Les réactions aux actualités dramatiques ont au moins l’infime avantage de permettre à beaucoup de révéler leur vraie nature, même si ce n’est souvent qu’une consolation bien maigre.

C’est ainsi que, suite à la décapitation que vous savez, on a vu d’abord la très grande majorité des « déplorants sincères ». À côté de ceux-là, et plus inattendu, on trouva la « camarilla mélenchonienne », dont l’islamo-gauchisme est l’ordinaire, reconnaître tout de même… à demi-mot… que peut-être… il y avait un petit problème avec certains…

Enfin, il y a les pépites, les limiers d’exception qui détectent les causes profondes bien au-delà des apparences. Exercice pour lequel la CGT a toujours montré un talent et une bonne foi inégalés, mais dont une apparatchik vient de repousser les limites. Elle s’appelle Maryse Lepron, très connue dans son immeuble puisqu’elle a quand même réuni sur son nom 0,63 % des électeurs de sa circonscription aux législatives de 2017.

Prenant la parole à Angers, devant les centaines de gens réunis pour rendre hommage à Samuel Paty, elle leur a révélé le fond de son analyse : l’islamisme ne devrait pas nous faire oublier le réel problème que pose l’enseignement privé catholique.

« Bon sang, mais c’est bien sûr », aurait dit l’inspecteur Bourrel… comment une telle évidence a-t-elle pu nous échapper ? « Le gouvernement favorise systématiquement l’Église catholique, en particulier à travers l’enseignement privé », et ceci pour plaire à la « fraction réactionnaire de la mouvance catholique », a martelé la fine observatrice.

On sait, depuis Chamfort, qu’en France, hélas, « on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin ». Aussi, le lien pourtant limpide entre le djihadisme et les écoles chrétiennes échappa à cette foule inculte, dont ne tardèrent pas à fuser cris et sifflements, au point qu’un repli stratégique sembla s’imposer. Heureusement, ce ne sont pas les gros bras qui manquent à la CGT…

Mais elle est dans le vrai, la Maryse. Qui ne voit, tous les jours, ces nostalgiques de Mgr Lefèbvre sortir discrètement de leurs EHPAD, cannes-anglaises-épées à la main, pour faire un mauvais sort à nos musulmans ? Qui peut croire que toutes ces églises qui se vident et qui ferment sont autre chose qu’une manœuvre pour nous cacher l’effectif croissant des troupes papistes ? Et tous ces camps scouts, qui ne sont en réalité que des camps d’entraînement au maniement d’armes… qui les dénonce ?

20 octobre 2020

À lire aussi

Pour un « Noël sans Amazon »

Adapté aux moyens de l'époque, Amazon eut un célèbre prédécesseur français, que je feuille…