La mairie de Paris s’engage à baisser de 30 % ses dépenses de gestion

Épinglée pour la gestion de ses finances, et alors qu'elle vient d'augmenter la taxe foncière de 50 %, la municipalité parisienne a annoncé, ce mercredi 30 novembre, qu'elle comptait baisser de « 30 % ses dépenses de gestion du quotidien ».

Le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, et son adjoint chargé des finances, Paul Simondon, ont fait savoir, ce 30 novembre, que la municipalité s'engageait à réaliser « un effort drastique » sur son « fonctionnement interne », avec une diminution de 30 % de ses « dépenses de gestion du quotidien ». Cette mesure sera discutée le 13 décembre prochain lors du Conseil de Paris, à l'occasion de l'examen du budget 2023. Un effort qui ne devrait pas avoir d'impact sur le service public dans la mesure où il ne portera que sur le « fonctionnement interne de la ville », a assuré Paul Simondon.

Il est possible, concrètement, que certaines associations voient « leurs subventions réduites », mais « pas dans le domaine social ». Les achats de fourniture, les budgets d'étude, le recours à des conseils ou à des agences d'urbanisme sont également concernés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois