La Légion d’honneur pour Agnès Buzyn : enfin !

buzyn

À l’heure où nous écrivons ces lignes, Agnès Buzyn doit peaufiner sa mise en pli avant d’aller rejoindre le palais de l’Élysée où Emmanuel Macron lui remettra la croix de chevalier de la Légion d’honneur. À ses côtés, Nicole Belloubet, garde des Sceaux de 2017 à 2020, recevra la cravate de commandeur. On dira que c’est une « Spéciale Journée de la femme », puisque, dans un autre genre, fait partie de la fête Véronique de Villèle, ancienne animatrice de l’émission culte des années 80 « Gym Tonic » (Véronique et Davina, ça vous dit sans doute quelque chose).

Si Nicole Belloubet appartient à la promotion du 1er janvier 2023 avec la fine équipe des remerciés du suffrage universel, Agnès Buzyn, elle, avait été nommée au Journal officiel, le 31 décembre 2021. Tant que cette remise n’a pas eu lieu, dans les formes prescrites par le Code de la Légion d’honneur, c’est-à-dire la loi, on n’est pas membre de l’ordre et l’on n’a donc pas le droit d’arborer au revers de son veston ou de son tailleur le ruban ou la rosette rouge. Autant dire qu’en général, ça ne traîne pas… Alors, pourquoi avoir attendu plus d’un an avant cette cérémonie ? Mépris pour les décorations ? Excès de modestie de la part de Madame Buzyn ? Ou plutôt volonté de se faire un peu oublier ?

On se souvient, en effet, qu’Agnès Buzyn avait été mise en examen, le 10 septembre 2021, par la Cour de justice de la République pour « mise en danger de la vie d’autrui » à la suite d’une enquête diligentée sur la gestion de l’épidémie de Covid-19. Décorer une mise en examen aurait sans doute fait un tantinet désordre sous les ors de la République. Dieu merci pour elle, le 20 janvier dernier, l’assemblée plénière de la Cour de cassation a annulé la mise en examen prononcée par la commission d’instruction de la Cour de justice de la République (CJR). Celle qui, par ailleurs, le 29 juillet 2022, a été nommée en Conseil des ministres conseillère maître en service extraordinaire à la Cour des comptes est passée sous le statut plus confortable de témoin assisté et ne sera donc pas traînée devant la CJR pour y être jugée. Cette affaire réglée, Madame Buzyn peut donc, sans rougir, venir se faire épingler par le chef de l’État le ruban rouge. Entre nous soit dit, ce sera sans doute une bien belle cérémonie. D'aucuns diront... entre-soi.

Georges Michel
Georges Michel
Editorialiste à BV, colonel (ER)

Vos commentaires

41 commentaires

  1. Comme dirait l’autre  » circulez , y a rien à voir ! » . Moi je rajouterais qu’elle s’est distinguée en début d’épidémie pour avoir interdit la chloroquine . Du coup on n’a pas pu démontrer son efficacité sur les malades mais il en est de même pour le vaccin à ses début mais par contre , lui , il devait être obligatoire et son administration généralisée . Personne n’a obligé qui que ce soit de prendre l’hydro chloroquine ? Et pour cause , commercialement celle ci ne coûte rien du tout et donc ne rapporte rien non plus par contre un vaccin génétiquement modifié en phase d’expérimentation sur les malades eux mêmes , c’était le jack pot .Surtout que les gens n’avaient pas le pouvoir de dénoncer juridiquement ses éventuels effets secondaires ; Si ce vaccin n’a pas convaincu, il a fait des fortunes et c’était peut être cela le but ! Et c’est peut être aussi pour cela que l’on remercie aujourd’hui Buzyn. C’est le système qui la récompense d’avoir été un bon soldat pour avoir contribuer à faire grimper vertigineusement les cours de la bourse concernant certains labos impliqués .A partir de ce foutage de gueule, où à la finale on attrapait autant le virus que l’on soit vacciné ou non , on peut tout imaginer, y compris que le vaccin était un ….placébo !
    Pendant ce temps les soignants et les pompiers ne sont toujours pas réintégrés !! Où étaient ces syndicats qui jouent les matamores aujourd’hui, sachant qu’avec les retraites, ils jouent sur du velours ,mais pour ce qui a été de leur implication et leurs soutient au personnel soignants la covid , ils étaient aux abonnés absents et ont perdu ce qu’il leurs restait de crédibilité !

  2. Encore une preuve de l’humiliation avec cette remise de la Légion d’ Honneur à une personne qui dans la tourmente a laissé le navire s’échouer , et demander à son second de prendre la barre; de plus elle a vertement critiquer la politique de son honorable Président quand elle a été lâchée dans la nature, et voilà pour récompenser les pleutres , les menteurs, on remet dès lors la haute distinction , quelle triste image de nos gouvernants , si le spectre de Napoléon planait au dessus de nous il souhaiterai s’en retourner sur son île d’exil de Ste Hélène!!!
    Que de mépris de M. Macron pour le Peuple , quand on pense qu’il nous a montré par son hommage envers Gisèle Halimi , le jour où des millions de travailleurs revendiquent pour une vie meilleure, mais quelle Honte !!! et pour ne pas être en reste Mme Borne qui nous présente des modèles de culottes hygiéniques avec sa décision de rembourser dorénavant les tampons à toutes les jeunes filles , encore un mépris en regard de ces femmes qui défilent dans la rue pour faire reconnaitre leur carrière avec toutes les embûches rencontrées.

  3. on commence à comprendre que toutes les décisions de Macron sont de la provocation vis à vis de ce peuple qu’il déteste et méprise

  4. Quand elle c est mise à pleurer c était sur son sort pas sur celui de ceux qu elle a condamnés , la voilà récompensée, ni coupable ni responsable, honorée honteux

  5. Plus que quelques jours à attendre ! Pour les gamins ce sera la course aux œufs de Pâques, pour leur parents et grands-parents, les plus éminents seulement, ce sera celle de la course aux hochets, aux gris-gris et aux grelots. Il faut que chacun y trouve son plaisir ou sa consécration.

  6. Scandaleux , honteux ! Macron nous prouve une foi de plus qu’il est bel et bien un incompétent provocateur . Car si ce n’est pas de la provocation là ; il faut nous expliquer . Buzyn ne traine pas des casseroles ,mais des marmites . SA gestion sur le COVID-19 fut une véritable catastrophe (voir ,bien pire) . La « légion d’honneur  » est galvaudée ; elle est la plus haute distinction nationale .Depuis deux siècles elle récompense les mérites « éminents » des citoyens et les désigne comme modèle de civisme Français . En quoi Busyn est un modèle de civisme ? Et quels mérites « éminents » peut-elle prétendre pour avoir cette distinction ?

  7. Cachez cette honte que je ne saurai voir….
    A la grande braderie des valeurs de la République, Macron distribue, tel un marchand de foire, une rosette qui a perdu toute couleur et tout sens au vu de certains ( es ) candidats.

  8. C’est certainement pour la remercier d’avoir inscrit l’hydroxychloroquine sur la liste des substances vénéneuses à la mi-janvier 2020, juste 1 mois de garantir aux Français que le COVID-19 n’arriverait jamais en France.

  9. La récompense de son incompétence comme ministre !! Qui ne se souvient pas de Mme Buzyn auditionnée par la commission parlementaire , empêtrée dans ses papiers qui n’arrive pas à aligner les arguments pour expliquer sa politique. Avec Macron nous avons droit à une succession de ministres qui ne sont pas à la hauteur de leur tâche.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois