milieu scolaire, c’est assez embêtant.

Bizarrement, cette sortie n’a pas été relevée par des pourtant sourcilleux à la première ombre du début d’un possible dérapage en puissance. Et il a fallu ce tweet de Marine Le Pen pour qu’enfin l’affaire soit timidement évoquée : « Rendre hommage au regretté professeur Samuel Paty, assassiné par l’islamisme, tout en exposant la photo de deux guignols de YouTube dans le cadre d’un pari potache : les mots manquent pour qualifier ce niveau d’indécence et d’irrespect. » Même Jean-Marie Bigard et Christophe Castaner n’auraient pas osé, c’est dire…

Très logiquement, ce tweet est relayé par l’un des proches de la présidente du Rassemblement national, Thierry Mariani, et par un autre qui le fut naguère, Karim Ouchickh, président du SIEL, mouvement souverainiste. La parole à ce dernier : « Napoléon avait pour maîtres à penser César et Justinien, de Gaulle Bernanos et Péguy, Mitterrand Chateaubriand et Mauriac. Pour Macron, c’est McFly et Carlito. »

À propos de nos deux turlurons, malgré eux embarqués dans cette affaire qui serait comique si elle n’était pathétique, Laurent Ruquier disait déjà, invité par « Quotidien » : « Je trouve que depuis un an, les humoristes sont trop “politiquement corrects”. Coluche et Desproges n’auraient pas fait une chanson sur les gestes barrières comme McFly et Carlito. »

Et, paradoxalement, la charge la plus cruelle ne vient pas du monde mais de ces amuseurs auxquels il est tant reproché d’abaisser le débat, ceux de Cyril Hanouna et son émission, « Touche pas à mon poste ! », au premier chef. Ainsi, Matthieu Delormeau, activiste homosexuel, mais dont les positions sociétales sont parfois surprenantes, prend bille en tête le chef de l’État, n’hésitant pas à surenchérir sur Marine Le Pen : « Ce serait bien que quelqu’un rappelle à Macron qu’il est président de la République ! Parce que je n’en peux plus : tout me choque. J’étais hystérique chez moi ! Lui qui fait des vidéos avec McFly et Carlito, je ne sais même pas qui c’est. Après, il y avait Justin Bieber, qui a plein de bagouzes et voilà, il pose à côté, OK, super. Maintenant, il fait des petites vidéos, il parle de Samuel Paty, il a son truc : “Kikou les gars !” »

Et cet ultime clou planté dans le cercueil élyséen : « C’est un Président, résultat, tu sais quoi, quand on ne respecte pas un Président, qu’est-ce qu’il se passe ? Il se prend des claques dans la rue, voilà où on en est ! Et quand il prend une claque dans la rue, c’est la France qui prend une claque ! »

Dire que c’est la télé-poubelle qui donne aujourd’hui des leçons de savoir-vivre. Poubelle la vie ?

8 septembre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 10 votes
Votre avis ?
35 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires