Roger Holeindre s’est éteint à l’âge de 90 ans.

Au micro de Boulevard Voltaire, Jean-Marie Le Pen rend hommage à celui avec qui il fonda le Front national en 1972.

Que pouvez-vous nous dire de ?

Roger était beaucoup plus qu’un ami, c’était un frère. Nous avons œuvré pour le Front national tout au long de notre vie et, en parallèle, au service de la France, de sa sécurité et de sa grandeur. Roger le faisait avec une formule, que je trouve assez descriptive, « par la plume et par l’épée ». Car il a écrit, je crois, 45 ouvrages. Un orateur chaleureux et parfois truculent. C’était aussi un organisateur parce qu’il avait en particulier consacré beaucoup de sa vie à la jeunesse, à la formation des jeunes. Il avait été l’un des cofondateurs du FN. Nous ne nous sommes quasiment jamais quittés depuis que nous nous sommes connus.

À lire aussi

Jean-Marie Le Pen : « Jean Raspail s’en va au moment où ce qu’il annonçait arrive »

Jean Raspail vient de mourir. Boulevard Voltaire a recueilli la réaction de Jean-Marie Le …